Mesdames ! Vous ne devriez jamais faire cela à votre vagin !

Si les hommes connaissent bien leur pénis, les femmes, quant à elles, connaissent beaucoup moins leur vagin. Cet organe plutôt mystérieux de leur anatomie est souvent victime de désinformation et de mauvais conseils en matière d’hygiène, ce qui favorise la perturbation de sa flore naturelle et l’apparition de plusieurs problèmes comme les infections, les irritations et les démangeaisons. Pour éviter tout cela, voici les 4 choses à ne plus jamais faire subir à votre vagin !

Dans leur souci de garder leur partie intime propre et fraîche toute la journée, les femmes en font parfois trop, oubliant que cette zone de leur corps se nettoie elle-même et n’a pas besoin d’autant d’acharnement.

Voici donc quatre habitudes communes qui nuisent à la santé de votre vagin et dont il faut absolument se défaire !

4 choses à ne plus jamais faire subir à votre vagin :

  1. Les bains de vapeur

Nous sommes tous d’accord qu’une bonne hygiène intime est importante. Mais quand la célèbre actrice américaine, devenue guru du mode de vie santé, commence à distribuer des conseils manifestement faux, nous devons alors fixer des limites. Votre vagin n’est pas un tapis et par conséquent, vous ne devriez pas le nettoyer à la vapeur. Selon Raquel Dardik, professeur agrégée du département de gynécologie obstétrique au NYU Langone Medical Center, utiliser la vapeur pour nettoyer votre vagin serait un NON, car en plus des risques de brûlures, vous détruisez également les bactéries qui y sont présentes naturellement et qui le protègent contre les infections et les irritations.

  1. Les douches vaginales

C’est sûr que vous le savez déjà, mais il est toujours bon de le rappeler : cette partie de votre corps n’est pas censée sentir la brise tropicale. D’ailleurs, Constance Young, professeur adjoint au département de gynécologie obstétrique du Centre médical de l’Université de Columbia explique que les produits nettoyants et les parfums censés vous débarrasser des odeurs vaginales nuisent considérablement à la flore bactérienne de cet organe, ce qui le rend plus vulnérable à l’infection. Il est donc essentiel de ne jamais essayer d’introduire l’eau dans votre vagin pour le nettoyer. Un rinçage de l’extérieur est largement suffisant.

  1. L’automédication 

Pour traiter les petits bobos qui peuvent survenir dans cette partie du corps, beaucoup de femmes ont recours à ces crèmes vaginales ou à ces suppositoires contre les infections à levures, disponibles en vente libre. Cependant, l’automédication n’est pas la meilleure chose à faire, si vous voulez préserver la santé de votre intimité. En plus du mauvais diagnostic, les effets secondaires d’une telle pratique peuvent être très grave, allant même jusqu’à une brûlure chimique de cette muqueuse extrêmement fragile.

  1. Y insérer des objets

En dehors des accessoires et jouets sexuels conçus pour l’intimité, il est indispensable de préserver la santé de votre vagin en évitant d’y insérer tout objet non destiné à cet usage. Cela pourrait irriter vos muqueuses, en plus de favoriser des infections en vous mettant au contact de bactéries. De plus, veillez à bien nettoyer vos jouets sexuels, diaphragmes, et coupes menstruelles avant et après chaque utilisation, pour limiter au maximum les risques d’infection.

N’oubliez pas que votre vagin maintient son équilibre et son pH acide, grâce aux bactéries lactobacillus qui y sont présentes. Cependant, lorsque vous y injectez l’eau de la douche, vous détruisez celles-ci et changez son environnement normalement acide en un environnement neutre, ce qui inhibe sa capacité à se protéger.

Lire aussi Les médecins mettent en garde les femmes qui introduisent du persil dans leur vagin

Contenus sponsorisés