Les médicaments pour la tension artérielle peuvent déclencher un cancer des poumons mettent en garde les scientifiques

Pour la plupart des gens, les médicaments constituent un élément essentiel du quotidien pour réduire leur tension artérielle. Ces médicaments ne guérissent pas l'hypertension artérielle, mais ils peuvent aider à la ramener à un taux normal. Il existe une variété de classes de médicaments d'hypertension, dans cet article vous allez découvrir l’une des familles de ces médicaments qui pourrait augmenter le risque du cancer de poumon selon une étude récente.

Un tiers de la population mondiale souffre de l’hypertension artérielle selon des chiffres de l’Organisation Mondiale de Santé, avec une  forte concentration dans les pays en voie de développement. De ce fait, il existe une batterie de familles de médicaments que les médecins prescrivent pour traiter cette maladie ente autres les Inhibiteurs de l’Enzyme de Conversion (IEC). 

Les différentes familles de médicaments d’hypertension artérielle

Inhibiteurs de l’Enzyme de Conversion (IEC) : Les inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine empêchent votre corps de fabriquer une hormone qui force les vaisseaux sanguins à se contracter. 

Diurétiques : aident les reins à éliminer le sel et l’eau du corps. Une fois que le liquide contenu dans les vaisseaux sanguins diminuera, la pression à l’intérieur va baisser.

Alpha-bloquants : bloquent les signaux nerveux avant qu’ils ne puissent dire aux vaisseaux sanguins de se resserrer. Les vaisseaux restent détendus, ce qui laisse plus de place au sang et réduit la tension artérielle globale.

Agonistes centraux : empêchent le cerveau d’envoyer des signaux qui accélèrent la fréquence cardiaque et rétrécissent les vaisseaux sanguins. Ces médicaments sont également appelés agents à action centrale, inhibiteurs adrénergiques centraux et agonistes alpha centraux.

Inhibiteurs directs de la rénine : ciblent le même processus que les inhibiteurs de l’ECA, de sorte que les vaisseaux sanguins ne se contractent pas. Mais ils travaillent à la place de l’enzyme rénine. Ils l’empêchent de déclencher des réactions avant que l’hormone ne soit fabriquée.

Bloqueurs de canaux calciques : Ne laissent pas pénétrer de calcium dans certaines cellules musculaires du cœur et des vaisseaux sanguins. Chose qui dilate les vaisseaux sanguins en favorisant leur relâchement.

L’utilisation de I’ECA a été associée à un risque accru de cancer du poumon

Il parait que l’inhibiteur de l’ECA est le plus courant, les scientifiques croient que ces médicaments causent l’accumulation de produits chimiques appelés bradykinine sur les poumons, ce qui peut causer le cancer. 

D’après les résultats d’une étude observationnelle, le risque augmentait au fur et à mesure que les patients prenaient ce type de médicament. Les personnes qui le prennent pendant cinq ans sont 22 % plus susceptibles d’être atteints d’un cancer du poumon alors que celles qui le prennent pendant dix ans ont un risque de 31 %.  

L’étude, publiée dans le BMJ, portait sur 992 000 adultes pour lesquels on avait prescrit des médicaments contre l’hypertension au Royaume-Uni entre 1995 et 2015. Les patients prenaient l’un des deux types de médicaments, soit les inhibiteurs de l’ECA ou les bloqueurs des récepteurs de l’angiotensine, qui agissent d’une manière différente.

Sur une période de suivi de 6 ans, le cancer du poumon a été diagnostiqué chez 0,8% (7 952) de cette cohorte de 900 000 personnes. Après avoir pris en compte le tabagisme et d’autres facteurs de confusion potentiels, l’utilisation d’inhibiteurs de l’ECA était associée à un risque de cancer du poumon plus élevé de 14% par rapport à l’utilisation des bloqueurs des récepteurs de l’angiotensine. Dans une analyse secondaire, l’utilisation d’un inhibiteur de l’ECA pendant moins de 5 ans n’a pas été associée à un risque élevé de cancer du poumon.

L’étude a été menée par des chercheurs de l’Université McGill à Montréal au Canada, qui ont réclamé des études supplémentaires, avec suivi à long terme, pour étudier les effets de ces médicaments sur l’incidence du cancer du poumon.

Cependant, il est intéressant de connaitre les aliments qui peuvent aider à baisser l’hypertension artérielle :

Les bananes contiennent beaucoup de potassium, un minéral qui atténue la tension dans les parois des vaisseaux sanguins et permet de gérer l’hypertension.

Boire du jus de betterave peut réduire la pression artérielle à court et à long terme et ce grâce aux niveaux élevés de nitrate inorganique dans la betterave.

La pastèque contient de la citrulline qui aide le corps à produire de l’oxyde nitrique, un gaz qui détend les vaisseaux sanguins et favorise la flexibilité des artères et ainsi baisser l’hypertension artérielle.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close