Rhume des foins

La rhinite saisonnière, aussi appelée rhume des foins, est une réaction d’allergie très fréquente. Elle survient lorsqu’une personne s’expose aux pollen de graminées. En France, on estime que les graminées sont responsables d’environ 60% des allergies respiratoires. Les graminées sont des plantes fourragères et céréalières qui peuvent libérer leur pollen dans l’air notamment entre les mois d’avril et de septembre. Ce pollen provoque une réaction allergique qui se manifeste par des symptômes particuliers.

Lorsque des personnes allergiques au pollen souffrent d’une rhinite allergique, elles constatent des symptômes cliniques spécifiques. Elles peuvent être victimes de nez bouché, d’éternuements incessants, d’écoulement nasal abondant et de démangeaisons aux yeux et au nez. Les patients peuvent également avoir des maux de tête, de gorge, des problèmes de concentration, des troubles du sommeil et une fatigue chronique. En outre, des larmoiements et des rougeurs oculaires peuvent survenir suite au contact des mains avec les yeux. Ainsi, cette pathologie peut en entrainer une autre : la conjonctivite. Le rhume des foins est une pathologie récidivante qui peut survenir chaque année à la même période. Ces symptômes doivent pousser à consulter un allergologue au plus vite.

Quelles sont les complications possibles de la rhinite saisonnière ?

Une rhinite saisonnière peut être extrêmement pénible, notamment lors des pics de pollen où les personnes allergiques n’y échappent pas. Cette pathologie altère considérablement la qualité de vie de ceux qui en souffrent. De plus, l’absence de traitement peut faire évoluer le rhume des foins vers des complications plus sévères. Chez un adulte, elle peut entraîner des sinusites à répétition, une toux, un essoufflement très rapide et une respiration sifflante. Chez les plus jeunes, une rhinite saisonnière non traitée peut se traduire par des otites et des sinusites chroniques.

Comment prévenir et guérir la rhinite saisonnière ?

Pour de nombreux spécialistes, le rhume des foins survient lorsque le système immunitaire est excessivement sensible aux allergènes. Dans ce sens, le traitement le plus adéquat pour réduire les symptômes du rhume des foins repose sur la “désensibilisation”. Cette dernière consiste à mettre l’organisme en contact avec des faibles doses d’allergène, tout en augmentant au fur et à mesure ces doses. Le but étant de renforcer la tolérance du corps contre le pollen de graminées. Néanmoins, il est nécessaire d’être accompagné d’un médecin avant d’entamer cette immunothérapie allergénique.
Close