Les études révèlent que la gratitude permet à notre cerveau d’être plus heureux

La période des fêtes sont l’occasion de rendre grâce à la vie pour tout ce qu’elle leur a apporté de bon. A travers la reconnaissance, nous exprimons une appréciation de ce que l’on a, dans un monde où notre première préoccupation demeure ce que l’on veut. Dérivé du latin « gratia » le mot gratitude exprime la bénédiction, la reconnaissance et la prospérité, et à certains égards, ce terme englobe à lui seul toutes ces significations. C’est ce qui nous permet finalement de nous connecter à quelque chose de plus grand que soi, peu importe nos croyances. Aujourd’hui, la science révèle que la gratitude est la clé du bien-être. On vous en dit plus.

Par politesse et bienséance, nous apprenons aux enfants à dire « merci » dès leur plus jeune âge. Néanmoins, nous omettons de leur inculquer le véritable sens de ce mot. En effet, plus qu’une vertu sociale et civique, la reconnaissance est une motivation de la bienveillance et constitue une sorte de rappel à la fois rationnel et émotionnel du besoin social de réciprocité.

Qu’est-ce que la gratitude ? 

Dans son livre Langelot fait le singe, Vladimir Volkoff explique que : « L’admiration et la gratitude sont les sentiments les plus nobles qu’il soit donné à l’homme d’éprouver ». En réalité, il existe deux qualités faisant partie de notre définition de la gratitude. La première étant l’appréciation et la seconde est la reconnaissance désintéressée.

Ainsi, la gratitude représente une affirmation de la bonté. Nous reconnaissons que la vie est composée de belles choses et nous la remercions pour tous les avantages que nous avons. Nous prenons conscience de la chance que nous avons et nous exprimons cette reconnaissance dans le but d’atteindre des résultats positifs dans notre vie.

La gratitude est donc une émotion positive semblable à l’appréciation. La Harvard Medical School définit cet état d’esprit comme : « Une appréciation de ce qu’un individu reçoit, que cela soit tangible ou intangible. Avec la gratitude, les gens reconnaissent la bonté de leur vie… ». Ce sentiment pouvant également nous aider à adhérer à quelque chose qui nous surpasse, que ce soit avec d’autres personnes, avec la nature ou avec une force supérieure.

Aujourd’hui, la science prouve que la gratitude peut contribuer à notre bonheur, en nous aidant à développer un sentiment de bien-être et de félicité.

Des raisons d’être plus reconnaissants 

Les recherches en psychologie positive ont révélé que la gratitude était fortement et systématiquement liée à un sentiment de bonheur accru. Cela permet aux individus de relativiser tout ce qui se passe dans leur vie et de ressentir par conséquent des émotions plus positives en appréciant chaque expérience par laquelle ils sont amenés à passer.

Les psychologues Robert A. Emmons de l’Université de Californie et Michael E. McCullough de l’Université de Miami, ont mené des études sur trois groupes de personnes. Pendant 10 semaines, les participants ayant été invités d’écrire dans un journal leur ressenti sur des évènements survenus dans la semaine. Le premier groupe avait pour consigne de noter les événements pour lesquels il était reconnaissant, le deuxième devait parler de ce qui lui avait déplu, et le troisième devait décrire les situations qu’il avait vécu sans s’attarder sur le ressenti. Les chercheurs ont ainsi constaté que les participants du premier groupe étaient plus optimistes et en meilleur santé que ceux qui se concentraient uniquement sur les expériences négatives.

En somme, que la gratitude soit formalisée, prescrite ou préméditée, elle est devenue une des notions phares de la psychologie positive en raison des avantages qu’elle procure pour la santé et le bien-être. Ainsi, pour être plus heureux, soyez simplement plus reconnaissants !

Contenus sponsorisés

Loading...
Close