L’importance de l’allaitement maternel et pourquoi il ne peut pas être remplacé par le lait de vache industriel

Allaiter le bébé est conseillé et ce, dès dans les deux heures qui suivent sa naissance. Et ce n’est pas par hasard que l’OMS recommande l’allaitement pour une durée de 6 mois afin que le bébé puisse bénéficier de tous ses bienfaits. Le lait maternel demeure ainsi meilleur que le lait infantile pour diverses raisons.

En France, seules deux femmes sur trois allaitent leur bébé. Et les deux-tiers passeront à un allaitement alterné avec du lait industriel avant la fin du premier mois de bébé. Le taux d’allaitement est donc de 71% à la naissance et la durée de l’allaitement est d’environ 3 mois ce qui est loin de respecter les recommandations de l’OMS. Le Figaro Santé a fait appel à un pédiatre spécialiste afin de faire le point sur la question.

lait maternel

Le lait maternel est indispensable à la santé du nouveau-né. Source : momjunction

L’importance du lait maternel pour le développement du bébé

Le lait maternel pourrait bien être apparenté à un élixir santé puisqu’il regorge de qualités nutritionnelles exceptionnelles, permettant de couvrir les besoins du nouveau-né en matière de protéines, de lipides, de glucides et de minéraux. Sans oublier sa faculté de protéger le bébé contre les infections en renforçant son système immunitaire et en dotant son organisme de substances qui facilitent la digestion et l’absorption des nutriments.

A ce propos, le professeur Dominique Turck, pédiatre au CHU de Lille explique : « La composition du lait maternel évolue constamment en fonction de l’âge de l’enfant et du moment de la tétée pour s’adapter à ses besoins ». « On peut parler d’alimentation à la carte alors que la composition du lait artificiel ne change pas », ajoute le médecin.

Par ailleurs et toujours selon le pédiatre, les bébés allaités au sein présentent moins de risque de faire des diarrhées aiguës, des infections ORL ou encore de souffrir d’infections respiratoires. En sus, l’allaitement protégerait contre l’obésité. A cet effet, il déclare : « On observe une diminution du risque de l’ordre de 10 à 15% pendant l’enfance et l’adolescence. Et plus l’allaitement est long, plus l’effet est marqué ».

lait maternel1

Le lait maternel couvre les besoins nutritionnels du bébé. Source : momjunction

Y a-t-il une différence entre le lait maternel et le lait industriel ?

Le lait infantile est préparé à base de lait de vache et subit des transformations afin de se rapprocher au mieux du lait maternel. Il existe ainsi le lait 1er âge qui couvre les besoins nutritionnels du bébé jusqu’à 6 mois, le lait 2ème âge s’adaptant au bébé jusqu’à 12 mois, et le lait de croissance supplémenté en fer.

A cette question, le pédiatre affirme que le lait maternel contient des protéines en plus petites quantités que le lait industriel, mais qu’il s’adapte sans conteste, aux besoins du nouveau-né. Par ailleurs, le lait maternel a une teneur en acides gras polyinsaturés à longue chaîne, ayant un rôle primordial dans le développement du cerveau, de la rétine et des oligosacccharides. Ces derniers participent à la prévention des infections. Selon le professeur Turck, il existe des marques de lait industriel qui ont mis au point un produit contenant des oligosaccarides. Toutefois il affirme à ce sujet : « Il n’y a pas de certitude qu’ils aient la même action que ceux que l’on trouve dans le lait maternel ».

Une étude permet par ailleurs de corroborer les affirmations des experts de la santé quant à l’importance de l’allaitement. Le lait maternel est de ce fait considéré comme la meilleure source de nutrition pour les nourrissons. Il est recommandé pour ses avantages notamment au niveau de la modulation de la fonction intestinale post natale, le développement cérébral et du système immunitaire. Et bien que les préparations pour nourrissons essayent d’imiter autant que possible la composition nutritionnelle du lait maternel, ce dernier demeure le meilleur moyen d’offrir au bébé une meilleure nutrition et protection de la santé.

Les bienfaits de l’allaitement pour la mère

Les bébés à la naissance ne sont pas les seuls bénéficiaires des vertus de l’allaitement. Il se trouve que la mère aussi, notamment si elle allaite jusqu’à l’âge de 6 mois. Aussi, par le biais de l’allaitement, l’utérus recouvre sa forme normale plus rapidement grâce à la sécrétion de l’hormone ocytocine, il y aura une prévention des hémorragies du post-partum et des infections de la muqueuse utérine, et un effet notable sur la perte de poids puisque l’allaitement permet d’augmenter les dépenses énergétiques. De même que l’allaitement permet de réduire le retour de couche et peut être considéré comme une contraception naturelle, portant le nom de « méthode de l’allaitement maternel et de l’aménorrhée » (MAMA), même si elle n’est pas fiable à 100%.

Lire aussi « L’allaitement au-delà de la petite enfance est parfaitement normal » affirment les scientifiques

Contenus sponsorisés