Les crampes pendant la nuit altèrent le sommeil : voici comment y remédier et les prévenir

Définies par des mouvements involontaires ou incontrôlés des muscles, les crampes peuvent se manifester à tout moment, souvent accompagnées de contractions douloureuses. Cependant, il semblerait que ce phénomène soit plus commun durant la nuit, lorsque les muscles sont au repos. Un handicap pour celles et ceux qui essaient tant bien que mal de préserver la qualité de leur sommeil car bien que les crampes soient généralement bénignes, elles ne manquent pas de perturber notre repos. Affectant principalement les membres inférieurs, celles-ci peuvent être causées par différents facteurs. Dr Jean Louis Ducassé, présentateur de la chronique “Prenez soin de vous” sur France Bleu fait le point sur ce qu’il y a à savoir.

Rarement invalidantes, les crampes sont tout de même des contractions musculaires extrêmement gênantes lorsqu’elles se manifestent. Bien qu’elles ne durent généralement que quelques secondes ou minutes, elles n’en sont pas moins désagréables, surtout pendant la nuit.

Beaucoup d’entre nous tendent à associer les crampes à un effort physique et de ce fait, ne comprennent pas leur manifestation nocturne. Pourtant, ce phénomène serait tout à fait logique puisqu’au repos, le corps subit un ralentissement de la circulation sanguine et une stagnation de toxines qui créent un environnement propice à l’apparition de contractions musculaires.

D’où viennent les crampes?

Selon Dr Ducassé, les crampes se manifestent de différentes manières et peuvent être causées par différents facteurs. Voici ce qui pourrait en être la cause :

  • Une mauvaise position
  • Le froid
  • Un effort physique intense dans les heures précédant l’endormissement
  • Une déshydratation
  • Des problèmes articulaires au pied ou au genou
  • Une carence en certains minéraux (calcium, magnésium, potassium)
  • L’insuffisance veineuse  (mauvaise circulation du sang)
  • La prise de certains médicaments (diurétiques, cortisone, laxatifs irritants…)

Le Dr Linh Vu, médecin sportif rejoint son avis et nous éclaire un peu plus sur le sujet. Selon lui, le froid est une raison qui justifie l’apparence de tensions musculaires puisque celui-ci va réduire la vascularisation et donc empêcher le muscle de s’échauffer pour s’étirer et se libérer de la douleur. A savoir qu’il est indispensable de procéder à l’étirement de manière progressive afin d’éviter toute lésion au niveau du muscle ou des tendons.

Par ailleurs, les crampes peuvent être dues à des carences et des déficits en oligo-éléments, notamment en sels minéraux lorsque l’hydratation est insuffisante. A cet effet, les sportifs sont fortement encouragés à boire de l’eau en quantité pendant leurs séances d’exercice. D’autant plus que lors d’une activité physique trop intense, les muscles peuvent être sur-sollicités et de ce fait, prolonger la douleur, menant à des crampes nocturnes. Ces conséquences ne sont pas exclusives aux sportifs. La sédentarité peut également entraîner des répercussions, affectant la décontraction des muscles. Lorsqu’on passe de l’inactivité à l’effort, ces derniers peuvent avoir du mal à effectuer cette transition. Le mouvement contraction/décontraction aura donc du mal à opérer, entraînant des tensions musculaires qui se manifesteront pendant la nuit, car le relâchement musculaire ne pourra pas se faire de manière optimale.

Crampes nocturnes : prévention et solutions

Bien évidemment, au vu des facteurs qui interviennent dans ce phénomène, les premières mesures de prévention concernent l’hygiène de vie, notamment l’alimentation et l’hydratation. Des aliments riches en potassium et/ou en magnésium comme la banane, les abricots secs ou encore les lentilles sont à privilégier. Boire un minimum d’un litre et demi est également  fortement conseillé, le muscle contenant près de 75% d’eau.

Ainsi, en luttant contre les carences et en s’hydratant suffisamment, il est possible de réduire certains facteurs responsables des contractions musculaires gênantes. Il en va de même pour l’activité physique qui se doit d’être régulière afin d’éviter les mouvements ou efforts brusques pour les muscles. Cela inclut l’échauffement, un entraînement progressif, des exercices adaptés à la condition physique ainsi qu’un matériel approprié pour éviter toute blessure. Il est également possible de procéder à quelques étirements avant d’aller se coucher afin de réchauffer les muscles et éviter des tensions douloureuses au cours de la nuit.

Si les crampes finissent tout de même par se manifester, Le Dr Ducassé recommande:

–        Relâchez le muscle crispé en essayant de l’étirer progressivement

–        Si la crampe se manifeste au niveau du mollet, posez le pied au sol en serrant et en relâchant le muscle à l’aide de votre main. Vous pourrez effectuer un massage de bas en haut pour stimuler la circulation sanguine et soulager la douleur

–        Si la crampe se manifeste au niveau de la cuisse ou du pied, faites quelques pas sur un sol froid pour soulager la douleur

–        Si les crampes continuent à se manifester pendant la nuit de manière persistante, un avis médical sera alors nécessaire pour en déterminer la cause exacte

Contenus sponsorisés
Loading...
Close