Les femmes sont plus heureuses que les hommes après le divorce d’après une étude

Les femmes sont plus heureuses que les hommes après le divorce d’après une étude


Les femmes sont plus heureuses que les hommes après le divorce d’après une étude

Une étude a été réalisée à l’Université de Kingston destinée à analyser l’impact négatif du divorce en tant que traumatisme. Les résultats prouvent que l’égalité des sexes n’est pas au rendez-vous en matière de bien-être post divorce. Il semblerait que les femmes soient plus heureuses après le divorce que les hommes.

Dans le cadre de cette étude, des chercheurs ont interrogé 10 000 personnes âgées de 16 à 60 ans au Royaume-Uni. Le but de cette enquête était de déterminer le niveau de bonheur des participants avant et après leur divorce. La question leur a donc été posée. Au cours des deux dernières décennies, les chercheurs ont relevés que les femmes étaient plus heureuses et plus satisfaites de leur vie après le divorce.

Les résultats de l’étude

« Dans l’étude, nous avons tenu compte du fait que le divorce peut parfois avoir un impact financier négatif sur les femmes, mais malgré cela, elles les rendent beaucoup plus heureuses que les hommes », a indiqué le professeur Yannis Georgellis, directeur du Centre de recherche sur l’emploi, les compétences et les compétences de la Kingston Business School.

Dans ce cas, comment les femmes peuvent passer à une vie plus épanouie après le divorce? Pourquoi les hommes gèrent-ils moins bien le divorce que les femmes? Le stéréotype facile serait de dire que la femme demande le divorce et l’obtenant à coups de pertes et fracas est heureuse d’avoir obtenu gain de cause. Le raccourci semble trop facile. Il est alors intéressant de se pencher sur les causes des demandes de divorce du point de vue des femmes. Elles ne sont en général pas liées au fait de ne plus aimer, de ne plus être heureux dans le mariage ou d’obtenir ce qu’elles veulent. Beaucoup de  femmes qui demandent le divorce ne souhaitent qu’une chose : que le divorce ne soit pas prononcé. En effet, la plupart des couples ne souhaite qu’un mariage heureux et non un mariage qui finit en divorce.

Top 4 des raisons des demandes de divorce féminines

  1. Elle a été abandonnée. La seule issue demeure être la demande de divorce et demander une pension alimentaire par le biais de la justice.
  2. Le mari souffre d’une « crise de la quarantaine ». Cela met en péril sa sécurité financière, sa sécurité émotionnelle, et fait emprunter une voie destructrice pour elle et son avenir.
  3. Le mari est violent et elle ne dispose d’aucun recours pour se protéger, si ce n’est demander le divorce et éloigner l’agresseur.
  4. Son mari a une liaison ou quitte le domicile conjugal, et le mariage ne peut se poursuivre.

La cause du divorce n’est pas un facteur déterminant dans la guérison psychologique d’une femme et de son évolution une fois qu’elle a divorcée. Le divorce peut être un choix difficile à faire. Cependant, une fois cette étape réalisée, une femme a d’autres choix à faire. Elle peut refuser le traumatisme du divorce ou reconstruire sa vie et continuer à vivre. La plupart choisissent de reprendre une vie quotidienne car elles deviennent responsables de la sécurité financière de la maison et de la famille.

6 raisons pour lesquelles les femmes sont plus heureuses après le divorce

  1. Les femmes sont plus susceptibles que les hommes de demander de l’aide à un thérapeute pour traiter leur traumatisme émotionnel.
  2. Les femmes s’entourent plus que les hommes par les amis et la famille.
  3. Les femmes ont différentes stratégies d’adaptation émotionnelles. Tandis que les hommes regardent vers l’extérieur lorsqu’ils cherchent le réconfort, les femmes se tournent vers leur moi intérieur. Elles dressent l’inventaire interne de leur rôle dans ce divorce, s’efforcent de combattre leurs tourments émotionnels et de laisser le passé de côté pour pouvoir se concentrer sur l’avenir.
  4. Les femmes sont moins susceptibles de se tourner vers l’alcool, la drogue, les nouvelles relations et les rapports sexuels occasionnels pour se distraire suite au traumatisme du divorce.
  5. Les femmes sont plus susceptibles de rechercher de nouvelles expériences après le divorce, des expériences positives qui les enrichissent.
  6. Les femmes sont plus susceptibles de hiérarchiser leurs besoins. Elles s’efforceront de rester en bonne santé malgré le divorce. Elles se concentreront davantage sur une saine alimentation et sur le travail dans le but de prévenir la maladie et la dépression.

Les femmes ne sont pas plus fortes émotionnellement que les hommes. Cependant, elles utilisent des capacités d’adaptation différentes de celles des hommes pour faire face à un traumatisme émotionnel et, d’après l’étude, ces compétences permettent aux femmes d’avancer et d’être plus heureuses que les hommes après le divorce.