Maladies chroniques

Affection de longue durée, une maladie chronique évolue avec le temps et peut concerner la santé physique et mentale. On estime que ces dernières seraient responsables annuellement de 17 millions de morts dans le monde. Ces maladies incurables touchent les patients de façon permanente et nécessitent un traitement au long cours. Celles-ci peuvent se déclencher à tout âge et peuvent impacter les patients tout au long de la vie ou du moins en grande partie. Les maladies chroniques sont diverses et concernent tous les organes. Elles impliquent une connaissance de ces dernières ainsi qu’une hygiène de vie particulière pour limiter les conséquences inhérentes à ces affections de longue durée.

Les maladies chroniques sont multiples et ne peuvent être toutes énumérées. Parmi celles qui causent le plus de risque de mortalité : les maladies cardiovasculaires, les cancers, le VIH, l’hépatite C, la sclérose en plaques, l’insuffisance rénale, la mucoviscidose, l’asthme, la maladie d’Alzheimer ou Parkinson, les myopathies, la drépanocytose. Les maladies mentales comptent également dans la liste non exhaustive des maladies chroniques telles que le trouble bipolaire, la schizophrénie, la dépression, le diabète, le trouble anxieux généralisé (TAG) et nécessitent un traitement permanent.

La maladie chronique : comment s’organiser au quotidien ?

L’annonce d’une maladie chronique est similaire à l’annonce d’un décès. Déni, colère, tristesse, marchandage sont tout autant d’étapes qui peuvent impacter psychologiquement le patient et entraver la perception de son affection. Un accompagnement thérapeutique pourra être nécessaire pour l’accompagner vers une meilleure gestion de sa maladie. Il sera ainsi indispensable d’acquérir une connaissance suffisante quant à cette affection afin de réorganiser sa vie et d’acquérir l’autonomie face à cette pathologie. Le patient devra apprendre à déceler ces signes et pouvoir réagir pour s’organiser en fonction de sa maladie chronique pour limiter son impact sur son quotidien.

Comment sensibiliser son entourage ?

L’aspect complexe de la maladie peut se manifester au travers de la perception du cercle social. La souffrance liée à cette dernière n’est pas toujours visible pour l’entourage et peut être l’objet de honte et de repli. Affirmer sa maladie chronique peut être difficile pour ceux qui en sont atteints et nécessite parfois un accompagnement psychologique. La famille et les amis constituent un support social indispensable dans le cheminement vers l’acceptation et le traitement d’une maladie chronique. Apprivoiser sa souffrance morale et sociale est l’étape souhaitée vers laquelle aspire le patient.
Close