Fatigue

La fatigue peut résulter d’un effort prolongé ou d’un certain nombre de maladies qui peuvent engendrer une fatigue chronique.

Nommée aussi asthénie, la fatigue peut être aussi bien organique que psychique. On distingue ainsi l’asthénie infectieuse, résultant d’une période de convalescence d’une infection ; l’asthénie des cancers suite aux traitements de chimiothérapie entre autres ; l’asthénie métabolique ; l’asthénie hormonale ou encore l’asthénie provenant des maladies du foie, du cœur ou de certains traitements médicamenteux. Quant à la fatigue psychique, elle provient dans 80% des cas des états dépressifs, de troubles anxieux ou de la personnalité.

Quelles sont les causes de la fatigue ?

La fatigue a des causes multiples et touche plus les femmes que les hommes dans la plupart des cas. Considérée comme le mal du siècle, elle est souvent banalisée. Toutefois, elle peut dans certains cas être un véritable signal d’alarme auquel il est indispensable de prêter attention. En cas de fatigue normale ou de fatigue physiologique, les causes sont dues principalement à un effort physique intense, au stress ou à un surmenage. En cas de fatigue pathologique, cette dernière peut persister et devenir chronique et trouve ses origines dans les troubles psychiques (états dépressifs ou anxieux) ou organiques.

Comment prévoir et traiter la fatigue ?

La prévention de la fatigue repose sur une bonne hygiène de vie, incluant du repos et un sommeil suffisant, avec un équilibre alimentaire en parallèle. Lorsque la cause est organique ou fonctionnelle, le traitement repose sur le diagnostic de la cause pour y remédier. En cas d’absence de cause avérée, la prescription de stimulants contenant des acides aminés, des vitamines ou des oligo-éléments sera nécessaire.

Quels conseils pour lutter contre la fatigue ?

En introduisant de nouvelles habitudes au quotidien, la personne qui souffre de fatigue peut apporter une amélioration à sa qualité de vie. Pour ce faire, il est important de réduire le rythme quotidien ; de s’octroyer des pauses au travail ; d’introduire une alimentation saine et équilibrée au quotidien, comme les fruits et légumes, les protéines et d’éviter les aliments trop sucrés ou salés ; de dormir et de se réveiller à heures fixes ; de pratiquer une activité physique régulière mais douce, comme la marche ou la natation ; de pratiquer la méditation ou la lecture avant le coucher et surtout d’éviter la consommation d’alcool, le tabac, le café ou les repas trop copieux le soir.
Close