Les médecins mettent en garde contre le nouveau « défi du préservatif »

Si les réseaux sociaux peuvent être un vecteur d’échanges et de débats constructifs, la toile n’est pas exemptée de dérives qui peuvent se révéler dangereuses pour un public influençable. C’est le cas pour les adolescents, qui, en pleine construction d’identité, peuvent se laisser aller à des actes dangereux afin d’assouvir leur besoin d’appartenance à un groupe. Le défi « A l’eau ou un restau » en était un exemple frappant. Ce challenge invitait les personnes à se jeter dans un fleuve pour ne pas inviter leur communauté au restaurant et a été à l’origine de morts.  Cette fois, c’est au tour du préservatif de rentrer dans la catégorie des jeux stupides. Un médecin met en garde dans une tribune de Forbes contre cette tendance dangereuse des réseaux sociaux.

Parfois, un jeune âge peut pousser à accepter des défis stupides pour avoir l’approbation de ses pairs. Et c’est en s’appuyant sur cette volonté que certaines tendances qui font florès sur Internet voient le jour. Kylie Jenner Challenge, A l’eau ou au resto, Ice Bucket challenge, autant de « jeux » qui peuvent compromettre la santé de ceux qui s’y prêtent. Cette fois c’est au tour du défi du préservatif de faire tache d’huile sur les réseaux. Le principe ? Insérer entièrement ce moyen de contraception dans le nez. Un médecin met en garde ceux qui pourraient être tentés par cette action.

Une tendance virale

C’est une tendance qui a fleuri sur les réseaux sociaux. Pour relever ce défi viral, il suffit d’inhaler un préservatif afin de le faire sortir par la bouche. Cette mode est apparue il y’a déjà plusieurs années après le défi du Tide Pod, qui invitait les internautes à avaler une capsule de lessive. A cela, les experts tirent la sonnette d’alarme. Ils expliquent que cette action expose à un risque sérieux d’asphyxie mais également d’infection.

tendance

Des vidéos qui pullulent

Suite à ce défi, de nombreuses vidéos ont été publiées pour montrer cet « exploit ». Dans une vidéo de trois minutes datant de 2015, un adolescent insère un préservatif dans sa narine, il inhale alors l’objet en latex pour le faire ressortir de sa bouche. Quelques secondes après, il s’étouffe en faisant sortir ce dernier. Depuis, des dizaines de vidéos de ce type ont paru sur la plateforme de partage Youtube.

Un avertissement médical

Dans une tribune accordée à Forbes, le docteur Bruce Y Lee est sans équivoque quant à ce défi. « L’inhalation d’un préservatif par le nez est douloureuse. Il existe un risque d’étouffement car le caoutchouc peut se coincer dans les voies respiratoires » explique le médecin. Puis d’ajouter : « Le lubrifiant spermicide présent peut irriter la muqueuse interne du nez et provoquer une réaction allergique et une infection » Autant de risques qui peuvent sérieusement compromettre la santé des internautes.

challenge youtube

Un accident potentiellement mortel

Si l’on n’a pas encore fait état de morts issus de la réalisation de ce défi, une Camerounaise a failli perdre la vie en sautant le pas. La femme a accidentellement avalé le préservatif et a dû le faire retirer chirurgicalement après que cela lui ait provoqué une appendicite. Plus tôt dans l’année a émergé le Tide Pod Challenge, un défi qui consiste à ingérer des capsules de lessive liquide. Les responsables de la santé ont signalé plus de 40 cas d’adolescents qui sont tombés malade à cause de ce dernier. Et pour cause, le détergent concentré peut provoquer des brulures chimiques s’il est ingéré.

La course au « j’aime »

Pour le médecin, cette tendance vient assouvir le besoin d’appartenance des jeunes. Mais il tient à souligner la vacuité de ce défi. « Est-ce que se mettre en danger vaut la peine pour quelques likes ou vues ? » interroge-t-il. « La seule utilisation envisageable pour un préservatif est tout sauf de se le mettre dans le nez » Le mot est dit.

Des défis dangereux sur Internet

Malheureusement, le défi du préservatif n’est pas seul à compromettre la santé des adolescents qui s’y prêtent. C’est le cas pour le « shell on challenge » qui invite les jeunes à manger des aliments avec leur emballage. Le « fire challenge » consiste à verser des liquides inflammables sur le corps de quelqu’un. Si ces défis stupides et dangereux sont couronnés de succès, c’est essentiellement en raison des influenceurs sur les réseaux sociaux qui popularisent ces tendances qui peuvent compromettre la santé de milliers d’internautes. La prudence est de mise pour les parents qui prennent connaissance de ces « jeux » qui pullulent sur la toile.

Lire aussi Des milliers de préservatifs usagés lavés et séchés pour être revendus

Contenus sponsorisés