Les mains et les pieds froids peuvent cacher certaines maladies

L’hiver vient avec son lot de désagréments. Parmi eux, les mains et les pieds froids, blancs et douloureux. Ce phénomène, connu sous le nom de maladie de Raynaud, touche environ 10% de la population en France et est généralement bénin. Seulement, cette maladie peut dans de rares cas se présenter sous une forme plus grave.

Généralement sans gravité, la maladie de Raynaud est une simple réaction excessive au froid. Mais dans certains cas, cette pathologie peut se manifester sous une forme plus maligne. Cette forme secondaire est appelée le syndrome de Raynaud. Un phénomène causé par des pathologies sous-jacentes qui atteignent les vaisseaux sanguins. Auquel cas, un traitement adapté est nécessaire. Quand faut-il s’inquiéter lorsque ces symptômes apparaissent ? On vous répond.

Comment reconnaître la maladie de Raynaud ? 

Interrogé par le Figaro, le Pr Joel Constans, chef de service de médecine vasculaire au CHU de Bordeaux, explique que le principal symptôme de ce phénomène est une blancheur des doigts après une exposition au froid. Il précise que plus rarement, on peut constater une évolution de la couleur de la peau vers le bleu et le rouge mais que dans la majorité des cas, on constate seulement la première. Ce signe peut également s’accompagner d’autres symptômes, notamment un engourdissement des extrémités, des douleurs ou encore des picotements.

Quelles sont les causes de la maladie de Raynaud ? 

Il s’agit d’un trouble chronique de la circulation sanguine. Le Dr Joel Constans explique que cette dernière est composée de trois types de vaisseaux : les artérioles, les veinules et les capillaires. Lorsque les sphincters resserrent ces vaisseaux extrêmement fins, il se produit un phénomène appelé la vasoconstriction. C’est ce qui permet à notre organisme de se protéger du froid. Seulement, lorsqu’il fait très froid, le corps protège en priorité les organes vitaux. L’afflux sanguin est donc principalement dirigé vers les organes internes pour les réchauffer. Résultat : les vaisseaux sanguins des extrémités du corps se contractent à cause de la mauvaise circulation sanguine. Avec la  maladie de Raynaud, cette réaction est amplifiée. Il n’y a plus d’afflux sanguin vers les extrémités. Lorsque la circulation du sang reprend normalement, les doigts deviennent bleus, puis rouges. Cette réaction peut être due à deux formes de la maladie de Raynaud : la forme primaire qui touche 90% des cas et dont les symptômes sont légers et la forme secondaire qui est plus rare dont les conséquences sont plus graves. Celle-ci est généralement causée par des maladies qui touchent les vaisseaux sanguins, notamment la sclérodermie, la sclérose systémique, la polyarthrite rhumatoïde, une inflammation que vous pouvez soulager grâce à l’ayurvéda, l’athérosclérose ou encore l’hypothyroïdie. Certains médicaments comme des bêta-bloquants peuvent également causer le syndrome de Raynaud secondaire.

Quand faut-il s’inquiéter ? 

Lorsqu’une forme secondaire est suspectée, il est essentiel de consulter un médecin dans les plus brefs délais. Pour la reconnaître, plusieurs signes peuvent vous alerter. En effet, après 40 ans, ces symptômes sont plus inquiétants puisque la forme secondaire de la maladie de Raynaud apparaît généralement autour de la quarantaine. A savoir que les femmes sont plus à risque d’être atteintes de cette maladie. Si les symptômes apparaissent en été, cela représente également un motif de consultation. Et pour cause, cela signifie que ce mécanisme n’est pas uniquement lié à une réaction à des températures froides. En revanche, si ces symptômes débutent à un âge précoce et sont partagés par plusieurs membres de la famille, il peut s’agir d’une forme primaire pouvant être héréditaire et il y a par conséquent moins d’inquiétude à avoir.

Comment prévenir la maladie de Raynaud ? 

Pour prévenir ces crises, il est essentiel de se protéger du froid et de s’habiller chaudement en hiver. Gants, chaussettes ou encore semelles chauffantes sont autant d’accessoires dont vous pouvez vous armer pour lutter contre le froid. Le tabagisme est également une mauvaise habitude à abandonner. En plus de tous ses autres effets nocifs, le tabac favorise le resserrement des vaisseaux sanguins, ce qui augmente l’intensité des symptômes de la maladie de Raynaud.

Lire aussi Voici ce qui arrive à votre cœur à cause du stress

Contenus sponsorisés