Les médecins pensaient que ce jeune homme de 25 ans avait le Covid-19 après avoir manifesté tous les symptômes – mais c’était une maladie transmise par les puces

À l’heure où la gestion de la pandémie constitue une préoccupation majeure pour tous les pays du monde, il est plus que jamais primordial de connaître les symptômes de la Covid-19. La maladie, apparue fin 2019 à Wuhan, a déjà décimé plus de 1,25 million d’individus à l’échelle mondiale. Pourtant, il arrive encore que certains confondent les signes cliniques de l’infection avec ceux d’une autre maladie d’hiver. Or, pour établir un diagnostic précoce, une meilleure connaissance de la maladie s’avère essentielle. Dans un témoignage relayé par Health, un jeune homme de 25 ans a eu des symptômes évocateurs de la Covid-19, selon les médecins, alors qu’il souffrait du typhus murin.

Après plusieurs mois, la plupart des gens connaissent les symptômes liés à la maladie de Covid-19. Fatigue inhabituelle, fièvre, maux de gorge, toux, douleurs articulaires et/ou musculaires ou encore congestion nasale sont autant de signes cliniques qui doivent faire penser à l’infection virale. Néanmoins, il semblerait que la maladie ne présente pas toujours de manifestations physiques spécifiques et peut être confondue avec une allergie ou encore une grippe. Selon le média Health, des médecins en Californie pensaient qu’un homme souffrait de la Covid-19, alors qu’il s’agissait du typhus murin.

Un homme qui présente des symptômes de la Covid-19

Âgé de 25 ans, un homme a subi des maux de tête, une fièvre, des frissons et des douleurs musculaires. En pleine pandémie, ces symptômes ont alerté son médecin traitant qui lui a proposé de faire le test du coronavirus. Mais le patient a présenté un test négatif, alors que ces signes cliniques persistaient. Dans un rapport de cas publié dans BMJ Case Reports, on découvre que le jeune homme avait une fièvre avec une température de 38,5 °C lorsqu’il s’est rendu aux urgences. Encore une fois, le patient a réalisé le test du coronavirus et a été diagnostiqué négatif. En sus, il a effectué une série d’examens et les résultats ne signalaient aucune anomalie. Ainsi, l’homme a été traité avec de l’ibuprofène par voie orale et a été diagnostiqué atteint d’un syndrome viral présumé. Quelques jours plus tard, il présentait une fièvre persistante, une toux, des courbatures et des vomissements. En outre, sa température avait atteint les 39,9 °C et son médecin traitant lui a demandé de se rendre en urgence dans un établissement de soins. Il a reçu de l’azithromycine, un antibiotique utilisé qui traite plusieurs infections bactériennes. Mais ce n’est qu’après deux semaines que le diagnostic a pu être établi. Le patient, qui affichait des symptômes proches de ceux de l’infection par le coronavirus, a révélé à son médecin qu’il était dresseur de chiens. C’est ainsi qu’il a été testé positif pour le typhus murin, une maladie infectieuse contagieuse qui se transmet par les poux ou les tics.

Le typhus murin : les symptômes de la maladie

Selon le Dr Romain Troalen, médecin généraliste en région parisienne, le typhus murin est “une maladie infectieuse contagieuse et grave, provoquée par des bactéries appelées rickettsies”. On retrouve ces bactéries chez les rongeurs comme les souris ou les rats qui peuvent les transmettre à l’être humain par le biais des acariens, des poux de corps ou encore des puces. Les symptômes de cette infection peuvent se manifester dans les 7 à 14 jours suivant l’exposition à ces bactéries. La personne subit alors les manifestations suivantes :

  • Une forte fièvre qui peut atteindre 40°C et qui persiste pendant plusieurs jours
  • Des frissons, des nausées, des courbatures et des céphalées
  • Une éruption cutanée sur le corps, et surtout le tronc, causant des petits boutons rouges
  • Ces boutons peuvent saigner dans les cas graves

Les différences entre le typhus murin et la Covid-19

À l’instar de la Covid-19, la maladie peut vous contaminer quelques jours avant l’apparition des symptômes. En sus, l’auteur du rapport de cas Hamesh Mahesh Patel explique que les symptômes du typhus murin étant peu spécifiques, cela peut être difficile de diagnostiquer l’infection de façon précoce. “Cela est particulièrement vrai durant la pandémie actuelle de Covid-19 où les symptômes non spécifiques du typhus murin – fièvre, maux de tête et myalgie – se chevauchent avec les symptômes de Covid-19”, précise-t-il. Toutefois, le typhus murin se transmet par contact avec des puces infectées, contrairement au coronavirus qui se propage par contact humain. Par ailleurs, les médecins traitent les patients atteints de typhus murin avec des antibiotiques (doxycycline), combinés à des corticostéroïdes dans les cas les plus sévères. De plus, il existe un vaccin qui permet de lutter contre le typhus murin. Or, concernant la Covid-19, il n’y a pour l’heure ni vaccin ni traitement apte à combattre la maladie.

Lire aussi Covid-19 : 3 frères d’une même famille meurent du coronavirus après une fête d’anniversaire

Contenus sponsorisés