Arrêter de fumer

S’affichant en tête de liste des substances les plus addictives, le tabac crée, selon les statistiques de l’Inserm, une dépendance chez 32% des consommateurs. Seulement, les dangers de la cigarette sont nombreux. Contenant plus de 4000 composés chimiques, dont 50 sont cancérigènes, la cigarette entraîne des problèmes de santé parfois irréversibles. Goudrons, mercure, arsenic, acétone etc. Autant de substances qui pénètrent dans le sang et sont à l’origine de nombreuses maladies.

Ce poison mortel tue près de 73 000 personnes en France chaque année. Si sa consommation est parfois banalisée, elle n’en demeure pas moins extrêmement nocive pour la santé. A l’origine du tiers de tous les cas de cancers, le tabac est également un facteur de risque de 21 maladies chroniques, notamment l’asthme, le diabète et les troubles de l’érection. Les fumeurs ont également un risque plus important de développer des problèmes psychiques comme l’anxiété ou encore la dépression. Responsable du vieillissement prématuré de la peau, la consommation de tabac entraîne l’apparition de rides profondes et déteint sur la qualité du derme. Dernière mais pas des moindres, le tabagisme diminue la qualité de vie et réduit l’espérance de vie de 10 ans.

Comment arrêter de fumer ?

On ne le dira jamais assez, l’arrêt du tabac passe avant tout par une question de volonté. Si cette approche paraît assez minimaliste, elle s’accompagne toutefois de certaines règles qui peuvent vous aider à atteindre votre objectif. Le plus important lorsqu’il s’agit d’arrêter la cigarette et de fixer une date et de s’y tenir. Ensuite, il faut évidemment se débarrasser de tous les paquets, briquets et cendriers qui sont à votre disposition afin d’éviter le risque de rechute. Dresser une liste d’avantage et d’inconvénients que le tabagisme vous procure peut également être salutaire. Pour pallier les symptômes du manque, il est possible d’utiliser des substituts nicotiniques qui peuvent multiplier par deux vos chances de réussite.

Quels sont les symptômes du sevrage ?

Etourdissement, fatigue, insomnie, toux, constipation, fringales, irritabilité, maux de tête et envie obsessionnelle de fumer sont autant de symptômes qui peuvent durer plusieurs semaines. Seulement, ces désagréments sont tout à fait normaux et signifient simplement que votre corps est en train de reprendre son état « naturel ». Il est donc important de savoir résister à ces inconvénients et laisser à votre organisme le temps de se rétablir.
Close