x

« Maman ne reviendra pas. C’est fini » : le témoignage de Karim dont l’épouse en bonne santé est décédée du Covid à 35 ans

Cette tragédie montre que les personnes tuées par le Covid-19 ne font pas toujours partie d’une population à risque. Découvrez le témoignage de ce mari qui a perdu sa femme alors qu’elle avait 35 ans. Il a dit à ses enfants que leur maman ne reviendra pas.

Relayée par nos confrères de France Info, l’histoire d’Aurélie montre qu’à 35 ans et en bonne santé, nous pouvons mourir du virus. C’est son mari en deuil qui avertit le public de la dangerosité de la maladie. 

Karim Hamiti – Source : France 3

« Cela a fini au CHU […] avec la pose d’une assistance cardiaque » 

Alors qu’elle avait 35 ans et ne souffrait d’aucune condition sous-jacente, Aurélie a succombé au Covid-19. Karim Hamiti, son époux, se livre sur cette tragédie qui est survenue une semaine après sa contamination. Il raconte : « On a dû appeler les urgences pour qu’il y ait une prise en charge. Cela a fini au CHU de Dijon avec la pose d’une assistance cardiaque, suivie du décès quelques heures après ». Aujourd’hui, le mari en deuil souhaite sensibiliser le monde aux dangers de cette infection.

« Personne n’est invincible »

Depuis la mort de son épouse, Karim souhaite que personne ne prenne cette menace à la légère. Il veut expliquer aux autres que cela peut même briser une famille. Désormais, il appelle les autres à être scrupuleux quant aux gestes barrières et toutes les mesures de prévention face à cette maladie. « Personne n’est invincible et on peut y passer quelque soit notre moral, notre santé. Il faut arrêter de croire que ce n’est qu’une petite grippe » avertit le père de famille. Un avertissement similaire à celui d’une mère américaine qui a perdu son époux en dépit de sa bonne santé. 

Karim et Aurélie – Source : France Info

« Je lui disais : t’inquiète pas, c’est qu’une grippe »

Recueillis par nos confrères de Sud-Ouest, les propos de Karim témoignent d’une volonté de prévenir ceux qui pensent que la pandémie est terminée. Il juge l’assouplissement du dispositif sanitaire trop précoce. Il témoigne également de sa non-inquiétude face aux symptômes de sa femme, fin novembre 2020. « Je lui disais : t’inquiète pas : c’est qu’une grippe », précise-t-il. Seulement, ce qui paraissait être des signes de cette maladie courante en hiver étaient une contamination à la Covid-19. Aurélie a souffert de fatigue et de fièvre avant d’être diagnostiquée positive. 

« Il faut laisser passer, ce sont les symptômes de la maladie »

Si Karim n’était pas alarmé outre-mesure, c’est parce que pour lui, sa femme était « jeune et en pleine santé avec zéro antécédent » Ses amis l’ont également rassuré quant à son état. Son épouse était faible et n’arrivait plus à s’alimenter. Il raconte : « Tout le monde m’a dit : il faut laisser passer, ce sont les symptômes de la maladie ». Les médecins ont également rassuré l’homme. Le lendemain, elle a été emmenée à l’hôpital suite à des vomissements et des diarrhées. « Vers 4h00 du matin, j’ai eu un appel des urgences qui m’annonçait qu’il fallait la transférer […] Depuis, je n’ai plus eu de message » s’émeut-il. Son épouse est morte le 20 novembre. Parfois, le Covid-19 peut être encore plus meurtrier. Cette famille a été décimée par le virus.

« Je suis obligé de faire comprendre que maman, elle ne rentrera pas »

Aurélie est morte le jour de son anniversaire à 11h21. Bouleversé, le mari doit maintenant annoncer cette tragédie à ses enfants. Il raconte que du jour au lendemain, il s’est retrouvé seul dans son lit et qu’il devait annoncer quelque chose de cruel à ses enfants. « Elle a laissé mes deux enfants […] à qui je suis obligé de faire comprendre que maman, elle ne rentrera pas » déclare-t-il aux journalistes, les larmes aux yeux. 

« Prenez vos responsabilités »

Alors que Karim est bouleversé, il souhaite que cela ne se reproduise pas. Il souhaite que la mort de son épouse serve d’exemple aux Français. « Je veux que tout le monde sache et que tout le monde connaisse cette histoire et arrête de croire […] que ce virus ne touche que les personnes âgées » avertit-il. Puis d’ajouter : « Prenez vos responsabilités. Si vous êtes intelligent, restez chez vous, prenez l’initiative de rester chez vous et de faire votre propre confinement, responsable » Un message qu’il adresse sur Facebook en partageant la photo de son épouse, souriante et pleine de vie. 

Quels sont les symptômes du Covid-19 ?

Comme peut en témoigner l’histoire d’Aurélie, le virus n’est pas meurtrier que pour les populations dites à risque. C’est pour cette raison qu’il ne faut pas négliger l’importance des symptômes de cette maladie. Parmi eux, la fièvre, la toux sèche, la perte du goût et/ou de l’odorat, des courbatures, des éruptions cutanées ou encore un essoufflement. D’autres signes moins fréquents peuvent aussi passer inaperçus et doivent inciter à surveiller de près son état de santé en étant à l’écoute de son corps. En présence d’un ou de plusieurs symptômes de la maladie, il est indispensable de contacter son médecin traitant qui indiquera la marche à suivre.

Contenus sponsorisés
Loading...