Bien manger

Manger correctement et de manière réfléchie s’apprend dès l’enfance. En effet, l’alimentation des enfants jouera un rôle capital sur leur développement et leur santé. Il revient donc aux parents de leur inculquer les bonnes habitudes à adopter dès leur plus jeune âge.

Avant toute chose, il est essentiel de respecter la règle des quatre repas par jour, à savoir le petit-déjeuner, le déjeuner, le goûter et le dîner. Les produits laitiers sont également nécessaires à un jeune âge pour des quantités suffisantes de calcium. 4 portions quotidiennes sont recommandées pour une croissance saine.

Que donner à manger à son enfant ?

Pour un enfant âgé de 6 ans ou moins, 50 à 60 grammes de protéines doivent être consommées à raison d’une fois par jour. Trop de protéines pourraient endommager les reins de l’enfant et une carence en protéines pourrait également nuire à sa croissance.

Les féculents quant à eux, doivent faire partie intégrante de chaque repas. Il est important d’alterner entre féculents complets et féculents raffinés, ces derniers contenant des glucides essentiels qui feront office de carburant pour un corps en pleine croissance.

Dernière recommandation mais pas des moindres, la nécessité de consommer des quantités suffisantes de fruits et légumes pour des apports suffisants en minéraux et vitamines qui optimisent le fonctionnement de l’organisme, et des fibres utiles pour un transit sain et régulier. Il est généralement conseillé de donner aux enfants 5 à 6 portions de fruits et légumes par jour, le plus important étant de veiller à les cuisiner de manière saine mais créative (purée ou gratin par exemple) pour leur faire apprécier leurs repas. Il peut également être utile de servir les légumes en début de repas pour rassasier l’enfant. Enfin, n’oubliez pas l’hydratation qui est cruciale.

Quels aliments faut-il éviter pour un enfant ?

Cela va sans dire que les sucreries et les confiseries sont à éviter ou du moins, à consommer avec grande modération pour favoriser la croissance saine de l’enfant et éviter les risques de surpoids. Ainsi, bonbons, cakes au chocolat et autres mets sucrés sont à consommer avec parcimonie pour éviter des répercussions néfastes sur sa santé.

Il en va de même pour les graisses, notamment celles qui se cachent dans des plats industriels ou des produits ultra-transformés. Il est conseillé de privilégier les huiles végétales pour la cuisson, en prêtant attention aux quantités utilisées. La consommation de sel doit également être contrôlée.
Close