Péridurale

La péridurale est une technique d’anesthésie qui consiste à introduire un cathéter dans l’espace péridural afin d’y diffuser un analgésique ou un anesthésique afin d’éradiquer la douleur.

Certaines femmes estiment qu’elle est dangereuse ou douloureuse, alors que d’autres pensent qu’elle est salutaire. Demeurant un sujet à controverse, il n’en reste pas moins que c’est une technique dont le choix revient à chaque femme. Et sauf si elle est contre indiquée lorsque la maman est sujette à des maux comme une infection au niveau du dos ou encore des troubles de coagulation du sang entre autres, toutes les femmes peuvent en bénéficier. Cependant, il faut savoir que pour celles qui font ce choix de maternité, tardivement, il est possible de bénéficier de la péridurale jusqu’à ce que ce que le col soit dilaté à 6 ou 7 centimètres. Après, elle n’aura plus le temps d’agir.

Comment est réalisée péridurale ?

Lorsqu’elle est programmée, une rencontre avec un anesthésiste est de rigueur. Ce dernier informe la future maman sur la pratique de la péridurale et prescrira un bilan sanguin. Au moment de l’accouchement, l’anesthésiste examinera la maman afin de détecter d’éventuelles contre-indications. Ensuite, il couchera la patiente sur le côté et la piquera dans le bas du dos entre deux vertèbres lombaires pour introduire un petit tuyau (cathéter) dans l’espace péridural maintenu par un pansement et dans lequel il injectera un produit anesthésique tout en surveillant la tension et le rythme cardiaque de la femme enceinte. Cette opération durera quelques minutes. Après cela, une durée de 10 à 15 mn est nécessaire pour que l’effet de l’anesthésie se produise.

La péridurale peut être douloureuse lorsque l’aiguille est introduite au départ et une sensation d’électricité dans les jambes ou dans le dos est ressentie mais cette douleur ne dure pas longtemps et est estompée après quelques minutes.

La péridurale entraîne-t-elle des conséquences pour le bébé ?

Lorsque la péridurale est pratiquée dans des conditions normales, elle n’a aucune incidence sur le bébé ; elle permet tout au moins de raccourcir la durée du travail en prodiguant relaxation et détente. Mais dans certains cas, d’après quelques études, la durée du travail pourrait être augmentée et l’utilisation de certains instruments comme les forceps ou les ventouses peut être nécessaire. Il faut savoir également que le bébé peut recevoir une petite dose d’anesthésie.
Close