Chrononutrition

Élaboré en 1986 par le nutritionniste français Alain Delabos, le régime chrono-nutrition consiste à respecter son horloge biologique. En d’autres termes, cette méthode se base sur le principe que pour éviter de stocker les graisses, le plus important n’est pas tant la quantité d’aliments ingérés, mais plutôt la qualité de ce que vous consommez et à quelle heure vous le faites. Cette théorie diététique préconise donc de s’alimenter différemment selon les différents moments de la journée.

Le Dr Alain Delabos part du constat selon lequel nos besoins naturels ancestraux sont inscrits dans nos gênes. De ce fait, notre corps sécrète constamment et de façon méthodique de nombreuses enzymes et hormones qui ont pour but d’assimiler différents aliments. C’est-à-dire que lorsque nous donnons à notre organisme des aliments dont il n’a pas besoin à tel ou tel moment de la journée, celui-ci est incapable de les absorber et finit donc par les stocker. Toujours selon la théorie du médecin, à l’exception du lait d’origine animale que l’organisme ne peut digérer, aucun aliment n’est interdit. Il suffit simplement de connaître ses rythmes biologiques pour manger de tout (ou presque) et à sa faim !

Quelle est la journée type du régime chrononutrition ?

Le nutritionniste français applique l’adage selon lequel il faut petit déjeuner comme un roi, déjeuner comme un prince et diner comme un mendiant. Pour respecter les principes de la chrono-nutrition, ces derniers doivent être pris à heure fixe et à environ quatre heures d’intervalle, le temps nécessaire à la digestion.

Le petit déjeuner doit être riche et copieux. Et pour cause, c’est le matin que le corps sécrète l’insuline, les lipases et les protéases. Vous pouvez donc manger du fromage (de préférence frais), des protéines, des féculents, des fruits et une boisson chaude sans sucre.

En milieu de journée le corps secrète des protéases et des amylases, des substances qui agissent en traitant l’apport de protéines. Privilégiez donc les viandes blanches et accompagnez-les d’une petite portion de féculents.

En fin d’après-midi le corps subit un pic d’insuline. Il est alors nécessaire de prendre une collation afin de manger léger au dîner. On peut manger un carré de chocolat noir, une poignée de noix ou un fruit.

Le soir venu, on mange léger ! Des aliments facilement assimilables sont recommandés : poissons, viandes maigres et légumes.
Close