L’Union européenne parle d’un confinement pour les personnes âgées pour plusieurs mois

Depuis son apparition en Décembre en Chine, le coronavirus ne cesse de se propager dans les quatre coins du globe. Actuellement, ce sont plus de 1 807 308 personnes qui ont été contaminées par le virus et plus de 113 513 en sont morts. En Europe, le bilan s’élève à 74 671 décès, engendrant une panique collective. Malgré un ralentissement de l’épidémie ces derniers jours, les efforts dédiés à la gestion de la crise se poursuivent. Bien que certains pays de l’Union européenne aient décidé d’alléger les mesures de confinement, ce dernier suscite toujours de nombreuses interrogations. Dans un article publié sur LeParisien, l’UE évoque la possibilité d’un confinement jusqu’à la fin de l’année pour les personnes âgées.

Afin d’endiguer l’épidémie, le confinement et la fermeture des frontières ont été envisagés. Hier soir, lors de son allocution aux français, le président de la République Emmanuel Macron a fixé la date du déconfinement au 11 mai. En Italie, pays le plus meurtri d’Europe, le déconfinement est prévu pour le 4 mai mais une reprise partielle des activités a été entamée ce mardi. Ainsi, les librairies, les magasins d’habillement pour enfants, les usines d’électronique et les industries du bois ont été rouverts. Mais des conditions ont été fixées pour garantir la sécurité des habitants, parmi elles le port du masque, la disposition de gel désinfectant ainsi que le respect d’une distance sociale d’au moins un mètre.

En Espagne, certains salariés affiliés à des secteurs “non essentiels” à la survie de la population ont regagné leur travail. Pour ce faire, dix millions de masques ont été distribués dans les transports en commun. En réalité, bien que les restrictions soient allégées, on ne peut parler de déconfinement. Par ailleurs, dans une logique préventive, Emmanuel français avait évoqué hier un “déconfinement progressif” de la population. Parallèlement, Ursula von der Leyen, présidente de la commission européenne, a accordé une interview au journal allemand Bild. Pour elle, il est nécessaire de respecter le confinement des personnes âgées.

“Sans vaccin, il faut limiter autant que possible les contacts avec les personnes âgées”

Depuis le début du confinement, les personnes âgées subissent leur isolement dans la solitude la plus complète. La réduction des services d’aide à domicile, des consultations médicales mais surtout la suspension des visites familiales contraint nos aînés à vivre dans une situation très difficile. Mais l’heure est à la prudence et pour protéger les personnes à risque, l’isolement semblait être la meilleure solution. Alors que plusieurs pays d’Europe évoquent un déconfinement dans les semaines à venir, la Commission européenne pense à mettre en place certaines modalités légitimes. Parmi elles, le fait de maintenir les personnes âgées en confinement plus longtemps.

Ursulo von der Leyen a annoncé ce dimanche que “sans vaccin, il faut limiter autant que possible les contacts des seniors”, et en particulier ceux qui sont en maison de retraite. Ainsi, il semblerait qu’en Europe, nos aînés pourraient rester confinés jusqu’à la fin de l’année 2020. “Je sais que c’est difficile et que l’isolement pèse, mais c’est une question de vie ou de mort. Nous devons rester disciplinés et patients”, a annoncé la dirigeante de l’exécutif européen. “Les enfants et les jeunes jouiront plus tôt davantage de liberté de mouvement que les personnes âgées et celles avec des antécédents médicaux”, a-t-elle ajouté.

En sus, la présidente de la Commission européenne espère le développement d’un vaccin contre le coronavirus “vers la fin de l’année”. Plusieurs laboratoires européens se penchent actuellement sur la recherche d’un vaccin efficace contre ce virus. “Pour qu’on puisse ensuite rapidement vacciner nous sommes déjà en discussion avec des fabricants sur des capacités de production mondiales”, a assuré la dirigeante allemande.

Le respect des gestes barrières est de mise

Dans une logique préventive, il est nécessaire de respecter les gestes barrières mises en exergue par l’Organisation Mondiale de la Santé :

–   Se laver les mains régulièrement et correctement à l’eau et au savon, et utiliser du gel hydroalcoolique lorsque le lavage des mains n’est pas possible

–   Maintenir une distance d’au moins un mètre avec les autres même s’ils ne présentent aucun symptôme et paraissent en bonne santé.

–   Éviter de serrer les mains ou d’embrasser d’autres personnes

–   Éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche puisque les mains sont régulièrement en contact avec des surfaces potentiellement infectées par le virus.

–   Tousser et éternuer dans le pli du coude ou dans un mouchoir jetable pour éviter de propager les gouttelettes de salive dans l’air.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close