Les médecins disent à cette maman d’avorter car elle accouchera d’un monstre

En tombant enceinte, on avait prévenu Veronika que son bébé allait être différent. Et pour cause, son bébé est atteint de trisomie 21, une anomalie génétique qui cause un important retard psychomoteur. Les médecins sans cœur ont dit que ce dernier allait être un monstre et lui ont déconseillé de le garder. Seulement, cette maman courageuse persiste et signe, elle allait le mettre au monde. Ce témoignage maternel émouvant nous est relayé par nos confrères du site russe Nest.

« Vous allez accoucher d’un monstre » Tels sont les propos de ces médecins inhumains pour qualifier un bébé à naître qui est atteint du syndrome de Down. Mais ces derniers ne s’en tireront pas à bon compte puisque cet enfant sera adorable avec un sourire radieux !

Aujourd’hui, Veronika et Evgeny Semchhenko parlent de leur quotidien avec cette véritable bénédiction dans leur vie. La maman parle de son combat pour le garder mais également de sa vie avec le petit Erofrey. Cette femme a refusé d’avorter et a publié un message poignant sur les réseaux sociaux.

Un enfant désiré

Les parents du petit Eroyfrey peinaient à concevoir leur deuxième enfant. Quand ils ont enfin réussi, les médecins ont conseillé à la maman de ne pas donner vie à ce « monstre ». Envers et contre tout, Veronika choisira plutôt de l’accueillir dans sa vie.

Depuis, elle est comblée et raconte que depuis sa naissance, leur famille a vécu des moments merveilleux. « Notre enfant a le droit de vivre au même titre que les autres » a-t-elle martelé.

C’est au 5ème mois de sa grossesse qu’elle a su que son bébé allait être différent puisqu’il est atteint du syndrome de Down, une maladie génétique qui retarde le développement psychomoteur. Une anomalie qui nécessite un soin tout particulier des parents en raison des besoins spécifiques qui s’imposent.

« Un cadeau spécial »

Cette phrase odieuse a longtemps marqué les parents ravis de pouvoir avoir un autre enfant. Seulement, ils ne se laisseront pas démonter face à cette méchanceté en prenant une décision ferme : le garder à tout prix. La maman comblée, raconte que de nombreuses personnes lui posent des questions sur son enfant.

Mais cette femme courageuse ne se démonte jamais et explique alors aux autres qu’il s’agit d’un « cadeau spécial ». « Dieu l’a béni d’être aussi unique et il nous l’a envoyé rien qu’à nous » se réjouit Veronika. Un beau message de tolérance à l’heure où la discrimination à l’égard de ceux qui souffrent de trisomie a encore la peau dure.

erofrey

Une source intarissable d’amour

Le petit garçon ne cesse d’inspirer les parents ravis d’en faire le petit dernier de la famille. « Ses câlins contiennent une telle dose d’amour et de chaleur que personne ne peut rester insensible. Dans son rire, il y a tout un univers. Son regard est profond… il est juste différent ! » s’est exalté la maman plus heureuse que jamais. Elle raconte qu’elle ressent une force intérieure qui émane de cet enfant souriant aux yeux rieurs.

erofrey1

Une sensibilisation au handicap

Si Veronika a tenu à diffuser ce message, c’est surtout pour lever le voile sur la condition de ceux qui sont atteints de trisomie 21. Et elle a réussi à relever ce défi à son échelle . « Certaines personnes avaient peur de lui. Mais quand ils l’ont rencontré, ils ont changé d’avis. J’ai aussi changé et toute ma famille aussi » se félicite la maman fière de son fils.

Pour elle, cet enfant est une véritable source de joie et de chaleur humaine. Un sentiment contagieux qui comble ces parents aimants qui ont choisi de donner une vie heureuse à leur enfant si spécial. « Erofrey est comme un livre magique : chaque jour, lorsqu’il ouvre les yeux, il ouvre un nouveau chapitre de sa vie, comme un miracle. Et il remplit le nôtre de moments magiques » a-t-elle souri.

erofrey2

Trisomie 21 : Quelle prise en charge ?

Diagnostiquée à partir du troisième mois de grossesse, la trisomie 21 est une anomalie génétique qui nécessite une attention toute particulière des parents. En effet, cette maladie peut provoquer une malformation cardiaque ou digestive, une forme particulière d’épilepsie, la maladie coeliaque ou encore le syndrome d’apnée du sommeil.

C’est pour ces raisons qu’il est capital d’être attentif à établir un suivi médical permanent pour ces enfants aux besoins spécifiques. Ces derniers sont également vulnérables du point de vue neurologique mais également immunitaire.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close