Les chercheurs de Harvard développent un masque qui s’allume lorsqu’il détecte le coronavirus

Lors d’une pandémie, le travail des scientifiques est d’une importance clé pour pouvoir comprendre et combattre la propagation d’une certaine maladie. Le coronavirus n’échappe donc pas à cette règle. Depuis le début de sa propagation dans la ville de Wuhan, les chercheurs ont étudié cette maladie sous tous les angles afin de pouvoir mieux l’appréhender. L’importance du port d’un masque pour freiner la circulation du coronavirus a rapidement été établie par la communauté scientifique. Buisness Insider rapporte que des chercheurs des éminentes universités de Harvard et du MIT seraient aujourd’hui en train de développer un masque d’un nouveau genre, il pourrait détecter le coronavirus.

Alors que l’heure est au déconfinement progressif en Europe notamment en France, l’importance du port des masques n’a cessé d’être mentionnée par la communauté scientifique. Dans ce contexte, nous apprenons que les chercheurs de Harvard et du MIT seraient en train de développer un masque d’un nouveau genre : Celui-ci posséderait des capteurs qui brilleraient au contact du coronavirus qui alerteraient donc son porteur.

masque coronavirus

Le MIT et Harvard contre le coronavirus

Cela fait des années que Jim Collins ainsi que son équipe de chercheurs du MIT et de Harvard tentent de développer un masque qui pourrait sauver des vies. Les chercheurs commencent leur projet en 2014 en essayant d’inventer un moyen de détecter le virus d’Ebola sur une feuille de papier. En 2016, ils adaptent leurs idées au virus Zika et publient les résultats de leurs recherches.

Dans le contexte de la crise pandémique actuelle, cette même équipe de chercheurs est aujourd’hui en train de réadapter ses résultats pour pouvoir répondre à la menace que pose le coronavirus. L’équipe a en tête une idée particulière mais non moins brillante : un masque, qui lorsqu’il est en contact avec le coronavirus, commence à briller pour alerter non seulement le porteur mais aussi les personnes aux alentours.

tests coronavirus

Un masque toujours en développement

C’est durant ces dernières semaines que Jim Collins et son équipe se sont affairés à développer un tel masque. Malgré des résultats très prometteurs, Jim précise que le projet en est encore aux « premiers stades ».  Le masque en question serait capable de détecter le virus responsable de la maladie du covid-19. C’est à travers le contact de la salive que les capteurs fluorescents commenceraient à briller dans le cas où celle-ci serait infectée.

Le design d’un tel masque est toujours au centre des discussions, les scientifiques ne savent pas encore si les capteurs doivent être seulement à l’intérieur du masque ou des deux côtés. Les chercheurs estiment qu’il leur faudra encore du temps avant que leur esquisse ne soit prête : « Lorsqu’on arrivera à ce stade, il sera alors question de mettre en place des tests avec des personnes infectées pour afin de démontrer que le masque marche en conditions réelles ».

test fievre

Un moyen rapide de tester les patients

Ce n’est pas la première fois que Jim et son équipe utilisent les couleurs afin de détecter un virus. Les capteurs développés par les chercheurs leur auraient permis dès 2018 de détecter d’autres maladies.

L’idée de ce masque pourrait non seulement permettre de protéger les personnes contre le coronavirus, mais aussi de rapidement diagnostiquer des patients. Il suffirait de faire porter un masque à une personne et en respirant dedans, le médecin pourrait conclure si oui ou non la personne est infectée. Dans le contexte de déconfinement actuel, ces masques pourraient être d’une grande utilité pour permettre de détecter les personnes infectées et de pouvoir les isoler.

En attendant une telle technologie, il est impératif de suivre les recommandations des autorités sanitaires et gouvernementales afin de se protéger contre le risque de contracter la maladie. Il s’agit notamment de :

– Se laver les mains le plus souvent possible, avec de l’eau et du savon ou une solution hydroalcoolique.
– Se couvrir le nez et la bouche lorsqu’on éternue, avec un papier jetable ou avec l’intérieur du pli du coude.
– Eviter de se toucher le visage avec les mains
– Limiter tout contact direct avec les autres
–  Aérer régulièrement les pièces

Contenus sponsorisés
Loading...
Close