Maladies auto-immunes. Types, symptômes, causes, diagnostic et plus

Alors qu’il est censé protéger l’organisme des agents pathogènes tels que les virus ou les bactéries, le système immunitaire peut parfois se dérégler. Il peut ainsi ne plus faire la différence entre les cellules étrangères et celles du corps. Dans le contexte d’une maladie auto-immune, le système immunitaire peut considérer une partie du corps comme étrangère et libérer des protéines nommées auto-anticorps qui cibleraient les cellules saines.

Selon l’Inserm, 5 à 8% de la population mondiale est affectée par une maladie auto-immune. Et si le diabète de type 1 touche aussi bien les hommes que les femmes, il faut savoir que 80% des cas concernent les femmes. Selon une étude, ces dernières contractent les maladies auto-immunes à un taux d’environ 2 contre 1 comparé aux hommes.

Les facteurs qui favorisent les maladies auto-immunes

les maladies auto-immunes sont en grande majorité multifactorielles et leur origine est difficile à déterminer. Elles peuvent toutefois être associées à des facteurs génétiques, endogènes, exogènes ou encore environnementaux.

Ainsi, les chercheurs estiment que les infections et l’exposition à des produits chimiques ou à des solvants, pourraient favoriser ces maladies. De même, la consommation d’aliments riches en graisses et en sucre ainsi que les aliments transformés peuvent induire de l’inflammation et déclencher une réponse immunitaire.

Les types de maladies auto-immunes

Il existe plusieurs maladies auto-immunes dont 14 qui sont les plus courantes.

1. Diabète de type 1

En général, le pancréas a pour fonction de produire l’hormone insuline qui permettrait de réguler la glycémie. Dans le cas du diabète de type 1, le système immunitaire attaquerait les cellules qui produisent l’insuline dans le pancréas. Une glycémie élevée porterait préjudice aux vaisseaux sanguins ainsi qu’au cœur, les reins ou encore les yeux.

2. Polyarthrite rhumatoïde

Dans ce cas, le système immunitaire attaquerait les articulations engendrant ainsi rougeur, douleur et raideur au niveau des articulations. Cette maladie peut survenir à un âge jeune, à partir de la trentaine, contrairement à l’arthrose qui est une maladie liée au vieillissement.

3. Psoriasis

Normalement, les cellules de la peau se développent et meurent lorsqu’elles ne sont plus utiles. Dans ce cas, le psoriasis engendre une prolifération des cellules cutanées. Aussi, celles qui sont en surplus s’accumulent et engendrent des plaques rouges enflammées.

4. Sclérose en plaques

Cette maladie attaque la protection qui entoure les cellules nerveuses dans le système nerveux central, appelée gaine de myéline. Ceci entraîne un ralentissement de la vitesse de transmission des messages entre le cerveau et la moelle épinière vers le reste du corps.

On assiste ainsi à un engourdissement, une faiblesse au niveau du corps, une difficulté à marcher et à tenir l’équilibre. Dans ce contexte, une étude a pu démontrer que 50% des personnes atteintes de sclérose en plaques ont besoin d’aide pour marcher durant les 15 années qui suivent le début de la maladie.

5. Lupus érythémateux

On a longtemps associé cette affection à une maladie de la peau du fait de l’éruption cutanée qu’elle engendre. Toutefois, elle touche de nombreux organes tels que les articulations, les reins, le cerveau ou encore le cœur. Ses symptômes se manifestent ainsi par des douleurs articulaires, la fatigue ou encore les éruptions cutanées.

6. Maladie inflammatoire de l’intestin

Il s’agit de l’inflammation de la muqueuse de la paroi intestinale. On pourrait parler d’une part de la maladie de Crohn, susceptible d’enflammer le tube digestif, de la bouche à l’anus. D’autre part, la rectocolite hémorragique qui pourrait affecter la muqueuse du côlon et du rectum.

7. Maladie d’Addison

Cette maladie touche les glandes surrénales qui produisent les hormones cortisol et aldostérone et les hormones androgènes. Le manque de cortisol pourrait affecter le mode d’utilisation et de stockage du corps, des glucides et du sucre. Par ailleurs, le manque d’aldostérone serait susceptible d’induire une diminution de sodium et un surplus de potassium dans le sang.

8. Maladie de Graves

Cette maladie affecte la glande thyroïde se trouvant dans le cou. Normalement, les hormones thyroïdiennes maîtrisent la consommation d’énergie du corps, nommée métabolisme. Toutefois, un excès de ces hormones aura pour conséquence d’augmenter les activités du corps. Nous constaterons ainsi des symptômes tels que la nervosité, un rythme cardiaque rapide, une intolérance à la chaleur ou encore une perte de poids.

Un autre symptôme et non des moindres est aussi à prendre en considération, il s’agit du gonflement des yeux, appelé exophtalmie. Ce dernier pourrait être constaté chez 30% des personnes atteintes de cette maladie, selon une étude.

9. Syndrome de Sjögren

Cette affection attaque les glandes qui humidifient les yeux et la bouche. Aussi, les symptômes de cette maladie seraient la sécheresse des yeux et de la bouche et peut aussi toucher les articulations ou encore la peau.

10. Thyroïdite de Hashimoto

Dans le cadre de cette maladie, les hormones thyroïdiennes ne sont plus produites en quantité suffisante et peuvent enregistrer une carence. On constate dès lors une prise de poids, une fatigue, une perte de cheveux, une sensibilité au froid ainsi qu’un gonflement de la thyroïde.

11. Myasthénie grave

Cette condition affecte l’influx nerveux permettant au cerveau d’apporter un contrôle sur les muscles. Une altération de la communication entre les nerfs et les muscles induit une difficulté des muscles à se contracter. Les symptômes de cette maladie se caractérisent par une faiblesse musculaire notamment lors de la pratique d’une activité. Et souvent, ce sont les muscles contrôlant le mouvement des yeux et des paupières, de la déglutition ainsi que du visage qui sont affectés.

12. Vascularite auto-immune

Cette maladie engendre une inflammation qui produit un rétrécissement des artères et des veines, puisque le système immunitaire attaque les vaisseaux sanguins. Aussi, le sang ne circule pas en quantité suffisante à travers les veines.

13. Anémie pernicieuse

Affectant près de 2% des personnes de plus de 60 ans, d’après une étude, cette maladie peut engendrer une anémie due à une carence en vitamine B12. Aussi, il en résultera une altération de la capacité du corps à une bonne synthèse de l’ADN.

14. Maladie cœliaque

Lorsque le gluten présent dans le blé, le seigle ou d’autres produits céréaliers, se trouve dans l’intestin grêle, le système immunitaire attaque cette partie du tractus gasto-intestinal en provoquant une inflammation. Cette condition toucherait environ 1% des populations occidentales selon une étude.

Les symptômes liés aux maladies auto-immunes

Plusieurs symptômes de ces maladies sont similaires et peuvent être des signes de ces conditions. On peut citer :

–   Fatigue
–   Gonflement et rougeurs
–   Manque de concentration
–   Chute de cheveux
–   Eruptions cutanées
–   Muscles endoloris
–   Engourdissement
–   Picotement dans les mains et les pieds
–   Légère fièvre

Par ailleurs, dans le cas de diabète de type 1, on pourrait constater une soif intense, de la fatigue ou une perte de poids. Concernant la maladie inflammatoire de l’intestin, les symptômes se manifesteront par des douleurs abdominales, diarrhée ou encore des ballonnements.

Il n’existe pas de traitement pouvant guérir ces maladies. Néanmoins, il en existe certains qui peuvent réduire l’inflammation et contrôler la réponse immunitaire hyperactive tout en soulageant les symptômes. Parlez-en à votre médecin si vous constatez l’un des symptômes énumérés.

Nous vous offrons

Newsletter

Un livre indispensable pour
rester en bonne santé

Newsletter
  • Découvrez la liste des plantes et aliments qui guérissent
  • Apprenez à fabriquer de puissants remèdes méconnus pour guérir 90% des maladies
  • Un livre indispensable à avoir pour rester en bonne santé
Je souhaite recevoir le livre offert + m’inscrire à la newsletter
Contenus sponsorisés
Loading...
Close