Mal de dos

Les maux de dos revêtent des formes diverses. Localisées à différents niveaux de la colonne vertébrale, les douleurs peuvent impacter les cervicales, la zone lombaire ou encore les reins. Causées par de nombreux facteurs, elles peuvent être lancinantes et entraver les activités quotidiennes. Tour d’horizon de ces affections qui impactent le quotidien.

D’origine musculaire, nerveuse ou ostéo-articulaire, la dorsalgie est une douleur caractéristique au dos qui peut affecter les mouvements du quotidien. La lombalgie est le mal de dos le plus commun et provoque une douleur aiguë qui peut nécessiter un arrêt de travail. L’hernie discale est une douleur située au bas du dos et peut s’étendre jusqu’à la jambe ou au bras. La scoliose se matérialise par une déviation de la colonne vertébrale qui n’entraîne pas toujours de la douleur. Ces maux peuvent concerner les adolescents comme les adultes. Des facteurs tels que la sédentarité ou certains mouvements liés au travail peuvent provoquer ces douleurs qui peuvent, à terme, devenir chroniques. La colonne vertébrale est également concernée par l’ostéoporose, l’arthrose, l’arthrite, la spina bifida, les rhumatismes ankylosant qui peuvent provoquer une raideur et de la douleur dans le dos. Lésion, dégénérescence discale, hernie, problème gynécologique, glissement d’une vertèbre sont tout autant de causes qui peuvent provoquer des maux de dos responsables de douleurs intenses.

Quelles sont les causes de ces douleurs dans le dos ?

Les maux de dos peuvent être la résultante de facteurs multiples. Parmi eux : le port de charges lourdes, les gestes répétitifs, le pincement d’un nerf entre deux vertèbres, l’arthrose à partir de 40 ans, un torticolis, une mauvaise posture, une position de sommeil incorrecte. Ces facteurs peuvent à terme provoquer des douleurs lancinantes, chroniques et parfois invalidantes qui nécessitent une intervention médicale.

Quels sont ses traitements du mal de dos ?

Ces douleurs concernent 5% des consultations auprès des médecins généralistes. Si la majorité des maux de dos sont bénins, ces derniers nécessitent parfois un traitement médicamenteux qui implique l’administration d’antidouleurs, d’antidépresseurs et d’anti-inflammatoires. Seulement, ces médicaments ne soignent que les symptômes inhérents aux maux de dos. Certaines lombalgies nécessitent une intervention chirurgicale si échec du traitement initial. C’est notamment le cas pour l’hernie discale, qui peut résister à la prise de médicaments qui luttent contre la douleur. Cette intervention nécessite au préalable des scanners, une IRM, un examen clinique et radiographique. Seulement, la chirurgie ne garantit pas un résultat à 100%.
Close