Maladie de Kawasaki : Après la mort de son bébé, une maman met en garde les parents

Depuis l’émergence du coronavirus dans les quatre coins du monde, la panique bat son comble. La maladie causée par le virus peut aller d’un simple rhume à une infection respiratoire sévère qui peut dans les cas les plus graves engager le pronostic vital du patient. Plusieurs cas d’enfants atteints d’un syndrome inflammatoire proche de la maladie de Kawasaki ont été recensés dans de nombreux pays du monde. Dans un témoignage relayé par le Daily Mail, une mère est dévastée après avoir perdu son bébé de huit mois et tient à avertir les parents de la gravité de la maladie.

Depuis plusieurs mois, les scientifiques se mobilisent pour en apprendre davantage sur ce nouveau coronavirus. Bien que les enfants soient généralement exempts de formes sévères de la maladie, la Covid-19 peut se compliquer dans certains cas. Après une alerte lancée par le National Health Service au Royaume-Uni, de nombreux hôpitaux européens dont le centre Necker à Paris ont averti quant à une recrudescence d’enfants atteints de symptômes inflammatoires sévères. Si le lien entre la maladie et la Covid-19 n’est pas totalement établi, ce syndrome inquiète de plus en plus de parents. Alexander Parsons, un bébé de huit mois, dans la ville de Plymouth en Angleterre, a succombé à cette pathologie rare.

Dévastée par la mort de son fils, une mère souhaite sensibiliser les parents

Kathryn Rowlands, 29 ans, a fait face à la mort de son enfant suite à la maladie de Kawasaki.

Alexander Parsons

Décédé dans un hôpital pour enfants, le bébé avait reçu le diagnostic quelques temps auparavant. Selon des chercheurs britanniques, ce syndrome peut être causé par un dysfonctionnement du système immunitaire face au coronavirus. Après avoir perdu son bébé, Kathryn a tenu à alerter les parents contre cette maladie et à les encourager à “être très vigilants” et ‘vraiment conscients des symptômes” afin de les surveiller.

Alexander Parsons1

La maman en deuil a révélé que pendant cette crise sanitaire qui bouleverse le monde, elle et sa petite famille ont tenté de respecter les consignes au mieux. “Nous pensions que nous prenions toutes les précautions nécessaires pour nous protéger, nous et lui, de la Covid-19, et cela nous est quand même arrivé”, se désole-t-elle.

Alexander Parsons2

La mère explique qu’ils se sont isolés et que leur panique les incitait à éviter d’aller au supermarché, mais en vain.  “Cela peut arriver à n’importe qui et je ne peux pas changer le cours des choses, mais je peux sensibiliser les autres parents et aider d’autres bébés et enfants”, déclare-t-elle.

Le bébé présentait des symptômes inhabituels

Kathryn Rowlands a contacté les urgences lorsque son fils a commencé à présenter des symptômes inquiétants.

Alexander Parsons3

Il avait de la fièvre, une éruption cutanée et une enflure des ganglions lymphatiques.

Alexander Parsons4

Après avoir été admis à l’hôpital, il a reçu un traitement contre la maladie de Kawasaki avant d’être renvoyé chez lui quelques jours plus tard. Seulement, l’état du bébé ne s’était pas amélioré et il a été transféré dans un autre hôpital. Là, les médecins ont découvert des anévrismes artériels et une inflammation du muscle cardiaque.

Alexander Parsons5

Mais selon la mère, l’enfant souriait et semblait heureux à chaque fois qu’il retrouvait ses parents. Malheureusement, Alexander a fini par rendre son dernier souffle suite à une rupture d’anévrisme malgré la mobilisation des médecins pour le réanimer.

La maladie de Kawasaki : les symptômes à surveiller

Selon l’Inserm, la maladie de Kawasaki se caractérise par une inflammation de la paroi des vaisseaux sanguins, et en particulier ceux du muscle cardiaque. Bien que l’origine de cette pathologie ne soit pas encore clairement décelé, la présence de certains virus dans l’organisme semble favoriser sa survenue. Les symptômes relatifs à la maladie sont :

– Une fièvre qui persiste au-delà de trois jours
– Une éruption cutanée inhabituelle sur le corps
– Un gonflement ou une rougeur qui se manifestent sur les paumes des mains ou sur les plantes de pied
– Une irritation au niveau des yeux
– Une rougeur de la langue, des lèvres, de la bouche ou de la gorge
– Des ganglions lymphatiques sur le cou
– Une diarrhée et des maux de ventre
– Des douleurs articulaires
– Des vomissements
– Une fatigue inexpliquée

Contenus sponsorisés
Loading...
Close