Les bienfaits de la tisane de pissenlit

Redouté dans les jardins et considéré comme une mauvaise herbe, le pissenlit est pourtant particulièrement apprécié dans les campagnes où ses vertus diurétiques sont mises à l’honneur, d’où son appellation française de «pissenlit ».

On l’appelle encore couramment « dent-de-lion » en référence à l’aspect de ses feuilles dentées. C’est une petite plante, sans tige, à suc laiteux que tout le monde connaît. Longtemps employé uniquement en remède à cause de son amertume, le pissenlit est aujourd’hui apprécié en cuisine pour son arôme, dans la traditionnelle salade aux lardons et œufs pochés ou dans le mesclun. Cueillez les feuilles jeunes, avant la floraison, leur goût est moins amer et elles sont plus tendres. Pour vos tisanes, récoltez les plantes entières quand elles sont jeunes et faites-les sécher en les étalant à l’ombre dans un endroit aéré. Brossez les racines pour enlever la terre et lavez-les avant le séchage. Une fois séchées, les feuilles et la racine sont utilisées en phytothérapie sous forme d’infusion ou d’extrait buvable.

Ses utilisations

La racine de pissenlit est riche en inuline et en principes actifs amers. Les feuilles contiennent les mêmes principes actifs que la racine et ont une saveur amère accrue. Quant aux fleurs, elles contiennent une flavine identique à la riboflavine (ou vitamine B12) du lait et qui a été la première flavine d’origine végétale connue. L’infusion de feuilles et racine de pissenlit est recommandée pour favoriser l’élimination des toxines et de l’eau en cas de rétention hydrique, d’insuffisance rénale mais aussi de cellulite et d’obésité. Elle a aussi un effet cholagogue en facilitant l’évacuation de la bile vers les intestins et stimule la fonction hépatobiliaire. On en fait des cures à chaque changement de saison et particulièrement au printemps pour améliorer la santé digestive et éliminer les excédents dus à la nourriture hivernale pour retrouver un ventre plat. Par ailleurs, elle permet aussi d’attiser l’appétit, donc de traiter les troubles de l’anorexie. Ses propriétés cholagogues et diurétiques peuvent prévenir la formation des calculs biliaires. La préparation des tisanes se fait avec des feuilles ou racine séchées, à raison de deux cuillerées par litre d’eau. La décoction est plus forte et active, on la prépare avec des feuilles et des racines séchées que l’on plonge dans l’eau froide, pour les faire bouillir 10 min. Prévoyez trois cuillères à café de plante par litre d’eau.

Des bienfaits au quotidien

Si cette plante vivace a retrouvé ses lettres de noblesse, c’est parce que le pissenlit regorge de bienfaits, dont son action stimulante et apaisante pour le foie. Il permet notamment de combattre l’engorgement de l’organe émonctoire et les problèmes de vésicule biliaire. Son effet dépuratif fait partie des remèdes efficaces contre les troubles digestifs, l’excès de cholestérol ou en cas de constipation. En outre, il agit à titre préventif contre l’insuffisance hépatique ou urinaire et les troubles biliaires.

Le pissenlit pour la peau

En tisane ou en infusion, le pissenlit n’a pas fini de nous surprendre avec ses vertus thérapeutiques. En cause, sa richesse en oligo-éléments, minéraux et vitamines et notamment sa teneur en provitamines A qui ralentissent le vieillissement cutané. Résultat: une peau qui conserve sa jeunesse et sa souplesse plus longtemps !

Des vertus minceur

A l’instar des préparations à base de menthe, de gingembre, de feuilles d’artichaut ou de queues de cerise, le pissenlit s’avère également bénéfique pour détoxifier l’organisme, éliminer les toxines et favoriser la perte de poids grâce à ses vertus dépuratives et son action drainante particulièrement efficaces. Il stimule le système digestif et le transit intestinal en permettant l’élimination plus rapide des aliments consommés. En raison de ces propriétés diurétiques, les graisses se retrouvent confrontées à un métabolisme plus rapide et finissent donc par moins s’accumuler. Cela permet aussi de combattre les ballonnements et la rétention d’eau, souvent responsable de l’apparition de cellulite. Pour en bénéficier et stimuler la perte de poids, les racines de pissenlit peuvent être utilisées en décoction. Aussi, on peut laisser infuser les feuilles séchées dans de l’eau bouillante avant de les consommer.

PRECAUTIONS

Ne vous amusez pas à ramasser du pissenlit sur le bord des routes et chemins, car les produits de traitement et la pollution finissent par se concentrer dans les sols et par la suite, dans les plantes.

AU JARDIN

Si vous voulez profiter des pissenlits de votre jardin, évitez les herbicides, engrais chimiques, antimousses et tous les traitements chimiques des sols et des plantes.

À RETENIR

En cas de trouble ou de maladie particulière, demandez toujours l’avis d’un professionnel pour vous guider dans la posologie et vérifier toute contre-indication à votre état de santé. Il en va de même pour les mélanges à base de plantes médicinales.

Lire aussi Le pissenlit n’est pas une mauvaises herbe ! il favorise la construction osseuse mieux que le calcium, nettoie le foie et soigne l’eczéma

Contenus sponsorisés