x

Mon fiancé m’a violenté, m’a violé et a menacé de violer ma petite sœur de 10 ans

La violence contre les femmes est un phénomène observé dans le monde entier et repose dans la plupart des cas sur des rapports de force entre les hommes et les femmes. Pour certains hommes, cette violence peut être la manifestation d’un pouvoir et d’un contrôle sur les femmes. Jade Workman a été une victime parmi d’autres de cette brutalité masculine. Son agresseur l’a en plus menacé de s’en prendre à sa famille.

Son histoire est relayée par le journal britannique The Sun. La jeune femme de 18 ans a fait la connaissance de de Zane Earney-Maslen à l’université. Ils ont commencé à sortir ensemble mais après un mois, elle a réalisé qu’elle s’était complètement trompée sur son compte.

Alors qu’elle voulait le quitter, il l’a menacé de s’en prendre à sa famille

Au début de leur relation, le jeune homme semblait être amoureux et considérait sa petite amie comme la femme la plus exceptionnelle qu’il ait jamais rencontré. Mais quelque temps après, les choses ont changé et Jade a commencé à vivre un vrai cauchemar, lorsqu’elle s’est rendue compte du côté malsain de son petit ami. Chose qui l’a incité à rompre la relation et le quitter. Mais son petit ami ne l’a pas pris du bon côté. Ne voulant rien savoir, il a commencé à brutaliser la jeune femme et la menacer de s’en prendre à sa famille. Appels incessants, agressions sexuelles, menaces en tout genre…Tel est devenu le quotidien de Jade alors qu’elle était sous l’emprise de son bourreau.

Zane Earney-Maslen menaçait Jade de s’en prendre à sa famille. Source : The Sun

Au début de la relation, Zane appelait sans cesse Jade pour savoir où elle se trouvait et avec qui elle était. Prenant cela pour de la jalousie, la jeune femme n’y avait pas pris garde. Mais à la longue, il est devenu effrayant surtout lorsqu’elle ne lui répondait pas. Aussi, après que la jeune femme ait voulu le quitter, l’homme est devenu de plus en plus menaçant. « Laisse-moi et je m’en prendrai à toi et à toute ta famille », lui lança-t-il.

La jeune femme s’est sentie comme prisonnière et prise au piège d’une relation dangereuse et toxique dont elle ne savait se défaire. Le jeune homme est devenu brutal et la frappait à plusieurs reprises laissant son visage ensanglanté.

Il s’en prenait à Jade et la frappait au visage. Source : The Sun

Elle a créé un compte Instagram secret pour publier ce qui lui arrivait

La jeune femme était angoissée à l’idée qu’il lui fasse plus de mal ou qu’il s’en prenne à sa sœur de 11 ans. « Je violerai ta sœur devant toi », proférait-il. Il avait même ajouté qu’il avait une bombe à essence et qu’il allait l’utiliser pour mettre le feu à la maison de sa mère. La jeune femme n’avait d’autre choix que de le supplier de ne pas toucher à sa famille. Aussi, en échange de la sécurité de ceux qui lui sont chers, il l’oblige à coucher avec lui.

Zane était un homme brutal. Source : The Sun

Sur le compte Instagram qu’elle a créé, elle a partagé les photos de ses blessures pour dénoncer la violence de son petit-ami. On pouvait voir des images d’elles avec un œil au beurre noir, un corps roué de coups et un nez ensanglanté. Mais à sa grande stupeur, son petit ami a pris connaissance de son nouveau compte Instagram et l’a menacé cette fois-ci au téléphone de s’en prendre réellement à elle et sa famille. « Est-ce donc ton petit secret ? Vous êtes morts, toi et ta famille », lui a-t-il écrit.

Alarmée, Jade n’hésite pas à prévenir sa mère et à lui raconter tout son cauchemar. Cette dernière l’a alors récupéré du restaurant dans lequel elle travaillait et l’a emmené aussitôt au poste de police. Par la suite, Zane a été arrêté par les autorités et accusé d’agression.

Après les tourments qu’elle a vécus, Jade a déclaré que même si ses blessures corporelles sont guéries, elle a gardé des cicatrices mentales.

La violence contre les femmes est un problème de santé publique

Qu’elle soit le fait d’un conjoint ou de nature sexuelle, la violence demeure une violation majeure des droits de la femme. Selon l’OMS, une femme sur trois déclare avoir été violentée physiquement et sexuellement par son partenaire intime ou un autre homme au cours de sa vie. Ces agressions et brutalités ne sont pas sans conséquences et engendrent des problèmes de santé physique, mentale, sexuelle et peuvent même les exposer à une vulnérabilité au VIH.

La violence au sein du couple est majoritaire et peut être liée à certains facteurs. On peut citer entre autres :

  • Le faible niveau d’instruction ;
  • Une exposition de l’auteur et de la victime à une maltraitance durant l’enfance ;
  • Troubles de la personnalité de l’auteur de l’agression ;
  • Consommation d’alcool de l’auteur et de la victime ;
  • Faible accès des femmes à des emplois rémunérés ;
  • Comportement dominateur des hommes envers leurs partenaires. 
Contenus sponsorisés
Loading...