Les personnes qui préfèrent rester seules sont spéciales d’après une étude

Les scientifiques ont pu comprendre ce qui rend l’humain heureux après maintes recherches. L'exercice a été reconnu pour réduire l'anxiété et aider au bien-être. Se retrouver dans la nature rend plus heureux. S’entourer d'amis a été lié également au fait d’être heureux. Certes, les amis vous rendront plus heureux, à moins que vous soyez très intelligent, selon une récente recherche !

Dans un article publié dans le British Journal of Psychology, Norman Li et Satoshi Kanazawa expliquent pourquoi les personnes très intelligentes éprouvent une satisfaction de vie inférieure lorsqu’elles fréquentent plus souvent leurs amis.

Les chercheurs ont basé leur découverte sur la psychologie évolutionniste, suggérant que l’intelligence a évolué comme une qualité pour résoudre des problèmes seul sans l’aide d’autrui.

Pourquoi les gens très intelligents sont-ils plus heureux en étant seuls ?

Les chercheurs ont analysé les réponses de 15 197 personnes âgées de 18 à 28 ans. Leurs données ont été recueillies dans le cadre de l’Enquête longitudinale nationale sur la santé des adolescents, qui mesure la satisfaction, l’intelligence et la santé.

L’analyse des données a révélé que le fait d’être entouré de beaucoup de gens conduit généralement au malheur, alors que fréquenter des amis conduit généralement au bonheur, à moins que la personne en question soit très intelligente.

La théorie du bonheur de la savane

Les auteurs de la recherche expliquent leurs découvertes en invoquant la «théorie du bonheur de la savane», basée sur l’idée que la satisfaction de la vie repose non seulement sur ce qui se passe dans le présent, mais aussi sur la façon dont nos ancêtres auraient pu réagir dans le présent.

La théorie vient de la psychologie évolutionniste, et prétend que le cerveau humain a été largement conçu et adapté aux conditions de l’environnement avant de créer une société basée sur l’agriculture. Par conséquent, les chercheurs affirment que notre cerveau n’est pas bien adapté pour comprendre et répondre aux conditions uniques de la société moderne.

Ils ont analysé deux facteurs clés qui sont particuliers à l’époque contemporaine :

  • Densité de la population
  • Combien de fois les humains fréquentent leurs amis

Selon les chercheurs, de nos jours, beaucoup de gens vivent dans des endroits d’une densité de population plus élevée que nos ancêtres et passent moins de temps avec des amis que nos ancêtres. Par conséquent, la plupart des gens deviendront plus heureux en vivant selon ce qui leur est naturel : côtoyer moins de gens et passer plus de temps avec des amis.

Cependant, cela ne s’applique pas aux personnes très intelligentes, car les individus plus intelligents sont plus susceptibles d’avoir des préférences et des valeurs «non naturelles» que nos ancêtres n’avaient pas. Les chercheurs ont également constaté que les gens très intelligents ont le sentiment de ne pas bénéficier vraiment des amitiés et du fait de fréquenter souvent leurs amis comme les moins intelligents.

Explication des résultats

La question clé pour les chercheurs est pourquoi les humains ont adapté la qualité de l’intelligence.

Les psychologues évolutionnistes croient que l’intelligence a évolué comme un trait psychologique pour résoudre de nouveaux problèmes. Pour nos ancêtres, le contact fréquent avec des amis était une nécessité qui les a aidés à assurer leur survie. Par conséquent, le signe que quelqu’un est très intelligent est le fait d’être capable de résoudre des problèmes sans l’aide du groupe.

Historiquement, les humains ont vécu dans des groupes d’environ 150 personnes. D’un autre côté, on estime que les villes urbaines densément peuplées font ressortir l’isolement et la dépression parce qu’elles rendent difficile le développement de relations étroites.

Pourtant, un endroit occupé et hostile a moins d’impact négatif sur les gens plus intelligents. Cela peut expliquer pourquoi les gens très ambitieux quittent les zones rurales pour s’installer en ville.

«En général, les citadins ont une intelligence moyenne supérieure à celle des ruraux, peut-être parce que des individus plus intelligents sont plus en mesure de vivre dans des environnements non naturels à forte densité de population», explique Kanazawa.

Cela ne veut pas dire que si vous aimez être avec vos amis, vous n’êtes pas très intelligent

Il est important de noter que la corrélation dans les résultats de recherche ne signifie pas la causalité. En d’autres termes, ces résultats de recherche ne signifient pas que si vous aimez être avec vos amis, vous n’êtes pas très intelligent.

Alors que des personnes très intelligentes se sont peut-être adaptées pour être plus à l’aise dans les zones à forte densité de population, elles peuvent également être des «caméléons», des gens à l’aise dans de nombreuses situations.

L’un des principaux points à retenir de la recherche est peut-être d’appliquer le résultat aux personnes solitaires dans votre vie. Juste parce que quelqu’un aime être seul, ne veut pas dire qu’il est malheureux. Il peut simplement être très intelligent et capable de résoudre des problèmes lui-même.

Lire aussi 6 raisons pour lesquelles les personnes intelligentes ne sont pas heureuses

Contenus sponsorisés