Les aliments qui favorisent la chute des cheveux

Avez-vous des cheveux fragiles, ternes ou cassants ? Pensez-vous avoir besoin d’un complément alimentaire ou d’un traitement antichute afin de ralentir la chute et à stimuler la repousse de vos cheveux ? Avant cela, il est important de vérifier que le contenu de votre assiette contient les nutriments nécessaires à vos follicules pileux. Pour lutter contre les pertes capillaires et avoir des cheveux en bonne santé, découvrez les aliments à éviter et ceux qu’il est essentiel de privilégier.

Cheveux gras, secs, tombants, ou en manque de brillance… De nombreuses femmes se plaignent de la qualité de leurs cheveux et tentent de trouver des remèdes pour préserver leur fibre capillaire. 

Quelles sont les causes de la perte de cheveux ? 

L’alopécie est le terme médical utilisé pour désigner une perte partielle ou totale des cheveux. Les principales causes de ce problème dermatologique sont : 

1. L’hérédité 

Quand cette chute capillaire est héréditaire, il s’agit d’une alopécie androgénétique.

2. Les hormones

Les hormones jouent également un rôle dans la perte des cheveux. En effet, nombreuses sont les femmes qui constatent une chute des cheveux à la ménopause, après un accouchement ou suite à un traitement contraceptif ou un dérèglement de la thyroïde. Lorsque les hormones femelles diminuent, les hormones mâles, que l’on appelle hormones androgènes, augmentent. Dans ce cas, on parle d’alopécie androgénique. 

3. Le stress

Le stress est un tueur silencieux qui peut avoir diverses conséquences sur le corps humain. En réalité, un stress important peut dérégler les glandes surrénales et causer une augmentation des hormones mâles. Une alopécie peut alors survenir chez les personnes stressées qui sont prédisposées à la chute des cheveux.

4. La chimiothérapie

Même si toute chimiothérapie n’entraîne pas forcément une perte des cheveux, certains protocoles utilisés peuvent avoir cette conséquence. 

5. La pelade

La pelade est une maladie auto-immune qui survient brutalement et cause l’apparition d’une ou plusieurs plaques rondes, stoppant ainsi la pousse du follicule pileux.

6. Les carences

On considère que l’organisme a besoin d’un ensemble de vitamines, de minéraux et d’oligo-éléments pour fonctionner de manière optimale. Généralement, la carence alimentaire responsable d’une alopécie est la carence en fer. La chute est souvent progressive et touche l’ensemble du cuir chevelu. Plusieurs symptômes peuvent révéler une carence en fer.

Quels sont les aliments à éviter ? 

Pour un cheveu en bonne santé, une alimentation saine est requise. Si certains nutriments essentiels sont réputés pour accélérer la pousse des cheveux, d’autres sont agressifs pour votre crinière et rendent vos cheveux cassants. Voici les aliments qu’il est préférable d’éviter pour freiner la perte des cheveux.

  • L’espadon 

Selon une étude scientifique, des niveaux élevés de mercure peuvent être liés à une chute des cheveux. Or, l’espadon est le poisson le plus riche en mercure, suivi du maquereau et du thon. 

  • Le sucre

Le sucre est un poison pour le corps et peut altérer le fonctionnement de plusieurs organes comme le cœur, le foie ou encore le pancréas. Pour avoir de beaux cheveux, il est vivement conseillé de réduire votre consommation de sucre. Michel Cymes explique que le diabète de type 2 augmente fortement le risque de perdre ses cheveux.

  • Les grains et les féculents raffinés

À l’instar du sucre, le pain blanc, les gâteaux, les pâtisseries et autres féculents raffinés doivent être évités pour protéger vos cheveux. Optez pour des céréales complètes afin d’avoir une belle chevelure. 

  • L’alcool  

L’alcool réduit les niveaux de zinc dans le corps. Or, le zinc est un minéral essentiel pour la croissance du cheveu. Dans ce sens, une consommation excessive d’alcool est souvent corrélée à une chute de cheveux. 

Quels sont les bons gestes à adopter pour préserver sa chevelure ? 

Alors que certaines personnes se procurent la levure de bière, de l’huile d’argan ou de ricin, des gélules, des shampooings, des lotions antichute ou encore des traitements médicamenteux pour stopper la chute des cheveux, il semblerait que sans une alimentation équilibrée, les chutes de cheveux chez la femme peuvent devenir chroniques. D’après la Mayo Clinic, “l’incorporation de vitamines essentielles, de graisses saines et de protéines est absolument essentielle” pour avoir de beaux cheveux. Ainsi, plusieurs nutriments sont recommandés pour prendre soin de vos cheveux : 

1) La biotine  

La vitamine B8 ou biotine aide au métabolisme des protéines, des lipides et des glucides. Une fois assimilée par l’organisme, elle stimule la repousse des cheveux et aide à les fortifier. 

2) La vitamine D

Cette vitamine permet de stimuler les follicules pileux et empêche de perdre ses cheveux. Le chocolat noir, le jaune d’œuf, les poissons gras comme le hareng et les sardines sont autant d’aliments riches en vitamine D. 

3) La vitamine E

Grâce à son activité antioxydante, la vitamine D permet de lutter contre le stress oxydatif du cuir chevelu.

4) Le fer 

Comme susdit, le fer est un nutriment antichute qui aide à faire pousser les cheveux plus vite. 

5) La vitamine C 

La vitamine C ou acide ascorbique protège du vieillissement cellulaire et aide l’organisme à assimiler le fer. 

6) Les acides gras oméga 3

Les acides gras Oméga 3 sont indispensables pour l’organisme. Ils aident à lutter contre les inflammations susceptibles d’entraîner une chute des cheveux. 

Lire aussi 5 huiles pour avoir des cheveux extra long et un aspect soyeux

Contenus sponsorisés