6 idées fausses concernant les relations anales

6 idées fausses concernant la relation anale


6 idées fausses concernant la relation anale

L’inconnu est effrayant, et s’accompagne généralement de tout un tas de légendes. C’est faux, que cela concerne le Nouveau Monde ou le trou noir entre vos fesses. Mais l’inconnu est excitant et vaut souvent la peine de tenter l’aventure. Voici 6 idées fausses concernant le sexe anal pour mieux découvrir ce territoire inexploré…

1. C’est douloureux

Tant que votre partenaire vous lubrifie et y va doucement, que vous vous détendez et que vous n’avez pas d’hémorroïdes, le sexe anal ne devrait pas être douloureux, affirme le docteur Alyssa Dweck, gynécologue et professeur assistant à l’École de Médecine de Mount Sinaï (New York). L’anus est beaucoup plus étroit que le vagin, donc votre partenaire doit être doux – surtout la première fois. Si vous avez ressenti de la douleur dans le passé (ou que vous avez entendu des histoires horribles venant de vos copines), il est probable que les instructions ci-dessus n’aient pas été suivies à la lettre.

2. Les femmes n’ayant pas de prostate, elles ne peuvent pas ressentir de plaisir

Ok ça ne devrait pas faire mal, mais le sexe anal ne peut pas être agréable pour les femmes. Faux ! Le plaisir pendant le sexe anal vient de bien autre chose que la prostate, déclare le docteur Dweck. L’anus est plein de vaisseaux sanguins et de nerfs, par conséquent, il est très sensible, rendant le sexe anal très agréable pour de nombreuses femmes. En fait, selon une étude publiée dans le Journal of Sexual Medecine, 94% des femmes qui ont eu un rapport anal au cours de leur dernière relation sexuelle affirment qu’elles ont eu un orgasme (ce qui ne signifie pas que cela arrive à tout le monde).

3. Vous n’avez pas besoin d’utiliser un préservatif

Alyssa Dweck explique que du fait qu’il n’y ait aucune chance de tomber enceinte de cette façon, on peut se passer de préservatif car cela rend le rapport plus agréable pour de nombreuses femmes. Toutefois, le risque de MST est le même que pour un rapport vaginal. En outre, l’usage du préservatif permet une pénétration plus douce. Rappelez-vous juste de changer de préservatif avant de passer du sexe vaginal au sexe anal et vice-versa.

4. Ce sera sale

On ne va pas vous dire que votre partenaire n’a aucune chance de récupérer un peu de votre matière fécale au passage, mais c’est très peu probable. « La plus grande partie de la matière reste dans l’intestin grêle où elle ne peut être touchée par un pénis », déclare le docteur Tammy Nelson, sexologue dans le Connecticut.

De plus, le rectum ne contient que de petits fragments de matière fécale. Si vous voulez prendre des précautions supplémentaires, le docteur Dweck conseille de vous laver l’anus avec du savon doux et de l’eau avant la relation sexuelle. De toute façon, c’est une raison supplémentaire d’utiliser un préservatif.

5. Votre anus sera élargi

Avoir un rapport anal ne signifie pas que votre anus restera de la taille d’un pénis. « Le tissu est élastique et les muscles du sphincter sont toniques, donc cela ne pose aucun problème », affirme Alyssa Dweck.

6. Les hommes hétérosexuels n’aiment pas ça

Les hommes hétérosexuels peuvent aussi aimer le sexe anal. « La plupart des hommes aiment la stimulation anale car la prostate est située dans cette zone, entre l’anus et les testicules et contrôle l’éjaculation, explique Tammy Nelson. Cela rend leur éjaculation plus intense ».