Les Symptômes du nerf vague enflammé et les remèdes pour le soulager

Le nerf vague est le plus long nerf du corps humain. La plupart des personnes ne connaissent ce nerf qu’à travers le fameux malaise vagal qu’il peut provoquer. Mais en réalité, le nerf vague participe à de nombreuses fonctions dans l’organisme comme nous allons le détailler dans cet article. Apprenez à reconnaître les symptômes d’un dysfonctionnement du nerf vague et les moyens de le stimuler naturellement.

Aussi appelé nerf pneumogastrique, le nerf vague se charge d’assurer la communication entre notre cerveau et nos organes internes. Sans que nous en ayons conscience, ce nerf participe activement aux échanges d’informations entre le cerveau et le cœur, les poumons, l’estomac, le foie, les intestins ou encore la rate. Mais parfois, cet agent de communication ne fonctionne pas de manière optimale et certains symptômes gênants voire invalidants peuvent se manifester. Découvrez les signes d’un dysfonctionnement du nerf vague et les moyens de le stimuler pour améliorer votre bien-être.

Qu’est-ce que le nerf vague ? 

Le nerf vague est considéré comme le nerf le plus long et le plus ramifié du système nerveux parasympathique. Faisant partie du système nerveux autonome, il intervient dans nos mécanismes d’adaptation. D’après le Dr Rania Ouddane, généraliste, ce nerf crânien régule le rythme cardiaque, la digestion ainsi que certaines sécrétions hormonales. Ainsi, il joue un rôle dans le sommeil, le microbiote, l’humeur, le système immunitaire ou encore la glycémie. Ce nerf va de la tête et traverse le voile du palais, la gorge, le thorax et les viscères. De son côté, le Dr Navaz Habib, auteur de Activez votre nerf vague, explique que le cerveau se charge de réguler les fonctions corporelles et de les connecter grâce à la moelle épinière, les nerfs périphériques et le nerf vague. Autant dire que ce nerf participe au fonctionnement de l’ensemble des 60 mille milliards de cellules de l’organisme. D’où l’importance de veiller à stimuler ce nerf pour éviter tout désagrément.

Quels sont les symptômes d’un potentiel dysfonctionnement de ce nerf ? 

Le nerf vague a des propriétés anti-inflammatoires et prévient un emballement de l’organisme face à une inflammation. Certaines pathologies comme la maladie de Crohn, la polyarthrite rhumatoïde ou encore la dépression peuvent avoir pour origine un dysfonctionnement du nerf vague. Voici quelques symptômes qui peuvent survenir si le nerf vague subit une irritation quelconque :

  • Des aigreurs d’estomac ou une nausée
  • Des vertiges
  • Une tachycardie
  • Une douleur aux cervicales
  • Des maux de tête
  • La sensation d’avoir une sorte de “boule dans la gorge”
  • Une raideur au niveau du cou
  • Une sudation anormale
  • Une insomnie ou des réveils nocturnes plus fréquents
  • Une constipation ou une diarrhée
  • Un trouble de la thyroïde
  • Une froideur des mains ou des pieds
  • Un évanouissement inexpliqué
  • Une irrégularité du rythme cardiaque
  • Des démangeaisons du cuir chevelu

Comment stimuler le nerf vague ? 

En sachant que le nerf vague régule la fréquence cardiaque, les sécrétions digestives, la température corporelle, la production d’hormones et l’immunité, le renforcer peut être de mise pour être en bonne santé. Voici des moyens simples pour stimuler le nerf pneumogastrique :

  1. Pratiquer la respiration abdominale 

Portez des vêtements confortables et allongez-vous sur une surface inclinée, la tête vers le bas. Placez un chiffon humide sur votre front puis inspirez par le nez pendant 6 secondes. Retenez votre souffle pendant 6 secondes en contractant vos abdominaux puis expirez pendant 7 secondes pour sortir l’air de vos poumons. Prenez 7 grandes inspirations et expirations pour sentir les effets de cet exercice.

  1. S’exposer au froid

Pour soulager une dysfonction du nerf pneumogastrique, vous pouvez opter pour une séance de cryothérapie ou pour un bain ou une douche à l’eau très froide. D’après le Dr Navaz Habib, la cryothérapie stimule le nerf vague et engendre une réaction anti-inflammatoire.

  1. Stimuler les muscles du pharynx

Chantez pour solliciter les muscles du larynx et les cordes vocales. Ces dernières sont des fibres motrices du nerf vague et permettent de le réveiller et de favoriser un état de bien-être. En effet, ces influx vagaux améliorent le fonctionnement du tube digestif et des autres organes et diminuent l’inflammation.

  1. Prendre des compléments alimentaires

Les Oméga 3, les probiotiques et le tryptophane sont des compléments qui favorisent le fonctionnement du nerf vague.

  1. Opter pour la médecine douce

Pour renforcer le nerf vague, vous pouvez aussi opter pour les massages thérapeutiques, la réflexologie ou l’auriculothérapie.

Lire aussi Un expert recommande de masser le nerf vague pour réduire considérablement l’inflammation

Contenus sponsorisés