Les enfants qui jouent dans des carrés dessinés à la craie montrent la réalité déchirante de la réouverture des écoles

Depuis que le déconfinement progressif a été instauré, de nombreux établissements scolaires ont fait leur rentrée. Mais pour éviter les risques de transmission et de contamination du virus, les mesures de distanciations sociales sont plus que jamais nécessaires. Pour protéger les élèves, une école maternelle à Tourcoing a délimité un espace dans la cour de récréation afin que les enfants puissent jouer en sécurité. Cette initiative des enseignants immortalisée par BFMTV  a provoqué l’émoi des internautes.

La politique de distanciation sociale semble appliquée au doigt et à l’œil comme l’attestent ces images d’une école maternelle de Tourcoing. Illustrant des enfants de maternelles en train de jouer à l’intérieur d’un périmètre délimité, elles ont provoqué l’émotion générale.

enfants ecole deconfinement

Des images qui ne laissent pas indifférent

L’image a été prise mardi dans une école maternelle de Tourcoing par un correspondant de BFMTV à Lille et le moins que l’on puisse dire est que le cliché a fait l’objet d’une vague de réaction sur réseaux sociaux. L’image montrait donc des enfants qui revenaient enfin à l’école après des semaines de confinement et qui devaient s’adapter à ce qui risque de venir la nouvelle norme.

On y voit des enfants assis sur le sol dans une cour de récréation au milieu d’un carré dessiné à la craie. Cette forme représentait alors le champ de liberté de jeu dont bénéficiait les enfants en question afin de respecter la distanciation sociale et ainsi, se protéger d’éventuelles contaminations au coronavirus.

enfants recreation

Des enfants traumatisés ?

Le correspondant de BFMTV, Lionel Top, a commenté l’image sur l’antenne de la chaîne afin de décrire plus en détails les coulisses de ce qui a provoqué un véritable tollé.

Mais celui-ci se montre plus rassurant. « Les enfants l’ont vécu, pour être tout à fait honnête, beaucoup mieux que nous », assure Lionel Top. Puis d’ajouter : « Les enseignants ont cherché à faire respecter cette distanciation sociale. Les enfants étaient à l’intérieur de leur carré dès qu’il sortaient de la classe, pou y jouer, pour y sauter » Le reporter continue sa description de la scène en nuançant l’indignation générale. Ainsi, à l’issue de son observation il a vu que les enfants étaient assis à l’intérieur de leur carré mais quelques minutes après, quand il est repassé avec son caméraman, ils ont pu constater que les enfants étaient occupé grâce à l’institutrice et les assistantes maternelles. Les petits jouaient, sautaient, riaient dans leur petit espace dédié.

enfants recreation 1

« C’est une ambiance étrange qui nous a marqués, nous les adultes, mais qui a beaucoup moins atteint les enfants. Ils avaient quatre ans sur la photo » illustre Lionel Top.

D’ailleurs, comme il le précise sur son compte Twitter, ces enfants semblent très loin de vivre cela comme une punition.

Une photographie signe d’un nouveau mode de vie

Sur le réseau à l’oiseau bleu, plusieurs personnes se sont montrées affectées au regard de ce cliché qui leur paraissait « inimaginable », « épouvantable » ou même « crève-cœur ».

Pour apporter plus de précisions, Lionel Top déclare que « le marquage au sol est une initiative de l’école, et non pas une consigne nationale » avant d’ajouter, « il ne faut surtout pas viser l’équipe enseignante. Une institutrice qui était à côté de moi au moment où je faisais la photo me disait à quel point ça lui faisait mal au cœur parce que l’école même est un lieu de socialisation, de contacts entre enfants, et de les voir dans ces carrés nous faisait mal au cœur. Cette instit’ avait tout aussi mal au cœur que nous si ce n’est beaucoup plus ». Enfin, Lionel finit par donner son point de vue sur son compte Twitter en précisant que les enfants sont en train d’apprendre à vivre ensemble mais avec des habitudes nouvelles.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close