Les médecins mettent en garde les personnes qui réutilisent leur préservatifs

Dès l’adolescence, les personnes reçoivent une éducation sexuelle qui met l’accent sur l’importance d’utiliser un préservatif lors d’un rapport sexuel. En effet, ce moyen de prévention est essentiel pour éviter une grossesse indésirable mais surtout pour lutter contre les maladies et les infections sexuellement transmissibles. Toutefois, aux Etats-Unis des cas de shigellose, une maladie infectieuse d’origine bactérienne ont été recensées par de nombreux médecins. Cela serait dû au fait que certaines personnes réutilisaient leurs préservatifs.

Si les centres de contrôle et de prévention des maladies sexuellement transmissibles des États Unis mettent en garde la population contre cette pratique dangereuse, c’est parce qu’il s’est avéré que beaucoup de personnes décidaient de laver leurs préservatifs après un rapport sexuel et de les réutiliser.

Les médecins mettent en garde les personnes qui réutilisent leur préservatifs

Or, tout comme les tampons ou encore les serviettes hygiéniques, les préservatifs ne sont pas faits pour être utilisés plus d’une fois.

Si ces conseils vous paraissent évidents, ils n’en demeurent pas moins avisés. Plusieurs personnes ne semblent pas au courant des risques qu’elles prennent en utilisant le même préservatif lors de deux rapports sexuels.

« Une utilisation incorrecte, telle que la réutilisation d’un préservatif ou l’utilisation de plusieurs préservatifs à la fois, diminue l’effet protecteur des préservatifs en entraînant la rupture, le glissement ou les fuites du préservatifs », déclare le docteur Elizabeth Torrone, épidémiologiste à la Division des maladies sexuellement transmissibles des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies. Le médecin indique que cette utilisation s’avère inefficace puisque le contraceptif ne remplit plus son rôle correctement.

En effet, le contraceptif est conçu en latex, une matière fragile qui ne résiste pas au lavage. Ainsi, en lavant un préservatif, ce dernier ne peut plus protéger les partenaires sexuels des maladies, des infections ni même d’une grossesse indésirable.

Et ce n’est pas tout ! Le préservatif peut contenir de multiples bactéries, qui ne peuvent être éliminées ni avec de l’eau ni avec du savon. De ce fait, les personnes qui décident de recycler un contraceptif se confrontent à des risques d’irriter leurs organes génitaux, mais aussi de développer des infections. En outre, Bekki Burbidge, directrice générale adjointe du FPA, une organisation caritative spécialisée dans la santé sexuelle, fournit quelques informations supplémentaires sur le sujet. « Utilisez toujours un nouveau préservatif chaque fois que vous avez des relations sexuelles. Il est également important d’utiliser un nouveau préservatif à chaque nouvel acte sexuel, par exemple si vous passez d’un rapport sexuel vaginal à un rapport sexuel anal », indique Bekki au site Metro.

6 conseils pour bien utiliser votre préservatif

Un rapport sexuel permet à tout un chacun d’exprimer ses fantasmes, d’exploiter ses sensations corporelles et de s’épanouir au mieux. Cependant, pour passer un moment agréable sans prendre de risques, il est nécessaire de se protéger en utilisant correctement un préservatif. En outre, quand on parle de MST ou d’IST, la plupart des personnes pensent au VIH. Même si c’est l’une des affections les plus fréquentes, ce n’est pas la seule maladie vénérienne qui peut entraver votre santé. Shyphilis, chlamydiae, herpès, sont autant de maladies sexuellement transmissibles qui exposent la personne à des risques dangereux.

Pour vous protéger de toutes ces maladies, il est important d’utiliser correctement un préservatif.

Voici 4 conseils pour utiliser ce moyen de contraception de la bonne manière :

1. L’homme doit le garder du début jusqu’à la fin de l’acte sexuel : oui, même pendant les préliminaires, monsieur se doit d’avoir un préservatif. En effet, le liquide pré-séminal n’évite pas le risque de maladie et peut déboucher sur une grossesse indésirable.

2. Il faut vérifier l’état du préservatif : avant de passer à l’acte, prenez le temps de vérifier s’il n’est pas déchiré ou abimé.

3. Choisissez la bonne taille : un préservatif trop petit risque de se déchirer tandis qu’un préservatif trop grand peut glisser.

4. Gardez le préservatif dans un endroit adapté, loin de la chaleur et de la lumière. Le mieux est de le garder dans la boîte à gants de la voiture ou dans un tiroir chez vous

Nous vous offrons

Newsletter

Un livre indispensable pour
rester en bonne santé

Newsletter
  • Découvrez la liste des plantes et aliments qui guérissent
  • Apprenez à fabriquer de puissants remèdes méconnus pour guérir 90% des maladies
  • Un livre indispensable à avoir pour rester en bonne santé
Je souhaite recevoir le livre offert + m’inscrire à la newsletter
Contenus sponsorisés
Loading...
Close