Les gens qui consomment du poisson vivent plus longtemps et en meilleur santé d’après une étude

Nous savons tous qu’une bonne hygiène de vie implique une alimentation saine et équilibrée qui contribue aisément à maintenir notre organisme en bonne santé. En effet, privilégier la consommation d’aliments riches en oligo-éléments, vitamines, protéines, minéraux et bonnes graisses favorise efficacement le bon fonctionnement de l’organisme humain. Le poisson est un des aliments doté de toutes ces vertus nutritionnelles à inclure régulièrement dans son alimentation.

Le bon fonctionnement de l’organisme humain, ainsi que le maintien d’une bonne santé, reposent fondamentalement sur une hygiène de vie impliquant entre autres une alimentation équilibrée comprenant les apports nutritionnels et énergétiques requis. 

Le poisson, riche en minéraux et nutriments importants, tels que les protéines et la vitamine D est aussi, l’une des premières sources d’acides gras

omégas 3 tout comme l’huile de colza, les graines de lin, les graines de chia, l’huile de noix et les noix qui participent activement à la réduction de la tension artérielle, des triglycérides sanguins, amoindrit les risques de maladies cardiovasculaires, et la formation de caillots sanguins qui augmentent les risques d’athérosclérose liés au dépôt de plaques d’athérome sur les parois des artères.

Une étude met en évidence les bienfaits des acides gras omégas 3 

Une étude Américaine menée sur une période de 25 ans et portant sur le lien entre les niveaux d’acides gras polyinsaturés omégas 3 et le vieillissement en bonne santé, excluant donc les maladies chroniques ou la mortalité après

65 ans, fait état d’une association significative entre la consommation de poissons et de fruits de mer, et le maintien d’une bonne santé en général chez les sujets suivis. D’après les chercheurs de l’étude, ce lien était plus pertinent à étudier que la longévité, car beaucoup de personnes vivent longtemps sans pour autant être en parfaite santé.

L’étude en question a mis en évidence que seulement 11% des sujets répondaient à la définition du vieillissement en bonne santé et les acides gras oméga 3 s’avéraient jouer un rôle prépondérant dans la définition des sujets entrant dans cette catégorie, alors que ceux présentant les taux les plus élevés d’oméga 3, affichaient un risque de vieillissement malsain réduit de 18% par rapport aux sujets dont le taux sanguin d’acides gras oméga 3 était faible.

En examinant des acides gras distincts, les chercheurs ont découvert les diminutions les plus significatives du risque de vieillissement en mauvais état  lié aux omégas 3 issus des fruits de mer, car ces composés sont liés à une amélioration de nombreux aspects de la santé, notamment la santé cardiovasculaire et cognitive. Ils sont d’ailleurs reconnus pour leurs effets anti-inflammatoires sur l’organisme et se distinguent par leur capacité à réduire le taux cholestérol, à diminuer la tension artérielle et à soulager les douleurs arthritiques, entre autres.

En clair, les personnes consommant plus de poisson connus pour sa richesse en  acides gras omégas 3, présentent un risque plus faible de vieillissement en mauvais état de santé que leurs homologues qui en consommeraient moins. 

L’étude démontre et appuie donc le fait, que la consommation d’aliments dotés d’omégas 3 favorise significativement le maintien d’une bonne santé jusqu’à un âge avancé sans maladies chroniques, ou même maladies cardiovasculaires, pour ne citer que celles-ci.

Bienfaits des omégas 3 sur la santé 

Les omégas 3 sont des acides gras polyinsaturés qui ne peuvent être produits par l’organisme ; on les retrouve dans certains aliments et en particulier dans les fruits de mer, les poissons comme le saumon sauvage, la sardine et le maquereau, l’huile de colza, les graines de lin ou de chia, et ont la particularité de posséder tout un éventail de bienfaits sur la santé en général.

Le bienfait le plus reconnu est celui notamment de la diminution des risques cardiovasculaires ; les omégas 3 favorisent la réduction de la tension artérielle et des triglycérides sanguins

Les omégas 3 possèdent également une action bénéfique pour le cerveau en renforçant la capacité des neurones à se connecter entre eux et en luttant contre la dépression. Ils réduisent également l’effet du stress oxydatif néfaste pour les cellules cérébrales. 

Une consommation régulière d’aliments composés d’acides gras polyinsaturés tels que les omégas 3, améliore tout autant le bon fonctionnement rénal, stimule le métabolisme, en plus de défendre l’organisme contre les radicaux libres.

A noter que si vous êtes fins consommateurs de poissons et souhaitez bénéficier des bienfaits des omégas 3, le hareng, la sardine, le thon, le saumon sauvage et le maquereau mais aussi le rouget ou le flétan en sont particulièrement dotés.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close