Les scientifiques disent qu’il existe 3 règles pour perdre du poids et le consolider

Si vous cherchez à perdre du poids et à le stabiliser, le Dr Kevin Deighton, chercheur en nutrition et en métabolisme à la Leeds Beckett University, répond à vos interrogations avec 3 règles saines qu’il estime importantes dans le processus de perte de poids. Il explique que pour maigrir durablement, il vaut mieux faire quelques ajustements alimentaires et des exercices que de se priver inutilement. Ses recommandations ont été relayées par nos confrères du journal The Sun.

Le nombre de régimes proposés par les nutritionnistes pour perdre du poids ne cessent d’augmenter, avec des principes et des programmes aussi différents les uns des autres. Cependant, il reste difficile de s’en tenir à un régime strict, restrictif ou hypocalorique lorsqu’on est tenté de faire des écarts, à cause des richesses des saveurs.

Le Dr Kevin Deighton a effectué plusieurs recherches de par sa formation en nutrition, en métabolisme, et en physiologie de l’exercice. Ses études concernent principalement l’influence de l’exercice et des régimes sur la régulation de l’appétit et sur la libération des hormones gastro-intestinales, ce qui lui a valu plusieurs parutions dans le British Journal of Nutrition et le Journal of Nutritional Sciences. Zoom sur ses conseils.

Surveiller l’alimentation

Les recherches scientifiques récentes du Dr Deighton, ont démontré qu’il n’y pas de fluctuation hormonale lorsque nous mangeons plus qu’il ne le faut, quand bien même il s’agirait de 1000 calories supplémentaires par jour.
La conclusion de l’étude est édifiante car elle suggère que la quantité de nourriture consommée n’aurait aucun effet sur le taux d’hormones régulant l’appétit. Elle est aussi validée par la théorie de l’évolution qui décrit nos ancêtres comme étant capables de consommer beaucoup de nourriture afin d’augmenter leurs chances de survie lorsqu’elle se fait rare, sans que cela n’affecte leur appétit.
Cela signifie que le corps ne peut pas s’adapter aux excès, si nous ne faisons pas attention.

Le chercheur recommande alors de prendre conscience de nos apports caloriques journaliers, étant donné que de courtes périodes de suralimentation peuvent entraîner un gain considérable de poids.
Cela vous fera certainement penser aux kilos pris pendant les fêtes de fin d’année !

D’ailleurs, il précise qu’il est inutile de suivre un régime strict pendant une semaine, qui serait gâché par un week-end plus laxiste.
Néanmoins, cette prise de conscience n’est pas la condition ultime et nécessaire pour que la perte de poids soit efficiente et consolidée. Elle permet seulement de surveiller l’alimentation et de diriger nos choix d’aliments à consommer.

Faire des exercices physiques

Une bonne alimentation et un changement des habitudes alimentaires permet certainement de maigrir. Néanmoins, cela peut souvent pousser à négliger un élément important pour stabiliser le poids, comme le précise un article de l’American Journal of Clinical Nutrition : le sport.

Le Dr Deighton met le doigt sur cette obsession à toujours rechercher « le meilleur régime pour perdre du poids », alors qu’il est très important d’être actif et de faire des exercices physiques réguliers pour maintenir la perte de poids.

Ainsi, le sport permettrait de compléter la diète, selon les recherches. En effet, lors d’exercices intenses, la sensation de faim est dissipée, tandis qu’il y a une perte considérable d’énergie.

Le programme télévisé américain The Biggest Looser n’a cessé de souligner cela. De plus, le suivi des participants à ce programme jusqu’à 6 ans après a révélé que les personnes qui avaient consolidé leur perdre de poids ont augmenté leur activité physique de 160%. En revanche, ceux qui ont regagné des kilos n’ont augmenté leur activité que de 34%.

Être flexible

Quel que soit votre régime, ou votre activité, le chercheur rappelle qu’il faut comprendre le mécanisme et certaines règles pour une perte de poids sans rechute afin d’adopter les bons réflexes. Cela nécessite une grande flexibilité, et beaucoup de compromis.

Si vous êtes alors invité à partager un repas avec des proches, vous devez être conscient que votre corps ne réagirait pas à l’apport calorique que vous lui offrez, et que vous devriez y réfléchir par vous-même avant de compenser les excès.

Comment ? Le Dr Deighton dit qu’il est tout à fait faisable d’être attentif aux choix des aliments consommés durant les jours qui précèdent ou suivent une occasion, et d’augmenter la quantité d’exercices physiques afin de contrer les excès.

Contenus sponsorisés

Loading...
Close
Close