Lorsqu’un être cher disparaît, il reste avec vous en réalité

Pour ouvrir les yeux sur nos relations, les maximes sont toujours des sources d’inspirations. Et pour cause, ces mots empreints de sagesse populaire permettent de verbaliser nos souffrances et de répondre aux interrogations qui nous tourmentent parfois. Cette fois, cette citation vient nous apporter une lumière quant à la complexité dans nos relations humaines. Un départ peut être source d’un déchirement tel qu’il peut laisser des stigmates définitifs. Seulement, cette épreuve n’est pas inéluctable à condition que l’on fasse preuve de discernement. Quand une personne disparaît, en réalité, elle demeure en nous. Ce départ est transcendé par l’idée qu’une rencontre n’est jamais fortuite et qu’elle reste toujours une source d’apprentissages.

« Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends » Cet aphorisme de Nelson Mandela vient également s’appliquer à nos relations humaines, pour peu qu’on fasse preuve de lucidité. Le départ d’une personne chère à notre cœur peut causer de nombreux bouleversements affectifs et émotionnels. Rancune, tristesse, colère, désir de vengeance, autant d’états d’esprits qui peuvent altérer notre mental suite à une désillusion. Seulement, pour s’élever au-delà de cette épreuve, il est important de gagner en maturité. Une réalisation importante pourra vous aider puisque chaque personne que vous perdez reste toujours dans votre esprit.

Le deuil : une épreuve douloureuse

Perdre un être cher est une adversité déchirante. Transcender cette épreuve demande un long travail qui chemine vers la résilience car cette dernière n’est pas inéluctable. Sidération, choc, colère, regret, autant d’étapes qui conduisent à la guérison nécessaire pour se réapproprier sa vie. Ainsi, ces sentiments conduisent à une ultime phase : se rappeler du défunt avec tendresse. Cette paix de l’âme permet de chérir les souvenirs qui feront de cette personne un être indélébile dans notre cœur. « Tu n’es plus là où j’étais mais tu seras partout là où je suis » Cette citation de Victor Hugo exprime cette harmonie issue de l’élévation. Si un deuil peut manifester la disparition d’une personne dans votre vie, un de vos proches peut également vous amener à faire le deuil de son vivant.

Lorsqu’un être cher disparait

Nos échecs, nos leçons

Les relations humaines sont un vecteur important d’apprentissages. En se trompant, nous apprenons à savoir ce que l’on ne veut plus, les comportements que l’on ne peut plus cautionner mais également à faire preuve d’introspection. « Quelle est ma façon de gérer mes émotions ? » « Est-ce que j’ai tendance à m’attacher trop vite ? », « Comment puis-je gérer mes déceptions ? » Autant de questionnements qui peuvent amener à des conclusions nécessaires à notre développement personnel. En retournant sur les raisons de nos échecs, nous prenons connaissance de nos impairs pour devenir une meilleure version de nous-mêmes. Le départ d’un membre de notre entourage n’est jamais vain car envers et contre tout, des souvenirs vous prouvent que cette relation authentique vous a appris à aimer.

Lorsqu’un être cher disparait

Vivre et laisser vivre

Parfois, nous avons tendance à pécher par possessivité. Ce tempérament peut être à l’origine de nombreuses déceptions car la propension à faire dépendre son bonheur d’une personne est fatalement toxique. En accordant à un être sa liberté, nous lui laissons le choix d’être ce qu’il est sans culpabilité dans son entièreté. C’est seulement à ce moment-là que nos relations deviennent authentiques car ses aspérités ne constituent pas un motif de rupture. En échangeant, vous établissez une connexion telle qu’aucun conflit ne pourra vous atteindre au point de la briser. En cautionnant l’individualité d’une personne que vous aimez, vous lui donnez la chance de pouvoir revenir dans votre vie.

Les départs nécessaires

Si certaines ruptures sont douloureuses, il existe des déceptions nécessaires. Une personne toxique peut nous amener à mieux nous connaître. Le déclic lié à une souffrance irréparable amène à cette coupure nécessaire à notre épanouissement. En établissant de saines distances, vous accédez à l’affirmation de soi qui permettra de transcender ce deuil. Le caractère fondamental de cette rupture implique une meilleure connaissance de soi. Passée la phase de résistance, vous ouvrirez les yeux sur les défauts de la personne qui a décidé de sortir de votre existence. Cette résilience vous permettra de cerner les comportements que vous ne cautionnez plus mais également de savoir comment ne plus retomber dans les mêmes travers. Une déception indispensable pour accéder aux conclusions qui permettent d’améliorer la qualité de nos relations humaines. Cette dernière ne vous empêchera pas de chérir les souvenirs qui ont fait l’authenticité et l’intensité de votre union.

Lire aussi Chaque personne que vous rencontrez entre dans votre vie pour 3 raisons cosmiques

Contenus sponsorisés