L’onychophagie. L’habitude de se ronger les ongles provoque de nombreux problèmes de santé

Elles sont nombreuses les personnes qui ont la manie de se ronger les ongles. Parfois, c’est un comportement temporaire, mais il devient problématique s’il devient récurrent. Il s’agit de l’onychophagie, un acte qui se caractérise par le rongement d’ongles de manière incontrôlable. Parmi les nombreux TOC (troubles obsessionnels compulsifs), l’onychophagie pourrait potentiellement causer de nombreux inconvénients à l’individu. Voyons cela de plus près avec les informations du site médical WebMd.

Selon le WebMd, il n’est à ce jour pas encore su si cet acte est génétique. Mais il est précisé que les parents qui se rongent les ongles sont susceptibles de « léguer » cette habitude à leurs enfants.

Onychophagie

educadoreslive

Dans un tout autre registre, cela peut aussi découler d’un stress émotionnel ou d’ordre mental. À fortiori, les personnes nerveuses pourraient être concernées ainsi que les personnes anxieuses ou déprimées. Une sorte de réponse à des sentiments. 

Pour d’autres, il peut s’agir de le faire quand ils s’ennuient, quand ils ont faim ou qu’ils vivent un épisode de stress. L’acte de ronger ses ongles n’est généralement pas arbitraire. D’ailleurs, ce geste suscite bien des réactions, surtout en temps de Covid-19. Et pour cause, ronger ses ongles favoriserait le risque de contracter le désormais célébrissime Coronavirus.

Pourquoi faut-il arrêter ? Les conséquences possibles

Bien que se ronger les ongles ne constitue pas un grave danger sur le long terme, toujours est-il que les inconvénients sont bel et bien là. Il existe néanmoins, des cas, certes rares, de personnes ayant fait face à des conséquences mortelles. Le site médical en a recensé trois des plus probables et donc, autant de raisons d’arrêter :

  • Les ongles deviennent de plus en plus inesthétiques : Le tissu protecteur qui entoure vos ongles est susceptible de se reformer de manière incorrecte. Si vous l’endommagez davantage, il pourra de moins en moins se développer comme il se doit. Les ongles finissent alors par avoir un aspect anormal.
  • Cela peut altérer votre sourire : Lorsque vous rongez les ongles, il est possible avec le temps de vous ébrécher la dent, voire la casser. Encore plus alarmant, cela pourrait se répercuter sur le fonctionnement de votre mâchoire.
  • Vous pouvez tomber malade : Les mains sont les vaisseaux d’une panoplie de germes qui y trouvent refuge, et en particulier dans les ongles. Il est tout à fait possible que par inadvertance et surtout par habitude, de vous toucher les lèvres. Cela favorisera le risque de tomber malade. De ce fait, ronger ses ongles ne fait que faciliter ce processus en permettant aux germes de pénétrer plus facilement.

Comment prévenir ce geste ?

Les conditions aux processus de changement et de prévention, sont l’effort et la patience. Rompre l’habitude peut ne pas être chose aisée, mais il est important de savoir que c’est possible. Voici des conseils à appliquer :

  • Coupez-les courts : Cela vous empêchera de satisfaire votre désir de les mordre, n’ayant rien à ronger.
  • Passez par la case manucure : Vous offrir du temps et de l’argent pour prendre soin de vos ongles, vous donnera une raison de ne pas les altérer.
  • Identifiez les éléments déclencheurs : Dès que vous vous surprenez à vouloir les ronger, prenez-en compte. Car une fois que vous y ferez plus attention, vous serez plus à même de trouver des moyens concrets d’y faire face.
  • Gardez vos mains occupées : Cela peut être une balle anti-stress, un stylo à ressort ou tout autre gadget à manipuler. L’idée est de canaliser l’énergie vers autre chose. 
  • Utiliser un vernis amer : Cela peut paraître insolite, mais il existe dans le commerce, des vernis particuliers qui ont une saveur amère. De cette façon, vous y penserez à deux fois avant de le faire. À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles.

D’autres conseils pourraient bien se révéler efficaces afin d’arrêter avec cette habitude qu’il vaut mieux ne pas sous-estimer. Ils consistent entre autres à :

  • Se poser de faux ongles afin de perdre progressivement cette mauvaise habitude.
  • Se couvrir les ongles d’un pansement. C’est une solution, certes inesthétique, mais efficace.

Quel que soit le remède, le plus important est de connaître la source de votre angoisse qui vous pousse à vous ronger les ongles. Consulter un psychologue pourrait s’avérer une aide considérable pour pallier ce désagrément.

Lire aussi Onychophagie. Quels sont les risques pour la santé de se ronger les ongles ?

Contenus sponsorisés