Varicelle

Reconnue comme une maladie infectieuse due au virus varicelle-zona VZV, la varicelle est très contagieuse et atteint généralement les bébés et les enfants. On la reconnaît à travers des boutons qui se multiplient sur la peau et au niveau des muqueuses. Elle se caractérise par ce que l’on appelle une immunité définitive. Cela signifie qu’une fois qu’une personne a eu la varicelle, elle dispose d’une protection à vie.

Touchant de jeunes enfants dans près de 90% des cas, la varicelle se manifeste à travers des éruptions cutanées. Mais avant l’apparition des boutons, l’enfant ou la personne atteinte peut souffrir d’une fièvre modérée, de fatigue ou d’un écoulement nasal. Dans certains cas, des maux de gorge, des douleurs articulaires, une perte d’appétit, des maux de tête ou encore des douleurs musculaires pourront se manifester. Si un enfant est atteint de varicelle, il y a de fortes chances que des personnes de son entourage contractent la maladie. Toutefois, la varicelle est généralement bénigne et peut guérir en 10 à 12 jours.

Comment reconnaître les boutons de la varicelle ?

Associés à un prurit et des démangeaisons gênantes, les boutons de la varicelle sont de couleur rose et d’un diamètre d’environ 2 à 3 millimètres. Ils apparaissent successivement sur la peau avant de se transformer en petites cloques. Celles-ci sont généralement entourées par un léger cercle de couleur rouge et peuvent recouvrir le corps entier en quelques jours. Elles sèchent au bout de 2 jours, puis forment une croûte qui finit par tomber environ une semaine après. Une cicatrice rouge apparaîtra sur la peau puis s’atténuera progressivement jusqu’à sa disparition. A savoir que les boutons peuvent apparaître en premier sur le thorax, la nuque ou au niveau du cuir chevelu, avant de s’étendre sur le dos, les jambes, le ventre ou encore les bras.

Que faire si mon enfant a la varicelle ?

Une consultation médicale sera nécessaire si vous constatez l’apparition de boutons correspondant à la description citée plus haut. Cela permettra au médecin d’établir un diagnostic et de prescrire un traitement qui soulagera les symptômes de l’enfant L’état de santé de l’enfant et ses antécédents pourront également être évalués pour éviter tout risque de complication.

La varicelle peut aussi se manifester chez l’adulte et entraîner de graves complications au niveau neurologique et pulmonaire. La vaccination est alors conseillée aux personnes qui n’en ont jamais souffert étant enfants.
Close