Les parents sont convaincus que leur enfant de 6 ans ne peut pas parler, jusqu’à ce qu’il aille chez le dentiste.

Ces parents ont attendu longtemps avant d’entendre le premier mot de la bouche de leur enfant. Et pour cause, Mason Motz, six ans, souffre d’un problème cérébral. Il aurait le niveau oral d’un enfant d’un an. Heureusement, c’est lors d’une visite chez le médecin qu’il recouvre une partie de ses facultés. Une histoire relayée nos confrères du New York Times et de Mirror.

Les parents du jeune texan Mason Motz ont attendu des années avant de l’entendre parler. Malheureusement, il présente toujours du retard à s’exprimer. Depuis qu’il a un an, Mason a du mal à prononcer les mots. Ses parents croyaient que cela était l’une des conséquences de son anévrisme cérébral qui a été diagnostiqué à ses 10 jours.

Le garçon a commencé à suivre des séances chez l’orthophoniste dès sa première année. En plus d’un anévrisme cérébral, Mason souffre également du syndrome de Sotos, une affection génétique rare qui influe sur la croissance.

Contrôle de routine

Les parents sont convaincus que leur enfant de 6 ans ne peut pas parler, jusqu'à ce qu'il aille chez le dentiste.

Les parents du jeune garçon se sont habitués à ces troubles du langage et du cerveau.  «  Il pouvait prononcer le début d’un mot mais difficilement la fin » explique la mère. Avant d’ajouter « Mon mari et moi sommes les seuls à pouvoir le comprendre. »

Cette situation n’allait pas durer longtemps. Comme une providence, c’est le dentiste de Mason qui allait le soulager de ces troubles du langage.

Les parents sont convaincus que leur enfant de 6 ans ne peut pas parler, jusqu'à ce qu'il aille chez le dentiste.

Mai 2017 a marqué un tournant dans la vie du petit garçon. Ce jour-là, Dr Amy Luedemann Lazar effectuait un contrôle de routine. Elle a remarqué que le frein de la langue du petit Mason était anormalement petit, l’empêchant donc de s’exprimer librement. L’assistante de la dentiste a demandé à ses parents si il donnaient leur accord pour l’incision du frein lingual. La procédure au laser n’a duré que 10 secondes.

Notre enfant a prononcé des mots

Le miracle a opéré. Après son retour à la maison le jeune Mason s’est mis à prononcer des phrases. « J’ai faim. J’ai soif. Est-ce que l’on peut regarder un film ?» ont été ses premiers mots. Les parents étaient émus de tous les progrès qu’a pu réaliser leur enfant grâce à cette simple opération. Ils n’arrivaient pas à réaliser que leur jeune garçon avait pu parler.

« Nous nous sommes dits : « Est-ce qu’il a vraiment dit ça ? » Notre enfant a prononcé des mots » se sont-ils enthousiasmés.

Et pour cause, avant la procédure Mason avait le niveau de langage d’un enfant de 1 an.  Il faisait des bruits mais ne formait pas des mots expliquait Mme Motz. Maintenant, son fils a le niveau oral d’un enfant de 4 ans. Il devrait rattraper le niveau de ses semblables à l’âge de 13 ans a expliqué la mère. 

Qu’est-ce que le syndrome de Sotos ?

Le syndrome de Sotos est caractérisé par une croissance physique excessive au cours des trois premières années. Il s’accompagne également de lourdes difficultés d’apprentissage. La maladie génétique est diagnostiqué par des traits spécifiques à la naissance tels qu’un front bombé, un menton pointu, des anomalies cardiaques et urogénitales ainsi que des retards du niveau cognitif et moteur. L’enfant atteint de syndrome de Sotos doit être accompagné d’un accompagnement psychomoteur et de séances d’orthophonie. Des complications cliniques peuvent avoir lieu telles que des cas de scoliose et de convulsions fébriles.

Lire aussi Après 20 ans sans se brosser les dents, cet homme est allé chez le dentiste pour se soigner

Contenus sponsorisés