« Ma fille est morte en vacances – ne faites pas les mêmes erreurs que moi »

Les camps d’été sont l’occasion pour les enfants de passer des moments de qualité, de nouer de nouvelles amitiés et surtout, de sortir de leur routine. De ce fait, les parents sont ravis de les y envoyer. Malheureusement, le témoignage suivant relate un fait dramatique ayant eu lieu dans un centre de vacances. Alors que ces lieux devraient bénéficier d’une surveillance accrue, une fille de 6 ans y est morte par noyade.

Depuis cet incident, les parents de la défunte ne voient plus les camps d’été comme une opportunité de dépaysement pour les tout-petits. Cette famille avertit désormais les autres parents d’un manque de supervision potentiel dans certains lieux. Un événement qui rappelle que les enfants ne doivent jamais être laissés sans surveillance. 

Roxie est morte par noyade

Citée par NBC Los Angeles, Elena Matyas, la mère de la défunte a déclaré : « C’était une enfant magique. Sa présence, son énergie, sa curiosité…Elle se réveillait chaque matin prête à explorer le monde ». Roxie Forbes est allée dans un camp d’été pour la première fois à l’âge de 6 ans. Le neuvième jour, ses parents ont reçu un appel téléphonique qui a changé leur vie à tout jamais : « Elena, il y a eu un accident. Rendez-vous immédiatement à l’hôpital Huntington » se remémore la maman en racontant le coup de fil du directeur adjoint du camp. Quand cette dernière a accouru vers l’hôpital et qu’elle a vu un cortège de véhicules, son mari raconte qu’elle a poussé un cri d’affliction.  

Roxie Forbes – Source : Scary Mommy

Le père de Roxie, Doug Forbes a déclaré : « Nous avons laissé Roxie comme une enfant magnifique – de beaux cheveux blonds, des yeux pétillants et un beau teint. Et en 40 minutes, elle était gonflée, bleue, inerte. »

Une conseillère a aperçu Roxie flottant sur le ventre dans la piscine. Selon les rapports du shérif, les sauveteurs du camp ont manqué à leur devoir. Résultat, les ambulanciers ont trouvé un corps dépourvu de pouls. Par ailleurs, selon les rapports de l’établissement hospitalier, Roxie a succombé à un arrêt cardiaque et avait perdu ses fonctions cérébrales. 

Des camps d’été très peu surveillés 

Elena et Doug étaient soucieux d’en savoir plus sur ce qui s’était passé et ont été ahuris d’apprendre que les camps d’été en Californie étaient très peu surveillés. Par ailleurs, ils n’y sont pas réglementés. 

Plusieurs parents ne savaient pas que ces camps n’avaient pas mis en place des directives telles que la formation pour les sauveteurs, la qualification du personnel et la vérification des antécédents criminels des conseillers. Mais depuis la tragédie de Roxie, le sénateur d’Etat Anthony Portantino a décidé de présenter un projet de loi visant à ce que ces camps soient agréés et surveillés par les services de santé locaux. 

« Je souhaite seulement que nous ayons un jour de plus » regrette le père de Roxie. Des propos douloureux rappelant ceux de Andrew McGinley, père de trois enfants qu’il a perdu le même jour.  

Roxie Forbes – Source : Scary Mommy

Surmonter le deuil d’un enfant 

Faire le deuil d’un enfant est assurément l’une des choses les plus difficiles qui soient pour un parent. Ce dernier succombe à une tristesse et à un grand sentiment d’injustice. Comme l’explique Ambre Pelletier, coach maternelle et thérapeute familial, il s’agit d’un événement qui ne suit pas l’ordre des choses. Chacun des membres de la famille est touché par des perturbations émotionnelles importantes.

Il peut arriver que les parents veuillent rejeter cette situation profondément blessante en passant par une période de déni de la réalité. Ils sont submergés par un torrent d’émotions dont ils veulent se protéger. Ils peuvent aussi passer par une phase de colère qui remet tout en question et qui les conforte dans une idée, celle que la vie est injuste. Des bouleversements émotionnels qui montrent que perdre un enfant change un parent à vie.

Un sentiment de culpabilité pourrait découler de cette même colère qui se sera alors retournée contre eux. Vient ensuite la phase de marchandage où au gré de la douleur qu’ils ressentent, ils vont tenter de changer les choses, de voir la vie différemment. En outre, la dépression n’est pas exclue de ce processus de deuil. Ils peuvent l’expérimenter et se nourrir d’idées noires.   

Ce sont autant de phases qui précèdent celle qui est souhaitée : la phase de l’acceptation. Durant cette étape, les parents sont en mesure de comprendre qu’ils ne peuvent aucunement changer le cours des choses. Bien que le manque ne puisse pas être comblé, ils apprendront progressivement à reprendre leur vie en main afin de réussir à aller de l’avant. 

Lire aussi Préparez-vous à la plus grande campagne de manipulation de l’histoire

Contenus sponsorisés