x

« Mais qu’il ferme sa gueule, il y’en a marre des gens comme lui » Daniel Cohn Bendit attaque le Professeur Raoult

Depuis que Didier Raoult, célèbre professeur marseillais de médecine, a révélé une piste de traitement au coronavirus, celui-ci est parfois mis au banc des accusés. L’homme a également reçu des menaces de mort et des intimidations de confrères nantais. Et le rebelle ambassadeur de la chloroquine continue d’avoir des détracteurs qui n’hésitent pas à l’insulter publiquement. C’est le cas pour l’élu Europe-Ecologie-Les-Verts (EELV), Daniel Cohn-Bendit. « Mais qu’il ferme sa gueule, il y’en a marre des gens comme lui » siffle-t-il à l’adresse du médecin au plateau de Jean-Marc Morandini. Ce clash entre deux titans nous est relayé par nos confrères de la chaîne BFM TV.

Honni par certains de ses collègues et parfois insulté, Didier Raoult prône l’usage de la chloroquine, un traitement pour le coronavirus. Sur le plateau de Jean-Marc Morandini, il est insulté et l’élu écologiste l’invite vulgairement à se taire. C’est une véritable litanie que Daniel Cohn-Bendit prononce à l’encontre du médecin provençal promoteur qui va jusqu’à l’attaque ad hominem.

professeur didier raoult

Un homme sujet aux polémiques

Rien n’est plus sûr qu’en ces temps troubles, Didier Raoult, infectiologue dans un centre réputé de Marseille est sous le feu de la rampe. Et cela n’est pas toujours en sa faveur puisque récemment il a été l’objet de menaces de mort et d’intimidations de la part de ses collègues du CHU de Nantes. Vient s’ajouter alors un autre clou à sa réputation : les insultes de l’ancien élu écologiste Daniel Cohn-Bendit. Ce dernier invite le professeur « à fermer sa gueule » en direct du plateau de Morandini, sur la chaîne LCI. « Mais qu’il ferme sa gueule et qu’il soit médecin. Qu’il arrête de dire partout, je suis un génie ! Il y en a marre… Il y en a marre des gens comme lui… » s’écrie le chroniqueur de l’émission. Chose à laquelle un animateur répond : «Que l’on fasse une journée sans le mot Raoult ! » Une grossièreté qui jette ainsi le discrédit sur l’homme invité par tous les médias à l’heure où le coronavirus est une menace d’envergure mondiale. Heureusement, l’homme insulté pourra compter sur le soutien de la toile qui compte beaucoup d’admirateurs.

raoult

Raoult soutenu par la toile

La fortune fait que le célèbre médecin peut compter sur une importante communauté qui le soutient mordicus sur les réseaux sociaux. « Je trouve que le visage de haine absolue de Daniel Cohn-Bendit le discrédite entièrement. Je pense que s’il y’en a un qui doit la fermer aujourd’hui, c’est lui. […] Il est confiné en Allemagne, je pense qu’il devrait y rester et arrêter les plateaux » écrit une internaute. Une autre ajoute : « Je le renvoie à ses pénates, quand on connaît tous ses écrits par rapport à la pédophilie. J’ai envie de lui dire ferme ta gueule aussi. Fais de l’écologie et point-barre » Des mots virulents, certes mais qui viennent soutenir l’homme insulté par le chroniqueur Daniel Cohn-Bendit.

didier raoult television

Une réponse sur Twitter

Face à la déferlante dont il fait l’objet, le désormais célébrissime Didier Raoult n’y va pas de main morte. Il tweete : « Si je suis amusé par la créativité des réseaux sociaux, notamment via des comptes parodiques et des détournements, je tiens à rappeler que je suis un homme poli : la vulgarité ne fait pas partie de la panoplie de mes tweets. Rendez-vous demain pour de nouvelles données épidémiques » Un message clair, concis et distingué à l’égard de celui qui a voulu le museler. Des comptes parodiques ont également émergé pour répondre à la place du professeur à l’initiative des louanges de la chloroquine, désormais utilisée dans plusieurs pays pour lutter contre le coronavirus.

Didier Raoult : un homme providentiel ?

Si l’homme est désormais célèbre dans les médias, c’est surtout parce qu’il est le pionnier français à vanter le potentiel de l’hydroxychloroquine pour lutter contre le Covid-19. Molécule cousine de la chloroquine, ce dérivé d’un opiacé est utilisé en France pour soigner ce virus mortel. Ce traitement médicamenteux a été utilisé par les médecins durant des décennies pour soigner le paludisme sous le nom de Novaquine ou encore de Plaquénil. Suite aux déclarations du professeur, un bon nombre de ses confrères a appelé le gouvernement à se fournir massivement en cette solution potentielle au virus de Wuhan.

Contenus sponsorisés
Loading...