« Mon bébé est mort en moi » Cette maman remercie la photographe pour avoir pris des photos de son enfant mort-né

Brisée, cette maman a demandé une requête qui avait beaucoup de sens pour elle à un photographe : être immortalisée avec son bébé. Et pour cause, son enfant est mort-né. « Seriez-vous toujours prêt à venir ? » a-t-elle demandé à l’artiste.

Relayée par le blog parental Love What Matters, l’histoire de cette maman illustre la souffrance de mettre au monde un bébé mort à la naissance. Pour se remémorer ces moments avec son enfant, elle a demandé à une photographe de les capturer.

La famille a embauché un photographe de naissance

Depuis longtemps, cette maman avait pour vœu d’avoir au moment de son accouchement, un photographe de naissance pour pouvoir un jour se remémorer ce jour si spécial. « J’étais obsédée par l’idée de capturer les moments incroyables qui passent si rapidement comme je l’ai vu dans ma profession d’infirmière du travail et de l’accouchement », écrit-elle sur le site dédié aux parents. Malgré les réticences de son mari, ce dernier a fini par accepter son projet.  Après quelques recherches sur Internet, le couple a trouvé celui qui allait immortaliser cet heureux évènement qui allait avoir lieu à l’hôpital où la future mère travaillait en tant que sage-femme. Comme cette mère, cette femme a vécu la même épreuve. Elle a dû vendre ses vêtements pour pouvoir offrir une tombe à son bébé.

« J’ai tout de suite su, plus que jamais, que je voulais ces photos »

Les espoirs de cette famille se sont soldés par une véritable tragédie puisque le bébé est mort dans le ventre de la maman à 38 semaines et quatre jours. Ce diagnostic allait précéder un accouchement qui devait avoir lieu pour que l’enfant décédé puisse être sorti. « J’ai tout de suite su, plus que jamais, que je voulais ces photos » s’est-elle remémoré. Pour cette mère bouleversée par cette perte, cela allait être les souvenirs qu’elle pourrait chérir à jamais. Quand elle a appris la nouvelle, elle a envoyé un message à la photographe pour lui demander si, malgré la situation, elle pouvait se rendre à l’hôpital.

bebe mort ne 1

La maman et son bébé. Source : Breezy Photography

Une photographe a remplacé celle qui était prévue initialement

Après que cette mère lui ait fait cette requête, la photographe qui était censée venir le jour de l’accouchement pouvait venir. Seulement, elle n’avait jamais fait cette expérience et a demandé à la femme en deuil si une de ses consœurs pouvait la remplacer. C’est Brianna Waltman, une professionnelle qui vivait à une heure et demie de l’hôpital qui s’est déclarée prête à immortaliser ces moments si douloureux pour cette famille. Cette femme a répondu qu’elle serait réceptive à ces appels à tout moment dès que l’accouchement allait commencer. Victime du même sort, cette maman a fait l’objet d’un comportement abominable du médecin.

« C’est vous la photographe ? »

La première phase de l’accouchement a peiné à commencer. Au moment de la rupture des eaux, tout s’est accéléré. C’est à cet instant que le mari de la femme qui savait déjà qu’elle allait mettre au monde un bébé mort-né a contacté la photographe. La professionnelle s’est rendue sur les lieux alors que la femme était en train de pousser. Cette dernière se souvient encore avoir levé les yeux alors qu’elle était en train de se contracter pour dire : « C’est vous la photographe ? » Chose à laquelle l’artiste a répondu : « Ouais salut, je suis Bri ! » Ce moment de légèreté a arraché un rire à la femme qui était en train de vivre cette douleur déchirante.

bebe mort ne1

La maman avec le bébé mort-né. Source : lovewhatmatters

« J’ai ressenti tellement de connexion avec mon fils »

La mère en deuil garde un souvenir attendri de son expérience avec la photographe qui l’a soutenue à cet instant si douloureux. Elle raconte que la professionnelle a su se montrer discrète et bienveillante alors qu’elle souffrait d’une douleur atroce. La femme déchirée par cet évènement tragique se souvient qu’elle percevait que le temps était long avant qu’elle puisse voir son bébé. « J’ai ressenti tellement de connexion avec mon fils même si sa vie était déjà partie » s’est-elle émue. A ce moment-là, elle lui a parlé et elle a enfin été soulagée de pouvoir se sentir consciente d’être avec son enfant. « Ma sage-femme a guidé mes mains vers son corps et m’a aidée à le porter pendant que je le tenais sur mon corps » se souvient-elle.

naissance bebe

La naissance du bébé. Source : Breezy Photography

« Le rencontrer malgré sa mort »

Marie-Frédérique Bacqué, psychologue, répond à la question : « Comment doit-on considérer un enfant mort-né ? ». A l’instar de la maman du témoignage, ce deuil peut être extrêmement douloureux et nécessiter un important soutien. L’experte de la santé mentale explique qu’il est normal de ressentir une énorme frustration suite à cet événement. « Une chose très importante est d’avoir pu le rencontrer, malgré sa mort, c’est-à-dire le voir une première et dernière fois » souligne-t-elle. Cela fait partie du processus de résilience à l’instar des funérailles qui permettent de ne pas occulter ce traumatisme. La spécialiste explique que, même dans le ventre de sa mère, cet enfant partage des choses avec les parents qui ont projeté sur cette vie des espoirs. Perdre un enfant est une épreuve qui change une personne à jamais.

Lire aussi Cette jeune maman décède suite à une césarienne et une ligature des trompes : La famille dénonce une négligence

Contenus sponsorisés