x

Les personnes qui mangent du fromage pourraient vivre plus longtemps d’après une étude

Le fromage est un ingrédient de choix dans la culture culinaire de plus d’un pays à travers le monde. Il s’agit également d’un aliment apprécié par beaucoup de gens et qui plus est, a son lot de bienfaits pour notre organisme malgré tout ce qu’on en dit à tort ou à raison dans certains médias et notamment sur un certain nombre de publications parues sur les réseaux sociaux. Une nouvelle étude valide les bienfaits du fromage sur notre et publié chez nos confrères de Women’s Health Australie.

Aussi, au lieu de tenir compte de toutes les rumeurs et préférences ou encore les orientations alimentaires de chacun, restons-en aux faits scientifiques afin que nous puissions porter un jugement positif sur ce que nous mangeons au quotidien et en tirer le meilleur parti pour notre bien-être. 

Nous sommes sans doute plusieurs à adorer le fromage, qui non seulement peut être consommé de diverses manières mais qui existe sous une multitude de genres avec maintes saveurs et textures. Mais au cas où vous ne le sauriez pas, dites-vous que le fromage peut également vous sauver la vie !

Des préjugés au sujet du fromage qui devraient être reconsidérés

D’après une étude réalisée par la Société Européenne de Cardiologie (SEC), les consignes actuellement en vigueur au sujet de la consommation de produits laitiers en vue d’augmenter la longévité devrait être « revues ». Ce rapport a été émis par une équipe de chercheurs basée à la ville allemande de Munich et qui remet en question le supposé lien entre la consommation de produits laitiers et l’augmentation de risques de décès relatives aux maladies coronariennes, au cancer ainsi que les maladies cérébro-vasculaires résultant toutes d’une accumulation excessive de graisses saturées. 

Cependant, chacune des prétendues preuves présentées sur les effets néfastes des produits laitiers chez les adultes manquaient cruellement d’incohérence. Exception faite du lait qui augmente de manière réelle le risque d’une maladie coronarienne.

Ces aliments comportent même des bienfaits de taille pour l’organisme

Les produits laitiers comme le fromage se sont même avérés particulièrement efficaces dans la lutte à la fois contre la mortalité due à des maladies cérébro-vasculaires et la mortalité de manière générale. C’est ce qu’indique l’étude présentée le Mardi 28 Août 2018 au congrès de la SEC. Du coup, les lignes directrices mises en place dans l’objectif de réduire la consommation de produits laitiers, notamment le yaourt et le fromage devraient être nettement plus souples. Boire du lait sans gras, reste néanmoins toujours recommandé surtout pour les personnes qui en consomment en assez grandes quantités.

Face au congrès de la SEC de cette année, le professeur Maciej Banach, du département d’hypertension à l’université de médecine de Lodz, en Pologne, a déclaré : « Une méta-analyse de 29 études publiées en l’année 2017 n’a révélé aucun rapport entre le fait de consommer des produits laitiers et le fait d’avoir des problèmes cardiovasculaires. Il en va de même pour toutes les autres causes de mortalité. 

Cependant, une étude prospective d’ampleur a été menée sur une durée de 20 ans au sujet d’individus adultes en Suède. Cette recherche a été au même titre, rendue publique en l’année 2017 et a pu démontrer qu’une consommation importante de lait était étroitement liée à un risque de mortalité plus significatif, y compris les problèmes cardiovasculaires parmi les femmes. »

D’un autre côté, le professeur Banach, qui a examiné avec ses collègues les données d’une étude nationale sur la santé et la nutrition réalisée en 1999-2010 a expliqué :

« A la lumière des découvertes faites au sujet des effets protecteurs des produits laitiers. Les responsables de la santé publique devraient revoir les directives en vigueur dans le domaine de la consommation des produits laitiers. Et en raison du fait qu’il a été prouvé que le lait augmentait le risque de maladie coronarienne, il est recommandé de boire du lait faible en matières grasses ou qui n’en contient pas du tout. »

Contenus sponsorisés
Loading...