Les médecins affirment que le coronavirus pourrait causer des AVC chez les jeunes adultes

Apparu en Chine et plus précisément à Wuhan, le coronavirus s’est rapidement propagé dans les quatre coins du globe, engendrant une pandémie inattendue. Dès lors, les chercheurs du monde entier se sont mobilisés pour trouver un vaccin ou un traitement adéquat contre le dénommé Sars-CoV-2. À l’heure actuelle, le virus a coûté la vie à plus de 350 000 personnes, infligeant une véritable psychose à l’échelle internationale. Malgré les découvertes scientifiques qui ont été réalisées ces derniers mois, le Covid-19 ne semble pas avoir livré tous ses secrets. Selon des médecins américains interrogés par CNN, cette maladie peut provoquer des accidents vasculaires cérébraux chez les jeunes adultes.

La pandémie causée par le Sars-CoV-2 a pris une ampleur exceptionnelle dans plusieurs pays du monde. Responsable d’une maladie infectieuse qui peut être mortelle dans certains cas, le virus se transmet principalement par les gouttelettes respiratoires émises par une personne infectée lorsqu’elle tousse, éternue ou postillonne. Pour freiner la propagation du nouveau coronavirus au sein de leur territoire, la plupart des pays ont incité les habitants à se confiner pendant quelques semaines.

Actuellement, même si les restrictions de déplacement ont été allégées, l’application des gestes dits “barrières” reste de mise pour se protéger du Covid-19. Aux États-Unis, où la pandémie a fait plus de 100 000 morts, des médecins ont rapporté une augmentation de cas d’accidents vasculaires cérébraux chez les jeunes adultes atteints de la maladie.

accidents vasculaires cerebraux

L’AVC : peut-il être provoqué par le coronavirus ?

Les adultes de moins de cinquante ans ne semblent pas à l’abri de certaines complications qui font suite à l’infection par le coronavirus. Certains cas de trentenaires et de quarantenaires contaminés par le virus ont été sujets à des accidents vasculaires cérébraux soudains. Le Dr Thomas Oxley, neurochirurgien au Mount Sinai Health System à New York, et ses collègues, ont tenu à mettre en exergue le profil de ces cas.

Selon les médecins, ils avaient tous moins de cinquante ans et n’avaient développé que des symptômes légers, voire aucun symptôme, de l’infection par le coronavirus. “Le virus semble provoquer une augmentation de la coagulation dans les grandes artères, entraînant un accident vasculaire cérébral sévère”, a indiqué le docteur Thomas Oxley. Par ailleurs, le médecin a précisé que “la plupart de ces patients n’ont pas d’antécédents médicaux et étaient à la maison avec soit des symptômes bénins, ou aucun symptôme du Covid-19”. En outre, deux des malades ont hésité à appeler une ambulance malgré leur état critique. Pourtant, un accident vasculaire cérébral est une urgence médicale et peut causer des défaillances sévères et irréversibles en cas de prise en charge tardive. Selon l’Inserm, près de deux millions de neurones meurent chaque minute en cas de privation d’oxygène dans le cerveau.

“La personne moyenne qui a un accident vasculaire cérébral de grande taille est gravement atteinte”, a précisé Oxley en rappelant que “cela signifie qu’il s’agit d’un caillot plus gros” et qui “implique l’une des plus grandes artères du cerveau”. Suite à diverses alertes lancées aux États-Unis, mais aussi en Chine et en France, la présence de caillots de sang a été établie comme l’un des symptômes du Covid-19.

olfactif

Le Covid-19 : plusieurs organes peuvent en pâtir

Au début de l’épidémie, l’infection causée par le coronavirus avait été comparée à une simple grippe. Les symptômes liés à la maladie étaient la fièvre, les maux de tête, la toux, l’écoulement nasal et les maux de gorge. Très vite, de nouveaux signes cliniques ont été mis en exergue. Des troubles digestifs, des douleurs abdominales, ont été rapportés par les médecins. Plus tard, une perte de goût (agueusie), de l’odorat (anosmie), des lésions cutanées ainsi que des troubles neurologiques ont été découverts. Ainsi, l’Organisation Mondiale de la Santé a mis à jour ses données pour informer le public des symptômes relatifs à la maladie.

Les cas généralement bénins présentent les signes suivants :

– Une fièvre
– Une toux sèche
– Une fatigue
– Des courbatures
– Des maux de gorge
– Une conjonctivite
– Des douleurs musculaires et/ou articulaires
– Une diarrhée
– Une perte de goût et/ou de l’odorat
– Une éruption cutanée
– Une décoloration des doigts de la main ou du pied

En sus, l’OMS a indiqué que dans les cas les plus sévères, d’autres symptômes peuvent apparaître:

– Des difficultés à respirer
– Une oppression thoracique
– Une douleur ou une pression à la poitrine
– Une perte de la parole
– Des difficultés à se déplacer

En cas de signe clinique sévère, il est impératif de contacter un numéro d’urgence.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close