« Mon mari ne me pardonnera pas d’avoir pété devant lui une fois »

Bien qu’il soit tout à fait naturel que les gaz intestinaux se libèrent, plusieurs personnes y voient de la honte et un certain manque de bienséance. Or comme l’ont déjà déclaré certains experts, il n’est aucunement bon de retenir ses pets. Pourtant, dans le cas de l’histoire de cet article, une simple flatulence a pu chambouler l’équilibre d’un couple. Récit d’une femme couverte de honte par son mari pour avoir libéré ses gaz.

Certains préfèrent garder leurs flatulences privées. D’autres encore sont particulièrement intransigeants en ce qui concerne leur libération et estiment qu’il est de ce fait, nécessaire de s’en abstenir devant autrui. C’est le cas d’un homme qui n’a pas pu se résoudre d’oublier le « méfait » de sa femme. Celui d’avoir laissé s’échapper un pet devant ses yeux ébahis et furieux.

divorce1 2
Son mari est en colère après qu’elle ait libéré ses gaz intestinaux – Source : Secret of Life Mom

Elle libère ses flatulences devant son mari et le lui fait regretter

Il s’agit d’un témoignage anonyme publié dans le site Kidspot. Bien que la véracité de ce récit ne puisse pas être vérifié, il relate la honte qu’a ressenti cette femme à cause d’un pet. Elle a décrit à quel point son mari était en colère quand elle s’est permise pour la première fois de libérer un pet. En effet, elle ne l’a jamais fait devant lui et a même attendu 9 longues années avant qu’elle n’ait le malheur de libérer accidentellement ses flatulences. Pour autant, certains experts estiment même  qu’il est conseillé de se le permettre devant son partenaire.

D’après son texte, son partenaire déteste les flatulences. Et bien que le couple soit à 99 % transparent à propos des événements de la vie, le pet représente pour lui sa bête noire. « Toute forme de pet ou de rot, du moins celles venant de ma part, ou de toute femme, n’est pas considéré comme acceptable aux yeux de mon mari » a révélé la femme anonyme.

Une règle si stricte qu’il s’efforce lui-même de ne jamais libérer ses gaz devant sa femme. Chose qu’il avait déjà clarifiée dans les prémices de leur relation. Seulement, un jour alors que la femme s’endormait, elle a accidentellement libéré un pet. « C’était probablement le genre de pet dont je serais gênée même si j’étais seule dans les toilettes » a-t-elle poursuivi.

Malheureusement, tout s’est bel et bien passé dans le lit aux côtés de son mari éveillé et au regard empli de dégoût. Révolté, son partenaire lui a formulé l’étendue de sa déception : « C’est absolument révoltant. Péter est la chose la plus désagréable qu’une femme puisse faire, surtout devant son mari. ». Suite à cela, la femme était « totalement mortifiée » d’avoir fait cela. Elle était complètement couverte de honte.

Ensuite, alors qu’elle a souhaité demander des excuses à son homme pour son petit « écart », celui-ci lui a pardonné mais ne compte pas passer outre l’événement en question. La femme est désormais déterminée à redoubler de prudence afin que cela ne se reproduise plus. Après tout, « c’est vraiment la seule chose qui compte pour lui », d’après ses dires.

Malgré cette histoire et la dimension « impudique » du pet, il semble tout de même qu’il a en sa faveur, 5 bonnes raisons de s’en libérer de notre organisme.

Libérer ses pets devant son partenaire. Quel impact ?

Nous pouvons constater qu’enfants déjà, le pet a souvent été mal vu, moqué et synonyme de honte. Chose qui se traduit par une gêne qui se poursuit généralement dans la vie adulte. Par conséquent, se créent des schémas de conduite où la majeure partie des personnes répriment ce qui est, au final, naturel. En couple à fortiori et à l’instar de l’histoire du témoignage, certains pairs font toujours face à cette abstinence implicite.

Il existe pourtant d’autres couples aux relations plus saines pour qui des pets occasionnels ne constituent aucun problème. D’après Gary Brown, thérapeute conjugal et familial, « c’est un signe sain montrant que vous êtes suffisamment à l’aise l’un avec l’autre pour libérer les gaz. »

Sans pour autant promouvoir la libération des gaz sous prétexte de consolider une relation, un autre expert encourage la déstigmatisation des flatulences entre partenaires. En effet, la psychologue et sexothérapeute Shannon Chavez déclare : « Plus nous pouvons le normaliser et ne pas en faire une honte, mieux c’est. Cela permettra aux personnes de se sentir plus ouvertes face aux changements de leur corps ». Un état d’esprit qui mettra fin au sentiment de honte et de renfermement sur soi. Après tout, certains experts ont même déclaré que l’odeur des pets est bénéfique pour la santé.

Lire aussi Vous pouvez désormais acheter un aspirateur qui « réduit la puanteur de vos pets »

Contenus sponsorisés