Les médecins lui ont diagnostiqué une simple constipation : L’adolescent meurt 24 heures plus tard

Il arrive que les médecins fassent de faux diagnostics qui s’avèrent être la cause d’une mort. Le cas de cet adolescent en fait partie. Découvrez l’histoire de ce patient à qui l’on a diagnostiqué une constipation et qui est mort un jour plus tard.

Relayée par nos confrères du du Daily Mail, la mort de cet adolescent est issue d’une erreur médicale. Pour les spécialistes, tout portait à croire qu’il avait des difficultés de transit mais il s’agissait d’une autre maladie. 

L’adolescent se plaignait de douleurs à l’estomac

Jack Dunn, un adolescent de 17 ans, se plaignait de maux d’estomac. Après s’être rendu chez son médecin généraliste, ce dernier lui a conseillé de se rendre aux urgences pour une présumée appendicite. Mais après avoir été emmené à l’hôpital, il a été renvoyé chez lui avec des laxatifs car les médecins pensaient qu’il avait une constipation, selon l’analyse d’un scanner. Le lendemain, il a été retrouvé mort dans son lit par son père. Le décès du garçon est dû à une maladie mortelle. Ce bébé est aussi mort à cause d’une erreur médicale.

Le jeune garçon a succombé à une maladie mortelle

Si Jack est malheureusement décédé 24 heures après un diagnostic de constipation, c’est une autre maladie, mortelle, qui a causé son décès. Son nom ? L’acidocétose, une affection qui provoque une accumulation d’acidité dans le sang. Dévasté, son père, témoigne : « Mon fils était un jeune de 17 ans en bonne santé, plein d’énergie et de vie ». L’homme en deuil raconte que sa femme et lui ont fait entièrement confiance aux médecins des urgences pour leur diagnostic. L’adolescent avait du mal à marcher et souffrait d’importantes douleurs. Le scan qu’il a subi à la vessie n’a pas pu identifier sa maladie. « Le médecin a dit qu’il était déconcerté et pensait que Jack ne souffrait rien de plus qu’une grave crise de constipation », raconte le père de Jack. 

jack 4
Pour le père de l’adolescent, Jack était « en bonne santé, plein d’énergie et de vie ». Source : Wales News Service

« Trouver mon fils mort dans son lit a été le pire moment de ma vie »

Encore ébranlé, le père de Jack témoigne des symptômes qu’il a ressentis alors qu’il était à l’hôpital. Il raconte que Jack avait des difficultés à respirer mais que le spécialiste pensait qu’il s’agissait de l’anxiété d’être à l’hôpital. En vérité, il s’agissait d’un signe de cette maladie liée à l’accumulation d’acide dans le sang. « Trouver mon fils mort dans son lit a été le pire moment de ma vie. Je pense que Jack serait vivant aujourd’hui si quelques tests plus simples avaient été effectués », regrette-t-il. Après ces douleurs, le médecin lui a fait subir un lavement et lui a administré un laxatif avant que le patient ne sorte de l’hôpital. Comme l’adolescent, cette petite fille de 5 ans avait une acidocétose et en est morte.

« Il tremblait et sa température a grimpé »

Malgré son traitement, l’adolescent de 17 ans a continué à subir des symptômes. Son père se souvient qu’il avait une douleur intense au dos à leur retour à la maison et avant de se coucher. « Il tremblait et sa température a grimpé », raconte le père, marqué dans sa chair. Il raconte qu’il ne s’inquiétait pas outre-mesure et que cela passerait avec une nuit de sommeil. Lui et sa femme, Claire, vérifiaient son état le soir et la journée. Le soir suivant, le jeune Jack estdécédé. « Quand je l’ai touché, il était glacé » se souvient le père. Il a essayé de faire des gestes de premiers secoursmais en vain. 

jack1 1024x683 1
Jack Dunn avait deux frères : Jamie et Callum. Source : Wales News Service

Une malnutrition et la constipation sévère ont développé la maladie

Selon le rapport d’autopsie de l’adolescent, la cause de son décès était bel et bien l’acidocétose. La constipation est aussi liée à cette dernière. Toujours selon les informations des médecins légistes, cette maladie digestive et une malnutrition ont conduit au développement de cette maladie potentiellement mortelle. Une chose qui indigne le père de l’adolescent car il aurait pu être sauvé. « S’il avait reçu une goutte de glucose et de solution saline, il serait peut-être encore en vie » regrette-t-il. Il ajoute que le niveau de globules blancs de son fils était haut et qu’il s’agissait d’un indicateur de dérèglement. Le parent en deuil ajoute que si un test de cétones avait été réalisé, Jack serait encore en vie. Aujourd’hui, il souhaite mettre en garde contre les risques de cette maladie. « Les gens ont besoin de savoir ce qu’est une acidocétose mortelle » conclut-il. Cette maladie est issue du diabète qu’il est important de reconnaître

Quels sont les symptômes de l’acidocétose ?

L’acidocétose est une complication du diabète de type 1. En cause : une dégradation des acides gras et la création de cétones, des corps réalisés à partir des graisses, comme le précise le Dr Boris Hansel, endocrinologue et diabétologue à l’hôpital Bichat. Cet état peut être mortel car lorsque l’organisme manque d’insuline, il remplace le glucose par les acides gras qui augmentent l’acidité dans le sang. Plusieurs symptômes caractérisent cette complication tels qu’une haleine fruitée, des douleurs abdominales, des nausées, des vomissements ou encore une déshydratation. Lorsque ces signes sont ignorés, cela peut provoquer le coma ou la mort. 

Lire aussi Une petite fille meurt d’un cancer après que les médecins aient diagnostiqué une constipation « elle est morte dans mes bras »

Contenus sponsorisés