Les cires, les épaississants et les émulsifiants : comment les utiliser ?

Pour concocter ses propres produits de beauté, il est souvent nécessaire d’y inclure des épaississants, des cires ou des émulsifiants. Lanoline, gomme xanthane, lécithine ou cire d’abeille sont disponibles dans les magasins bio tandis que l’acide stéarique, la cire de candelilla et la cire émulsifiante peuvent être achetés en ligne dans des boutiques spécialisées.

Purifier la cire d’abeille 

La cire la plus économique est brute ou non filtrée ; par conséquent, elle contient une certaine quantité d’impuretés qu’il faut retirer avant de l’incorporer à des produits cosmétiques. 1. Faites fondre la cire d’abeille dans une casserole d’eau frémissante.2. retirer les débris flottants avec une passoire fine.  3. Passez lentement le mélange eau-cire à travers plusieurs épaisseurs d’étamine extrafine placées dans un tamis afin d’éliminer le reste des impuretés et le pollen.4. Laisser la cire se figer. Retirer le disque de cire de l’eau et essuyez-le avec du papier absorbant 

Les cires

La cire est un mélange d’esters, d’acides gras et d’alcools. Les cires comme la cire d’abeille sont des substances solides imperméables à l’humidité et par conséquent inaltérable. On leur fait souvent jouer le rôle d’épaississant pour des sticks à lèvres, des baumes et des pains de massage, mais elles possèdent aussi des vertus nourrissantes et protectrices. Leur point de fusion se situe entre 49 et 102 °C.  

Cire d’abeille : sécrétée par les abeilles pour construire les rayons de leurs ruches, cette cire se compose d’esters et d’acides gras. Son point de fusion se situe entre 60 et 8o °C. Soluble dans l’eau, elle est idéale pour fabriquer des baumes et des pains de massage. Elle se vend sous forme de pains, de microbilles ou de barres. La cire d’abeille non raffinée a une couleur jaune et un puissant arôme de miel. La cire raffinée sous forme de pastilles blanches ne présente aucun arôme. La cire d’abeille est appréciée pour concocter des crèmes, des conditionneurs capillaires, des beurres ou des baumes corporels, des baumes à lèvres et des pains de massage. 

Cire de carnauba : issue des feuilles d’un palmier du Brésil, c’est une cire de couleur jaune pâle, très dure, composée d’acides gras, d’esters d’acides gras et d’alcools gras qui présente arôme neutre. Son point de fusion se situe entre 68 et 74 °C. Elle est idéale pour les baumes à lèvres, les baumes corporels et les crèmes protectrices de texture ferme. 

Cire de candelilla  : issue d’un arbuste dénommé candelilla (Euphorbia antisyphilitica) qui pousse au Mexique, cette cire végétale de couleur jaune pâle ne présente aucun arôme particulier. Son point de fusion se situe entre 68 et 74 °C. Elle est idéale pour les baumes à lèvres, les baumes et les beurres corporels ainsi que les crèmes protectrices.

Les épaississants 

Destinés à améliorer la stabilité et la texture des produits cosmétiques et à augmenter la viscosité de la phase aqueuse, les épaississants contribuent également à retenir l’eau sur la peau..

gommedeguar
Gomme de Guar – HealthJade

Gomme de guar : cette poudre fine issue des graines de guar (Cyamopsis tetragonoloba) est utilisée pour apporter de la légèreté et du moelleux aux crèmes, aux laits corporels et aux masques fraîcheur. Elle se dissout en phase aqueuse à hauteur de 0 ;5 à 2 %.  

Gomme arabique : également dénommée gomme d’acacia, cet ingrédient soluble dans l’eau est issu de l’acacia ; il est utilisé pour concocter des cosmétiques à base d’huile/eau comme émulsifiant et épaississant. Elle est commercialisée sous forme de poudre ou de cristaux de couleur jaune pâle à blanche. Fade et inodore, elle est idéale pour les crèmes et les laits corporels. Préférez la poudre, qui est plus simple d’utilisation. Elle se dissout en phase aqueuse à hauteur de 1 à 10 %.  

Gomme xanthane  : poudre blanche inodore, la gomme xanthane est issue de la bactérie Xanthomas compestris. Soluble dans l’eau, elle augmente la viscosité et le volume des crèmes, laits, shampoings et démaquillants. On l’utilise concentrée entre 0,5 et 2 %. 

Les émulsifiants 

Les émulsifiants servent à lier les huiles et l’eau pour obtenir un mélange stable et homogène. Le plus couramment utilisé pour fabriquer des crèmes et des laits corporels est la cire émulsifiante. 

Cire émulsifiante (Polawax) : cet émulsifiant végétal inodore de couleur blanche, produit à partir de certains acides gras essentiels et alcools gras extraits de graisses végétales, est vendu sous forme de pastilles. Son point de fusion est de 52 ° C. Elle est idéale pour confectionner des crèmes et des laits corporels, concentrée entre 2 et 16%.

À noter : cet ingrédient peut tolérer de multiples transformations et contient des polysorbates, par conséquent, il ne peut être labellisé « 100 % naturel » bien qu’il soit présent et apprécié dans bon nombre de cosmétiques naturels. 

Lanoline anhydre : substance jaune et cireuse secrète par les glandes sébacées de la brebis, elle augmente la viscosité des laits corporels, crèmes et baumes à lèvres, et fait également fonction d’émulsifiant. Idéale pour composer des crèmes protectrices, concentrée entre 2 et 20 %. 

soja
Lecithine de Soja – AAK

Lécithine :  lipide naturel, la lécithine permet de mélanger l’huile et l’eau. Dérivée le plus souvent du soja, de couleur marron, cette substance a l’arôme de noisette ressemble au miel. Elle sert à émulsifier les lotions, laits corporels et crèmes. On ajoute la phase huileuse d’une lotion ou d’une crème, concentrée entre 0,5 et 5 %. La lécithine liquide est commercialisée en pots ou en capsules. Préférez la lécithine de soja sans OGM si possible. 

Acide stéarique : flocons blancs dérivés de graisses végétales. Ces acides gras naturels sont un merveilleux émulsifiant et un épaississant pour les crèmes, lotions et crèmes à raser. On l’ajoute à la phase huileuse 

Lire aussi 5 secrets de beauté anti-âge des japonaises

Contenus sponsorisés