Les médecins ont dit à cette femme enceinte qu’elle accouchera d’un monstre. Voici à quoi ressemble son bébé un an plus tard !

Les médecins ont dit à cette femme enceinte qu’elle accouchera d’un monstre. Voici à quoi ressemble son bébé un an plus tard !


Les médecins ont dit à cette femme enceinte qu’elle accouchera d’un monstre. Voici à quoi ressemble son bébé un an plus tard !

L’attachement d’une maman pour son bébé commence dès que celle-ci réalise qu’elle est enceinte. D’ailleurs, dès que la nidation a lieu, c’est tout son corps qui commence à se métamorphoser pour accueillir ce petit être qui grandirait en elle durant les 9 mois à venir, et pour le nourrir après sa naissance. C’est aussi ce lien privilégié qui se tisse entre les femmes et leurs bébés qui empêche certaines d’entre elles à se résigner à l’interruption de la grossesse, quand les médecins leur annoncent d’importants risques de malformations congénitales, comme cette maman dont vous retrouverez l’histoire ci-dessous et qui a été informée qu’elle allait mettre au monde un « monstre ». Voici ce qui s’est passé !

Quand l’instinct maternel défie la science

Pour beaucoup de couples, avoir un second enfant n’est pas une décision simple à prendre. Mais pour Veronica et Eugene Semchenko, le désir de donner un petit frère ou une petite sœur à leur fillette était tellement grand, qu’ils décident de franchir le pas. Quand Veronica est enfin tombée enceinte, la nouvelle a rempli de joie toute la famille, qui faisait tout pour prendre soin d’elle et du bébé à venir.

femme enceinte

Cependant, lors d’une consultation routinière, Veronica et son mari reçoivent une terrible nouvelle. L’échographie réalisée à 21 semaines de grossesse a montré que le bébé présentait un retard de développement et des malformations congénitales, à savoir un os nasal raccourci, une inflammation nasale et buccale, une hydrocéphalie et une malformation cardiaque.

Face à ces nouvelles révélations, les médecins ont suggéré au jeune couple de mettre fin à la grossesse, et donc à la vie du fœtus, tant qu’il en avait encore le temps. Mais face au refus des parents et à leur volonté de garder le bébé, les médecins ont essayé de les convaincre en utilisant les grands moyens ! Ils les ont donc informés que leur bébé ressemblerait à un monstre à cause de toutes les pathologies qu’il représentait et que la maman serait dans l’obligation de mettre sa vie en suspens pour prendre soin de lui. 

Mais malgré toutes les mises en garde et la pression exercée par les médecins, Eugene et Veronica ont catégoriquement refusé l’avortement, donnant ainsi à leur petit la chance de venir au monde, dans le courant de l’année 2015.

femme enceinte

En voyant leur bébé pour la première fois, les jeunes parents ont été envahis d’une immense vague de bonheur. Leur petit ne ressemblait en rien au « monstre » auquel les médecins ont fait allusion.

femme enceinte

Il avait certes des problèmes de santé, puisqu’il était atteint du syndrome de Down et d’un problème cardiaque, mais ses parents étaient prêts à tout pour aider leur petit garçon, qu’ils ont nommé Erofei, un prénom qui signifie « béni de Dieu ».

femme enceinte

À l’âge d’un mois et demi, celui-ci a dû subir une opération chirurgicale à cause de la malformation cardiaque qu’il présentait, et après un séjour d’une semaine en soins intensifs, son état s’améliorait petit à petit et regagnait progressivement ses forces.

femme enceinte

Récemment, le petit Erofei a fêté sa première année au grand bonheur de ses parents, de ses grands-parents et de sa sœur ainée. D’ailleurs, sa maman affirme qu’elle venait de comprendre pourquoi les enfants comme lui sont surnommés « Soleil ». Très tendre, affectueux et souriant, le petit garçon est toujours content à la vue des membres de sa famille et de leurs amis.

femme enceinte

Aujourd’hui, Erofei est l’ «ange » de ses parents. Il représente pour eux un précieux cadeau du ciel qui a illuminé leur vie et l’a remplie de bonheur.

femme enceinte

Après les longs mois d’angoisse, de peur et de colère, la famille Semchenko est devenue plus forte et plus heureuse que jamais. Erofei représente pour elle une source d’amour et de joie intarissable et contrairement aux prédictions des médecins,  Veronica trouve encore le temps de s’occuper d’elle-même et de sa fillette, grâce aux efforts et au soutien de son mari.

Heureusement pour tous, l’instinct maternel de Veronica et le soutien de son mari lui ont permis de protéger son bébé et de le faire bénéficier de son droit le plus élémentaire : le droit à la vie.

femme enceinte