Les sodas sans sucres sont liés au gain de poids, à la démence et aux accidents vasculaires cérébraux d’après les experts

Les sodas sans sucres sont liés au gain de poids, à la démence et aux accidents vasculaires cérébraux d’après les experts


De plus en plus, la consommation des boissons light est favorisée au profit des sodas qui contiennent du sucre. Seulement et contrairement à ce que l’on pourrait croire, les sodas sans sucres sont tout aussi nocifs que les boissons gazeuses sucrées. Plusieurs études mettent en évidence leurs méfaits ; que ce soit en termes d’accroissement de risques de maladies cardio-vasculaires ou de diabète ou bien même d’obésité et de démence.

Sans nul doute, les boissons gazeuses sont malsaines et nocives pour la santé. Composées d’agents nocifs tels que l’acide phosphorique, ces boissons sucrées seraient à l’origine de nombreux maux. En ce qui concerne les boissons dites light à base d’édulcorants et qui sont de plus en plus plébiscitées en partie pour pallier aux effets néfastes des sodas classiques, celles-ci présenteraient autant de méfaits sur la santé. En effet, ces boissons sans sucres augmenteraient les risques d’obésité en favorisant la prise de poids, les risques de développer le diabète de type 2, la démence telle que la maladie d’Alzheimer et les accidents cardio-vasculaires cérébraux.

Deux études confirment les effets néfastes du soda sans sucres

Même si l’on pourrait croire que substituer le soda par des boissons diététiques sans sucres présente moins de risques nocifs sur la santé, deux études américaines publiées dans les revues Alzheimer’s & Dementia et Stroke tendent à démontrer le contraire et mettent en lumière les méfaits des boissons sucrées sur l’organisme.

L’étude publiée dans la revue Stroke portait sur le lien entre la consommation de soda et le risque d’AVC ou de démence. Plus de 2000 personnes de plus de 45 ans ont été évaluées pour le risque d’AVC et plus de 1000 personnes de plus de 60 ans l’ont été pour le risque de démence.

Les sujets qui consommaient au moins une canette de boisson light par jour avaient 2,96 fois plus de risque de faire un AVC ischémique et 2,89 fois plus de risque de développer la maladie d’Alzheimer que ceux qui en buvaient moins d’une par semaine ; ce qui a démontré après avoir tenu compte des facteurs « âge, sexe, éducation, apport calorique, tabagisme et niveau d’activité physique », qu’une consommation régulière et élevée des boissons gazeuses sans sucres était bien liée à un risque élevé de démence, de développer la maladie d’Alzheimer et d’accident cardio-vasculaire cérébral.

L’étude parue dans Alzheimer’s & Dementia quant à elle, démontrait un lien significatif entre la consommation de sodas light et la maladie d’Alzheimer ; un apport plus élevé en boissons sucrées était indéniablement associé transversalement aux marqueurs de la maladie d’Alzheimer préclinique.

Les deux études mettent donc en évidence un lien incontestable entre une consommation de boissons light et une atrophie cérébrale ou même de développer un accident vasculaire cérébral ainsi que la démence et la maladie d’Alzheimer, forme la plus commune de la démence.

Une autre étude menée par l’Université de Miami corrobore les deux études précitées. En effet, que les sodas soient sucrées ou édulcorées, les deux catégories présentent un pourcentage élevé de risques de troubles vasculaires chez les personnes qui en consomment chaque jour plutôt que chez celles qui n’en consomment que très peu, voire pas du tout.

Il est donc vivement conseillé de réduire significativement voire bannir la consommation de sodas sucrées ou édulcorées dites light et en particulier chez les enfants, les personnes qui présentent une glycémie élevée, ceux pratiquant peu d’exercices physiques ou les personnes ayant déjà connu des épisodes d’accidents cardio-vasculaires.

Méfaits des édulcorants présents dans les boissons light

Les édulcorants tels que l’aspartame, considérés comme de véritables alliés minceur et présents dans divers produits lights et notamment dans les sodas sont privilégiés depuis des années et remplacent le sucre. Mais en réalité, ceux-ci s’avèreraient être autant nocifs, voire plus.

En effet, la consommation d’édulcorants artificiels peut être liée à une prise de poids favorisant l’augmentation des risques d’obésité, d’hypertension, de diabète de type 2 et de maladies cardiovasculaires. Ils perturbent également le métabolisme, le contraignant ainsi à brûler moins de calories chaque jour favorisant ainsi la prise de poids.

Un équilibre de vie sain est donc à privilégier fortement afin de prévenir tout risque nocif sur la santé en s’astreignant à une hygiène de vie saine qui implique une activité physique régulière, une alimentation équilibrée couplée à une consommation d’au moins 1,5 litre d’eau par jour, seule vraie boisson pure et salutaire pour la santé au profit de boissons gazeuses sucrées ou édulcorées.


Loading...