x

Il y a 37 ans, les médecins avaient conseillé à sa mère de le « laisser mourir » à cause de sa malformation

Malgré tous les progrès de la médecine moderne,  les médecins restent parfois impuissants devant des cas de pathologies ou de malformations congénitales mystérieuses, dont ils ignorent l’origine et les méthodes de traitements. Face à ces situations, ils peuvent parfois prononcer des verdicts trop hâtifs ou arriver à des conclusions que le destin ne manque pas de contredire. Pour donner un exemple concret de tels cas, découvrez ci-dessous l’histoire de Claudio Vierade Oliveira, un bébé né avec la tête à l’envers.

Les malformations congénitales sont des troubles touchant le développement du fœtus dans le ventre de la mère et qui se manifestent par des pathologies ou des anomalies morphologiques au niveau d’un ou de plusieurs parties du corps. Certaines de ces malformations sont bénignes et n’impactent aucunement la qualité de vie du bébé qui en est atteint, tandis que d’autres nécessitent un suivi médical ou une chirurgie réparatrice. Cependant, il existe également des malformations très graves qui se révèlent handicapantes pour le bébé et risquent même d’être fatales pour lui.

Parmi ces dernières, celle dont souffre Claudio Viera de Oliveira. Découvrez donc l’histoire de ce bébé qui a défié les médecins et a réussi à s’accrocher à la vie alors qu’ils ont demandé à sa mère de le laisser mourir.

Le monde perçu d’un autre point de vue…

À sa naissance, Claudio Viera de Oliveira a laissé les médecins sans voix. Atteint d’une malformation sévère dont ils n’arrivaient pas à comprendre l’origine ou à déterminer les causes. Il est venu au monde avec des jambes sévèrement déformées et des bras qu’il ne serait pas capable d’utiliser. De plus, sa colonne vertébrale présentait une courbure extraordinaire qui faisait que sa tête était entièrement penchée vers l’arrière, collée à son dos. 

la réaction de ses parents est une leçon pour tous

Face à un cas aussi rare et aussi compliqué, les médecins  ne donnaient à Claudio que 24 heures à vivre tout au plus. Ils ont même demandé à sa mère de ne pas le nourrir et de le laisser mourir. Or, ne pouvant se résigner à une telle cruauté, ses parents décident de le ramener chez eux et de ne plus jamais le ramener dans un hôpital, parce qu’ils avaient complètement perdu confiance en les médecins et leur opinion.

Une décision sage qui a pu sauver la vie de leur petit et lui a permis de bénéficier de son droit naturel à la vie, ainsi que de devenir ce qu’il est aujourd’hui. Un homme de 37 ans doté d’une volonté inébranlable et qui a pu défier sa condition et se faire une carrière en devenant comptable et conférencier d’inspiration. 

En parlant justement de son état, Claudio affirme ne ressentir aucune douleur et qu’il ne voit pas les choses sens dessus-dessous, comme pourraient le penser certains. De plus, il est arrivé à adapter son corps au monde qui l’entoure. Il écrit en tenant le stylo dans sa bouche, manipule le téléphone et la souris d’ordinateur avec ses lèvres, et s’est également fait  fabriquer des chaussures sur-mesure qui lui permettent d’arpenter confortablement les différents rues de sa ville.

De son point de vue, Claudio n’est pas différent des autres et il mène une vie tout-à-fait normale, peu importe ce que les autres voient ou pensent. Chacun à le droit de vivre et d’exister.

Contenus sponsorisés
Loading...