L’incroyable recette d’un monastère : un puissant antibiotique naturel pour combattre les infections et les champignons !

L’incroyable recette d’un monastère : un puissant antibiotique naturel pour combattre les infections et les champignons !


Si vous souffrez d’une infection grave ou d’une maladie, consommez une cuillère à soupe de cet antibiotique naturel cinq à six fois par jour. Voici la recette !

Ce remède à base de plantes et de produits naturels était très utilisé dans un monastère en Europe médiévale. Il est ensuite devenu partie intégrante de la médecine traditionnelle en tant qu’antibiotique naturel qui tue les bactéries.

Ce remède a des propriétés antivirales et antifongiques puissantes. En effet, il améliore la circulation sanguine et la circulation lymphatique dans toutes les parties du corps. Selon la médecine traditionnelle, cet antibiotique naturel permet de traiter le candida et une variété d’infections virales, parasitaires, bactériennes et fongiques.

Voici la recette du meilleur antibiotique naturel :

Ingrédients

• 700 ml de vinaigre de cidre

• ¼ de tasse d’ail haché

• ¼ tasse d’oignon haché

• 2 piments forts

• ¼ de tasse de gingembre frais râpé

• 2 cuillères à café de raifort râpé

• 2 cuillères à café de poudre de curcuma

• 2 racines de curcuma

Préparation

Dans un grand bol, mélangez tous les ingrédients sauf le vinaigre de cidre, puis placez le mélange dans un pot (le mélange doit remplir les 2/3 du pot).

Ajoutez le vinaigre de cidre pour remplir le pot et secouez bien votre antibiotique naturel.

Gardez le remède dans un endroit frais et sec pendant deux semaines durant lesquelles vous devez secouer le pot plusieurs fois par jour.

Après les deux semaines, filtrez votre antibiotique naturel avec une gaze épaisse et conservez le liquide à température ambiante.

Dosage

Consommez une cuillère à soupe quotidiennement pour combattre les mauvaises bactéries dans le corps et renforcer le système immunitaire.

Vous pouvez augmenter au fur et à mesure la dose de votre antibiotique naturel en cas d’infection aiguë ou de maladie grave. Mais il ne faut pas dépasser 6 cuillères à soupe par jour pendant une semaine ou 10 jours.

Ce remède peut également être utilisé en cuisine comme condiment pour vos plats.

Bienfaits du gingembre

Le gingembre est riche en minéraux, en vitamines et en antioxydants. Il est efficace pour soulager les vomissements et les nausées et possède des propriétés anti-inflammatoires.

Le gingembre aide à absorber les nutriments et à réduire les gaz et les toxines dans le corps. De plus, il booste le système immunitaire et prévient le rhume et la grippe.

D’autre part, la consommation de gingembre aide à réguler le taux de sucre dans le sang et à lutter contre les ballonnements, l’acidité gastrique et à combattre la mauvaise haleine.

Selon une étude menée par l’Université du Michigan, le gingembre peut traiter certaines maladies graves et quelques types de cancer, comme le cancer des ovaires.

Attention : le gingembre est déconseillé aux femmes enceintes et aux personnes qui souffrent de diabète, de maladies du sang et de maladies cardiovasculaires.

Bienfaits du raifort

Cet aliment a une forte teneur en vitamines, en fibres alimentaires et en antioxydants. Le raifort est également riche en certains minéraux essentiels tels que le manganèse, le magnésium, le sodium, le potassium, le zinc et le cuivre. À noter qu’il a des propriétés apaisantes, diurétiques et anti-inflammatoires.

Le raifort est riche en vitamine C, ce qui permet de booster le système immunitaire et de lutter contre les infections virales. Il est également en mesure de combattre les radicaux libres, les inflammations et les infections.

Le raifort lutte contre les rhumatismes et est très bénéfique pour le cœur, la circulation sanguine et le foie. Il est aussi efficace pour prévenir les troubles respiratoires, la grippe, les infections des voies urinaires et l’amygdalite. Cette plante stimule le métabolisme, purifie le corps, favorise la production des bonnes bactéries intestinales et combat la fatigue.

Le raifort détruit les bactéries impliquées dans le développement de nombreuses maladies infectieuses comme la dysenterie, la salmonellose et la tuberculose. De plus, cette plante améliore le système digestif, car le raifort stimule la sécrétion des enzymes pancréatiques et du suc gastrique et intestinal.

Attention : Le raifort est à consommer avec précaution en cas d’hypertension, de traitement contre le cancer, de prise d’hormones thyroïdiennes et en cas de prise de médicaments anti-inflammatoires.

Les femmes enceintes ou qui allaitent ne doivent pas consommer de raifort car il contient les glucosinolates, des substances qui peuvent être excrétées dans le placenta ou le lait maternel, présentant un danger de toxicité.


Loading...