Les caillots de sang font jusqu’à 20 000 morts chaque année en France : 8 symptômes à détecter

On parle de phlébite lorsqu’un caillot de sang se forme dans une veine. La solidification du sang est un phénomène normal qui intervient pour réduire la perte de sang lors d’une blessure. Un caillot de sang quant à lui est dangereux, il peut à terme causer un infarctus ou un AVC, des urgences médicales graves aux conséquences sérieuses. En France, les caillots de sang entraînent près de 20 000 morts chaque année selon l’INSERM. Pour une phlébite comme beaucoup d’autres maladies, il est important de savoir reconnaître les signes avant-coureurs afin de pouvoir éviter le pire. Voici 8 symptômes relayés par le Figaro qui vous aideront à détecter cette anomalie.

Les personnes de tout âge sont concernées par le risque de développer un caillot sanguin. En France et selon l’Institut national de la santé et la recherche médicale (INSERM), les caillots sanguins causeraient près de 20 000 décès chaque année. Pour combattre ce mal, il est important de connaître les symptômes qui pourraient révéler la présence d’un caillot sanguin.

Un caillot de sang, qu’est-ce que c’est ?

La coagulation est un mécanisme normal qui permet au corps de réduire la perte de sang lors d’une hémorragie. Cependant, la solidification du sang peut dans certains cas bloquer partiellement ou entièrement la circulation sanguine, c’est ce qu’on appelle un caillot de sang ou une phlébite. Il faut savoir qu’il  y a deux types de phlébites : profonde ou superficielle, le caillot de sang est plus moins dangereux selon les cas. Celui-ci d’ailleurs peut se former n’importe où dans le corps, toutefois dans la majorité des cas, on retrouve un caillot de sang spécifiquement dans l’une des jambes. Cette affection peut avoir des conséquences graves pour votre santé et être à l’origine d’un infarctus ou un AVC qui peuvent être mortels.

Reconnaître les signes d’un caillot de sang

Comme pour la plupart des maladies, il est plus judicieux d’éviter tout risque pour notre santé en la dépistant tôt, cela est aussi vrai pour un caillot de sang. C’est dans ce contexte qu’il est important de savoir reconnaître sessymptômes avant-coureurs, qui incluent :

– Rougeur

– Œdème

– Douleur au niveau de la jambe

– Douleur au niveau du mollet

– Sensation de lourdeur au niveau du mollet

– Gonflement de la jambe

– Faiblesse dans une zone spécifique du corps

– Fourmillement des jambes

Il faut toutefois savoir, comme l’explique l’INSERM, que ces symptômes n’apparaissent pas tout le temps chez des personnes atteintes d’une phlébite, il est donc nécessaire de rester vigilant.

Les facteurs de risque

Il existe plusieurs paramètres qui peuvent significativement augmenter le risque de contracter une phlébite :

Le tabac

Le tabagisme est une habitude qui présente plusieurs risques, cette étude parue en 2013 a mis en lumière une association entre la cigarette et l’augmentation de risque de thrombose veineuse.

La consommation excessive d’alcool

Une consommation excessive d’alcool peut avoir des conséquences désastreuses sur la santé. Cette étude a d’ailleurs révélé qu’une consommation excessive d’alcool augmenterait le risque de thrombose veineuse.

Le sucre

Ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle le poison blanc. Si cette substance est appréciée par de nombreuses personnes, la consommation de sucre n’est pas sans risques pour la santé. Selon cette étude parue dans le Journal of Thrombosis Haemostasis il existerait une association entre l’hyperglycémie, c’est à dire une forte concentration de sucre dans le sang, et le risque de thrombose veineuse.

L’obésité

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’obésité est devenue une réelle épidémie dans le monde.  L’institution estime que 2,8 millions de décès sont liés à l’obésité. Celle-ci favorise le développement de plusieurs maladies et selon cette étude parue dans le American Journal of Medicine, l’obésité serait associé à un risque plus élevé de thrombose veineuse.

Certains contraceptifs oraux

Cette étude parue en 2013 a démontré une association entre la prise de certains contraceptifs oraux et l’augmentation du risque de thrombose veineuse.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close